Danse , La Scène, Spectacles Danse

Tristan et Isolde, amants maudits vus par Joëlle Bouvier

Plus de détails

Danse. Paris, Théâtre national de Chaillot. 23/III/16. Joëlle Bouvier / Ballet du Grand Théâtre de Genève : Tristan et Isolde « Salue pour moi le monde ! ». Chorégraphie : Joëlle Bouvier, d’après « Tristan und Isolde » de Richard Wagner. Assistants chorégraphie : Emilio Urbina et Rafael Pardillo. Dramaturgie : Daniel Dollé. Scénographie : Émilie Roy. Costumes : Sophie Hampe. Lumières : Renaud Lagier. Avec les danseurs du Ballet du Grand Théâtre de Genève : Sarawanee Tanatanit, Isolde, Geoffrey Van Dyck, Tristan, Armando Gonzalez Besa, Le roi Mark, Sara Shigenari, Le témoin et Yumi Aizawa, Céline Allain, Louise Bille, Ornella Capece, Andie Masazza, Virginie Nopper, Angela Rebelo, Lysandra Van Heesewijk, Madeline Wong, Valentino Bertolini, Natan Bouzy, Zachary Clark, Vladimir Ippolitov, Xavier Juyon, David Lagerqvist, Nathanaël Marie, Simone Repele, Nahuel Vega.

Transposition chorégraphique de Tristan et Isolde de Wagner par , Salue pour moi le monde ! offre une vision universelle de l’amour. A Chaillot, le y jette toute son énergie et sa passion.

Dès le prologue, construit comme les teasers des meilleures séries télé, le spectateur de Salue pour moi le monde ! vit en accéléré les scènes qui retracent le destin de Tristan, chargé par le roi Mark de Cornouailles de ramener sa fiancée et d’Isolde, princesse d’Irlande. Liés par un philtre, la passion se déploie entre ces deux êtres et entraîne leur perte.

, chorégraphe de la passion et des excès amoureux, n’a pas eu peur de se confronter à la partition de Wagner dont elle a soigneusement choisi les extraits. Lyriques, emportés, ces pages de musique accompagnent les deux personnages mythiques dans la fatalité de leur destinée. Sa danse est ample, tonique et toujours un peu vénéneuse. , dans le rôle d’Isolde, est une ligne souple et solide, lumineuse dans les solos. Tristan, incarné par est un magnifique partenaire, délicat et subtil. Il contraste avec la puissance d’, qui endosse le rôle guerrier du roi Mark.

La chorégraphe et son équipe ont réduit l’argument de l’opéra à un squelette narratif, limitant les scènes de groupe au strict minimum et laissant la part belle aux duos entre Tristan et Isolde, ou à la confrontation musclée avec le roi Mark. La scénographie, belle et simple, joue de peu d’éléments : quelques lés de soie figurent la mer en mouvement, des panneaux de bois forment les murs d’une chambre, des bâtons figurent des armes et une tourelle en bois avec un escalier à double révolution est tantôt un navire tantôt un château hostile.
L’ensemble forme un spectacle harmonieux et limpide, qui permet d’écouter les plus beaux moments de l’opéra en redécouvrant l’histoire intemporelle de deux amants liés à jamais.

Photos © Grégory Battardon / Grand Théâtre de Genève

Plus de détails

Danse. Paris, Théâtre national de Chaillot. 23/III/16. Joëlle Bouvier / Ballet du Grand Théâtre de Genève : Tristan et Isolde « Salue pour moi le monde ! ». Chorégraphie : Joëlle Bouvier, d’après « Tristan und Isolde » de Richard Wagner. Assistants chorégraphie : Emilio Urbina et Rafael Pardillo. Dramaturgie : Daniel Dollé. Scénographie : Émilie Roy. Costumes : Sophie Hampe. Lumières : Renaud Lagier. Avec les danseurs du Ballet du Grand Théâtre de Genève : Sarawanee Tanatanit, Isolde, Geoffrey Van Dyck, Tristan, Armando Gonzalez Besa, Le roi Mark, Sara Shigenari, Le témoin et Yumi Aizawa, Céline Allain, Louise Bille, Ornella Capece, Andie Masazza, Virginie Nopper, Angela Rebelo, Lysandra Van Heesewijk, Madeline Wong, Valentino Bertolini, Natan Bouzy, Zachary Clark, Vladimir Ippolitov, Xavier Juyon, David Lagerqvist, Nathanaël Marie, Simone Repele, Nahuel Vega.

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.