Flash info

Opéra de Paris : les recommandations de la Cour des Comptes – actualisé

 

La Cour des Comptes a rendu hier son rapport sur la gestion de l’Opéra de Paris sur les exercices 2005 à 2014*, dans lequel elle pointe plusieurs points négatifs dans la gestion de la grande maison.

Tout en reconnaissant de nombreuses améliorations, comme la compensation de la baisse de la subvention de l’État par le développement et la diversification des ressources propres, la Cour établit une liste de 16 recommandations sur la gestion administrative et financière, dont certaines sont adressées également au Ministère de la Culture et de la Communication (réduction du mandat du directeur délégué, limiter le coût des départs).

À destination de l’Opéra de Paris, la Cour des Comptes suggère notamment d’accroître l’offre des spectacles, mieux amortir le coût des nouvelles productions, justifier la cohérence des décisions de déclassement de certaines productions. Afin de progresser dans la gestion des ressources humaines (1 750 agents, 70 % des dépenses), la Cour préconise de faire un suivi plus rigoureux du respect des temps de travail statutaires, simplifier le régime indemnitaire des agents (il y a une convention collective spécifique à
l’établissement et une soixantaine d’autres textes conventionnels)… et bien sûr poursuivre l’effort de maîtrise de la masse salariale.

Par ailleurs la Cour des Comptes retient des frais de taxi très élevés (en nette progression depuis 2012) à hauteur de près de 100 000 € par an en 2013 et 2014 et qui seraient imputables à une dizaine de cadres de l’institution ; le rapport note toutefois que des mesures de sensibilisation ont été prises récemment par l’établissement, tout comme un effort très récent de limitation du nombre de véhicules de fonction. On peut consulter le rapport ici.

Dans un communiqué l’Opéra de Paris a fait savoir qu’il n’y a plus de voitures de fonctions depuis le début 2016 et que le budget taxis a été réduit de 30% en 2015 par rapport à 2014 (environ 60 000 €), les frais de réception ont baissé de 10% entre 2014 et 2015 (47 000 €) ; par ailleurs en décembre 2015, le conseil d’administration a adopté à l’unanimité une délibération cadre fixant les règles pour toutes les dépenses des dirigeants.

*Directeurs de l’Opéra de Paris sur cette période : Gérard Mortier (2004-2009),  (2009-2014) et   (depuis 2014).

 

 

(Visited 476 times, 1 visits today)
 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.