À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Le Trio Karénine exalte les Trios avec piano de Schumann

Plus de détails

Robert Schumann (1810-1856) : Trio avec piano n° 1 en ré mineur op. 63 ; Trio avec piano n° 2 en fa majeur op. 80. Trio Karénine : Paloma Kouider, piano ; Fanny Robilliard, violon ; Louis Rodde, violoncelle. 1 CD Mirare MIR 311. Enregistré à la La Salle Philharmonique de Liège (Belgique), du 28 au 30 décembre 2015. Notice trilingue : français, anglais, allemand. Durée : 56’

 

scumann_trio_karenineLe personnage du roman de Tolstoï, Anna Karénine, par l’élan vital qui le caractérise, a inspiré son nom à ce remarquable Trio français constitué en 2009.

Cette jeune formation a bénéficié de l’expérience du Quatuor Ysaÿe au Conservatoire de Paris mais aussi des conseils précieux et avisés de Menahem Pressler, du Trio Wanderer, de Jean-Claude Pennetier… Distingué pour la qualité de ses interprétations et par son ouverture sur la musique contemporaine, le Trio Karénine s’est attiré l’attention bienveillante de nombreux mélomanes et acteurs influents du milieu artistique. Toutes leurs spécificités s’imposent et deviennent évidence dans les deux premiers Trios avec piano que Robert Schumann composa en 1847 (op. 63) et en 1847-49 (op. 80). L’homogénéité de l’ensemble fait merveille mais ne muselle aucunement les trois individualités alliées bien davantage que concurrentes. En à peine quelques mesures on baigne dans le monde romantique du maître allemand fait de rêverie insondable et de fantaisie parfois débridée mais aussi de mélancolie troublante et de rythmes ardents. Ces traits se retrouvent dans les quatre mouvements de chaque trio et, à l’occasion également, au sein d’un même mouvement. Ils nous convient à franchir des atmosphères variées et changeantes en nous guidant, exemple parmi d’autres, du « Lent, avec sentiment intime » du Trio en fa majeur au « Très vif » de celui en fa mineur. A l’instar de certains prédécesseurs comme le Beaux Arts Trio, le Trio Leif Ove Andsnes, Christian  et Tanja Tetzlaff ou le Trio Florestan, le Trio Karénine sait faire revivre la musique de Schumann avec talent et génie et il se positionne à leurs côtés, riche d’un enthousiasme et d’une maturité  admirables.

(Visited 795 times, 1 visits today)

Plus de détails

Robert Schumann (1810-1856) : Trio avec piano n° 1 en ré mineur op. 63 ; Trio avec piano n° 2 en fa majeur op. 80. Trio Karénine : Paloma Kouider, piano ; Fanny Robilliard, violon ; Louis Rodde, violoncelle. 1 CD Mirare MIR 311. Enregistré à la La Salle Philharmonique de Liège (Belgique), du 28 au 30 décembre 2015. Notice trilingue : français, anglais, allemand. Durée : 56’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.