Danse , La Scène, Spectacles Danse

L’Étranger de Camus selon Jean-Claude Gallotta

Plus de détails

Paris. Théâtre de la Ville. 23-II-2016. Jean-Claude Gallotta / Groupe Emile Dubois : L’Étranger. Chorégraphie : Jean-Claude Gallotta d’après L’Étranger d’Albert Camus. Assistante à la chorégraphie : Mathilde Altaraz. Musique : Strigall. Costumes : Jacques Schiotto. Scénographie & images : Jeanne Dard. Lumières : Dominique Zape. Avec Ximena Figueroa, Thierry Verger, Béatrice Warrand.

etranger-trio Le chorégraphe met en scène le chef d’œuvre littéraire d’Albert Camus, prétexte à un trio narratif et cinématographique.

Désormais libre de chorégraphier pour le seul Groupe Emile Dubois, a fait confiance à ses trois plus fidèles interprètes pour un nouveau spectacle au format modeste. Pour la première fois, il s’attache à un texte littéraire préexistant, L’Étranger de Camus, dans une traduction chorégraphique et visuelle assez littérale. Comme pour Meursault, le héros de Camus, c’est la mort récente de la mère de Jean-Claude Gallotta, née et grandie en Algérie, qui a déclenché le processus créatif et généré les nombreuses images nourrissant le spectacle.

Le chorégraphe superpose en effet trois niveaux de récit. Le texte de Camus, dont les extraits les plus significatifs sont lus en voix off par le chorégraphe lui-même. Un journal d’images filmées, projeté en fond de scène, qui ont nourri l’écriture. On y retrouve des extraits de film de Fellini, Tarkovski ou des films de famille qui nous projettent dans une Algérie ensoleillée et heureuse. Enfin, la danse, sous la forme de séquences chorégraphiées pour les trois danseurs , et .

Chacun des langages utilisés enrichit l’autre. Les images mettent en perspective le texte, qui est explicité par la danse. On y retrouve le style vif et nerveux du chorégraphe, et le recours à une tension croissante du fil dramatique, au fur et à mesure que l’on se rapproche du dénouement du roman. Car Jean-Claude Gallotta, séduit par la force du texte, a choisi de conserver la chronologie du récit, découpé en séquences narratives aux titres courts.

L’ensemble du spectacle est fort et poignant, laissant une large place au texte et donnant l’occasion de l’entendre ou de le redécouvrir.

Crédits photos : © Guy Delahaye et DR

Plus de détails

Paris. Théâtre de la Ville. 23-II-2016. Jean-Claude Gallotta / Groupe Emile Dubois : L’Étranger. Chorégraphie : Jean-Claude Gallotta d’après L’Étranger d’Albert Camus. Assistante à la chorégraphie : Mathilde Altaraz. Musique : Strigall. Costumes : Jacques Schiotto. Scénographie & images : Jeanne Dard. Lumières : Dominique Zape. Avec Ximena Figueroa, Thierry Verger, Béatrice Warrand.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.