Banniere-ClefsResmu-ok

Sirba Octet : dansons la musique ClassiqueWorld !

À emporter, CD, Musique d'ensemble

Tantz. Arrangements de musiques klezmer et gitanes. Sirba Octet : Richard Schmoucler, Christian Brière, violons ; David Gaillard, alto ; Claude Giron, violoncelle ; Bernard Cazauran, contrebasse ; Philippe Berrod, clarinette ; Iurie Morar, cymbalum ; Yann Ollivo, piano – arrangeur ; Cyrille Lehn, arrangeur. 1 CD La Dolce Volta. Livret illustré à couverture cartonné. Enregistré en avril 2015 à Montreuil. Durée : 66:03

 

ob_b13060_sirba-octetL’ensemble , composé de musiciens formés à la musique classique, signe un disque de musique klezmer et gitane entraînant, dansant et nostalgique. Un contraste émotionnel typique de ces musiques, et un croisement entre savoir faire de la musique classique et vitalité de la musique du monde, qui sont bien en phase avec les besoins de notre époque.

Cela paraît difficile à croire en écoutant cette verve typiquement yiddish et gitane, mais le est l’enfant naturel d’institutions aussi sérieuses et établies que l’Orchestre de Paris et le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. En effet, tous les musiciens jouent dans cet orchestre, quasiment tous ont été formés ou enseignent au CNSM.

Aussi, quand en exergue de son livret le Sirba Octet affirme « Parmi  les activités humaines, il en est qui séparent, qui délimitent et qui restreignent. Il en est d’autres qui unissent, réunissent, illuminent. La musique et la danse sont précisément de celles-ci. Elles relient les humains : hommes et femmes, jeunes et vieux, toutes origines confondues », c’est plus qu’une banale profession de foi, de celles qu’on peut trouver sur les plaquettes de bilan d’activité d’institutions prestigieuses, c’est une conception de leur vie de musicien, entre classique et musique du monde, et qu’ils appellent la musique « ClassiqueWorld », et dont notre époque a plus que jamais besoin.

Bernard, Christian, Claude (la seule femme de l’ensemble), Cyrille, David, Philippe, Richard (le fondateur), Iurie (le seul formé dans un conservatoire hors de France, en l’occurrence en Moldavie du temps de l’URSS) et Yann, neuf musiciens qui depuis 2003 ne s’embarrassent pas des frontières de genre et font que l’excellence musicale n’est pas un outil de discrimination avec la peur de se faire envahir par « les autres », mais juste un moyen de s’enrichir des autres cultures pour encore mieux s’amuser et danser.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.