À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Très belle rencontre avec le Quatuor Volta dans Mozart

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Quatuor à cordes K.156 n°3 en sol majeur « Milanais » ; Quatuor à cordes K.499 en ré majeur « Hoffmeister » ; Divertimento K.136 en ré majeur. Quatuor Volta. 1 CD Arties Records. Enregistré à l’Espace Marcel Carmé à Saint-Michel-sur Orge, en mars 2016. Notice en français. Durée : 53’47.

 

Volta_MozartCrée en 2014, le sort son premier album, dédié à Mozart.

Certes les œuvres pour quatuor à cordes de Mozart dominent depuis fort longtemps ce genre noble et inépuisable. Les formations qui l’ont illustré se comptent par centaines sans doute. Au concert autant qu’au disque les meilleurs quatuors ont perpétué la magique perfection mozartienne. On pourrait volontiers avancer que tout a été dit et interprété en l’espèce. Tout ? Il faut admettre que non à la découverte des récentes lectures du dont les membres bardés de diplômes, de distinctions et d’éloges pour leurs interprétations dans d’autres cadres, se sont réunis en 2014 pour défendre principalement le répertoire classique et préromantique, à savoir en priorité Haydn, Mozart, Beethoven et Schubert.

En choisissant pour patronyme Alessandro Volta (1745-1827), le physicien italien qui découvrit la pile électrique, le Quatuor suggère l’énergie, la lumière, la volonté. Les qualificatifs  qui  viennent immédiatement à l’esprit à l’écoute des trois œuvres de Mozart évoquent la douceur, l’homogénéité, le moelleux, le velouté. Ces épithètes seront-ils une marque distinctive de ce Quatuor Volta, merveilleux, qui tout en respectant scrupuleusement les partitions du maître autrichien les embellit de leur assurance bienfaisante et de leurs timbres et jeu tout de sérénité et de conviction ? Pour autant leurs lectures n’ont rien d’uniforme ou de figé tant ils parviennent à sublimer le Presto initial et l’Adagio qui le suit du Quatuor à cordes n° 3. Le caractère pré-beethovénien du K. 499 en ré majeur s’impose avec sa virtuosité (Molto Allegro final), son dynamisme et son respect formel (Allegretto initial) et avec la profondeur du troisième mouvement Adagio. Enfin, le Divertimento en ré majeur K.136 illustre la fougue juvénile et la joie de vivre de cette année 1772, celle de ses 16 ans. À découvrir toute affaire cessante.

(Visited 771 times, 1 visits today)

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Quatuor à cordes K.156 n°3 en sol majeur « Milanais » ; Quatuor à cordes K.499 en ré majeur « Hoffmeister » ; Divertimento K.136 en ré majeur. Quatuor Volta. 1 CD Arties Records. Enregistré à l’Espace Marcel Carmé à Saint-Michel-sur Orge, en mars 2016. Notice en français. Durée : 53’47.

 
Mots-clefs de cet article

Les commentaires sont fermés.

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.