À emporter, CD, Musique d'ensemble

Un Steve Reich euphorisant par l’Ensemble Signal de Brad Lubman

Plus de détails

Steve Reich (né en 1936) : Double Sextet ; Radio Rewrite. Ensemble Signal ; Brad Lubman (direction). 1 CD Harmonia Mundi. Durée : 39’47.

 

Les Clefs ResMusica

cd_SteveReich-768Admettons le, beaucoup d’œuvres contemporaines ont un aspect cérébral, tourmenté, ou développant un potentiel de réflexion au sein ou en dehors de la musique elle-même. Ici point de tout cela, avec deux pièces récentes de , toutes deux pour des ensembles d’une quinzaine de musiciens, portées de manière jouissive par « le » chef reichien Brad Lubman, en compagnie de son fougueux Ensemble Signal.

Il est des œuvres qui nous emmènent vers l’ivresse la plus pure, une jouissance abrupte et absolue pourrait-on presque dire. Le Double Sextet de (2007 – Prix Pulitzer 2009) est de celles-là. Composée à l’intention du sextuor originaire de Chicago Eighth Blackbird (flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano et vibraphone) jouant « contre » lui-même à l’aide d’un double pré-enregistré, Double Sextet est une des œuvres les plus rafraîchissantes d’un Steve Reich qui ne semble jamais avoir été aussi jeune qu’à 71 ans lorsqu’il en entame l’écriture. Gravé par Eighth Blackbird (en re-recording) peu de temps après la création, cette nouvelle version de l’Ensemble Signal est la bienvenue, car enregistrée « all-live » avec 12 instrumentistes. Pleine de vie et d’enthousiasme, donnée sur un tempo d’enfer qui permet de saisir au mieux les lignes mélodiques tournoyantes et les harmonies multicolores (la dernière section du finale totalement « pop »), cette version euphorisante de Double Sextet doit être saluée.

Enregistré il y a peu par le collectif new-yorkais Alarm Will Sound, Radio Rewrite (2012) utilise des bribes de matériaux mélodiques tirés de deux chansons du groupe Radiohead (Jigsaw Falling Into Place pour les mouvements rapides, et Everything in It’s Right Place pour les passages lents). L’instrumentation aux teintes par moment charbonneuses (pianos dans le grave renforcés par une basse électrique) est pourtant rendue bien vivante par un Ensemble Signal plein d’une joie solaire et communicative attachée aux passages rapides, et rendant au contraire les mouvements lents diaphanes et liquides à souhaits. Même si les tempi sont plus sages que dans la version de leurs camarades new-yorkais d’Alarm Will Sound, l’Ensemble Signal et leur chef Brad Lubman (créateur de la partition) jouent avec un entrain contagieux, même si convenons-en il ne s’agit pas d’une des toutes meilleures réalisations du compositeur (contrairement à Double Sextet).

Avec ce nouvel enregistrement, Signal et Brad Lubman poursuivent d’une belle manière leur collaboration avec Harmonia Mundi autour de la musique de Reich, entamée l’an passé avec Music for 18 Musicians. A quand le volume 3 ?

 

Plus de détails

Steve Reich (né en 1936) : Double Sextet ; Radio Rewrite. Ensemble Signal ; Brad Lubman (direction). 1 CD Harmonia Mundi. Durée : 39’47.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.