Mot-clef : Nicolas Joel

Pour en finir (enfin) avec le Regietheater

Respect devant les spécialistes : il y a des experts qui savent reconnaître le Regietheater, calculer la part de Regietheater dans une mise en scène d'opéra, définir les caractéristiques précises de ce style qu'est, paraît-il, le Regietheater ; mais diable, au fait, qu'est-ce donc que ce mot qui a toutes les aspérités que l'antigermanisme persistant des Français attribue à la langue de Goethe ? Historiquement, le Regietheater est un tournant : ...
Le compositeur Philippe Fénelon dépose ses archives à la BnF

Le compositeur Philippe Fénelon donne ses archives à la BnF

À tout juste 65 ans, le compositeur français Philippe Fénelon vient de déposer ses archives à la Bibliothèque nationale de France : partitions, enregistrements, écrits, correspondances, films... Un legs qui le rassure, dit-il, tandis qu'il poursuit son travail d'écriture à Barcelone où il réside depuis de nombreuses années. Si son catalogue compte aujourd'hui plus d'une centaine d'opus, son imaginaire le porte vers d'autres expressions artistiques. Il réalise aujourd'hui des ...
lucia capitole patrice nin

Lucia par Nicolas Joel fait son retour à Toulouse

Près de vingt ans après sa création, cette mise en scène hollywoodienne, et désormais « vintage » de Lucia di Lammermoor fait son retour au Capitole. À la tête d’une belle distribution, la Lucia sublime de Nadine Koutcher succède triomphalement à Annick Massis. Cette mise en scène de Nicolas Joël, qui date de 1998, fit en son temps la gloire de la scène toulousaine, en raison notamment du fait qu’elle avait produite en ...

Opéra de Paris : les recommandations de la Cour des Comptes – actualisé

La Cour des Comptes a rendu hier son rapport sur la gestion de l'Opéra de Paris sur les exercices 2005 à 2014*, dans lequel elle pointe plusieurs points négatifs dans la gestion de la grande maison. Tout en reconnaissant de nombreuses améliorations, comme la compensation de la baisse de la subvention de l’État par le développement et la diversification des ressources propres, la Cour établit une liste de 16 recommandations sur ...
13466320_1055877904494812_1448551852162071039_n

Belle reprise de Faust en fin de saison du Capitole

Après ses débuts à Toulouse en tant que metteur en scène avec Faust de Gounod en 1983, Nicolas Joel avait clôturé en 2009 sa dernière saison au Capitole avec cet ouvrage que nous retrouvons sur cette même scène en cette fin de saison brillante. C'est aujourd'hui un Faust empreint de l'excellence des productions antérieures avec une distribution entièrement revue tout en conservant les décors et costumes des proches collaborateurs de ...

Opéra de Paris, l’élitisme des places vides

On peut, bien sûr, considérer que le prix des places à l’Opéra de Paris est trop élevé dans l’absolu, et la comparaison avec les salles concurrentes des grandes capitales ne contredit pas cette vision générale, notamment dans les catégories intermédiaires. On peut aussi s'effrayer de l'augmentation massive de cette tarification : à l'automne 1994, il fallait environ huit heures et demie de travail au SMIC pour voir Madama Butterfly depuis ...
Capture d’écran 2015-11-26 à 17.52.26

A Toulouse, Ludovic Tézier illumine un Rigoletto très classique

Reprise du très "classique" Rigoletto de Nicolas Joel au Théâtre du Capitole de Toulouse. Les qualités du plateau vocal rattrapent en grande partie les conventions de la mise en scène et la direction enthousiaste et désordonnée de Daniel Oren. Habillé à la mode "Renaissance" par un Nicolas Joël alors directeur du Théâtre du Capitole, ce Rigoletto est une valeur sûre. Évidemment, le réalisme et la convention des toiles peintes vouent aux ...

Stéphane Lissner, futur directeur de l’Opéra de Paris

Stéphane Lissner, surintendant et directeur artistique du Teatro alla Scala de Milan depuis 2005 succédera en septembre 2015 à Nicolas Joel à la direction de l'Opéra national de Paris. Nicolas Joel, à la tête de l'Opéra de Paris depuis 2009, a déclaré ne pas briguer un second mandat.
La Mireille de Garnier en DVD

La Mireille de Garnier en DVD

On trouvera sur ce DVD le reflet de la mise en scène de Nicolas Joël donnée pour l’ouverture de la saison 2009-2010 de l’Opéra de Paris. L’ouvrage de Gounod, autrefois un des piliers de l’Opéra-comique, faisait ainsi, plutôt tardivement, sa grande rentrée au Palais Garnier… Il ne fait aucun doute que cette mise en scène de grand-papa aurait satisfait les abonnés de la salle Favart dans les années 1950 et 60, ...
Le passé, toujours le passé, …

Onéguine à Bastille, le passé, toujours le passé, …

Les trois premières productions (toutes des reprises) de cette saison de l’Opéra National de Paris provoquent toutes le même questionnement : quelle est la ligne artistique voulue par Nicolas Joel ? Nous savions tous par avance que la nouvelle mandature serait celle d’un retour à une forte tradition lyrique. Mais devrions-nous nous accommoder dorénavant de cette vision non plus traditionnelle mais carrément passéiste ? Avec cette reprise d’un Eugène Onéguine conçu pendant les années Gall, ...
Surtout pour les oreilles…

Une forza del destino surtout pour les oreilles…

Les mélomanes du mai musical florentin de 2007 ont eu bien de la chance. Réunir un aussi beau plateau, par les temps qui courent, tient en effet du prodige, tant les grandes voix verdiennes sont venues à manquer aujourd’hui. Ainsi, Violeta Urmana s’affirme très certainement comme la meilleure titulaire du rôle de Leonora, et on reste médusé devant tant d’opulence vocale. La voix est longue et homogène sur toute la ...
Cio-Cio-San jusqu’aux larmes

Hiromi Omura, Cio-Cio-San jusqu’aux larmes

Opéra populaire s’il en est, Madama Butterfly fait salle comble partout où il est joué. Avec cette production signée Nicolas Joel, Lausanne ne fait pas exception. Fidèle à sa manière de montrer, le metteur en scène français offre un spectacle qui, s’il ne bouscule pas les canons de l’inventivité scénique, conserve l’avantage de rester au plus près du livret pour le plaisir d’un public prêt à s’enflammer pour la poésie ...
Des contes pour rêver

Les Contes d’Hoffmann par Nicolas Joel, des contes pour rêver

Parce que Les Contes d’Hoffmann n’ont pu être terminés par Jacques Offenbach, l’idée de la mise en abyme qu’on y perçoit est fréquemment utilisée comme du pain béni par des metteurs en scène en mal d’explications psychologiques et psychanalytiques fumeuses. Rien de tel avec Nicolas Joël (production déjà vue à Toulouse). Il y voit une poésie amoureuse. Entre le prologue et l’épilogue, il découpe la marche enivrée d’Hoffmann en trois ...
Un « Vrai Faust » enfin !

Un « Vrai Faust » à Orange, enfin!

Chorégies d’Orange 2008 Cette production était attendue. On peut même se demander comment il a fallu attendre si longtemps pour entendre en France, l’un des opéras les plus populaires au monde, chanté par le ténor français le plus doué depuis longtemps. Faust en effet, et c’est un véritable scandale, n’a été chanté par Roberto Alagna qu’en 1994, pour sa prise de rôle, à Montpellier. C’est bien là le scandaleux comportement de ...
Le rêve devenu réalité

Le rêve devenu réalité

Le Chevalier à la rose Les idées fausses ont la vie dure et il en circule quelques-unes autour du Chevalier à la rose. Cette extraordinaire production conçue par Nicolas Jœl permet d’appréhender dans sa totalité ce qui est probablement l’opéra le plus intelligent du répertoire. Pour pouvoir apprécier une telle splendeur attendre 30 ans n’est pas bien grave. Merci à Nicolas Jœl d’offrir au Capitole (et à l’opéra de Rome ...
Finalmente Gheorghiu !

La Rondine, finalmente Gheorghiu !

A l’évidence, Nicolas Joel possède un sens inné, certain des atmosphères. Après un Samson et Dalila violemment ancré dans l’exotisme peplum, néo-victorien, d’un Alma-Tadema (San Francisco, septembre 07... on en a parlé ailleurs), il nous offre ce soir une éblouissante (pour l’œil et pour l’oreille) Rondine, venue de Toulouse, qu’il transpose, et c’est très très bien ainsi, dans les années 20. Nous voici donc dans ces somptueux salons pseudo-mondains, légèrement désuets, ...
Aida l’Ethiopienne qui venait du froid

Aida par Nina Stemme, l’Ethiopienne qui venait du froid

La raison de la parution de ce double DVD est la prise de rôle d’Aida par Nina Stemme, bonne occasion de se démarquer dans une vidéographie déjà bien remplie. L’opéra de Zurich a fait appel au metteur en scène Nicolas Joël, qui choisit de replacer l’action à l’époque de l’inauguration du Canal de Suez. Cela nous vaut une réalisation très esthétique, avec des décors splendides (Ezio Frigerio) et des costumes ...
Eclatante Femme sans ombre

Eclatante Femme sans ombre

Ouverture de saison du Capitole Ouverture de saison particulièrement réussie au Capitole avec cette Femme sans ombre rarement donnée - et aussi rarement enregistrée. Opéra absolument superbe pourtant, dignes des œuvres les plus connues de Strauss, mais très délicat à distribuer avec ses trois rôles féminins écrasants. Et vive les femmes ! On retrouvait avec plaisir celle qui avait été une Brünnhilde mémorable sur cette même scène, Janice Baird, tout aussi captivante ...
Nicolas Joël fait son cinéma

Nicolas Joel fait son cinéma

Il Cappello di Paglia di Firenze (Nino Rota) L’après-guerre lyrique en Italie ne manquait ni de chanteurs, ni d’œuvres du répertoire traditionnel. Mais dans un pays gravement atteint par les années de guerre, la reconstruction industrielle a primé sur celle de la culture. Les difficultés économiques empêchant de rouvrir les théâtres lyriques, la majeure partie de l’inventivité artistique italienne s’est alors portée sur le cinéma. Cette industrie a rapidement conquis le ...
Un destin à marquer d’une pierre blanche !

La forza del destino à Zurich, à marquer d’une pierre blanche

L’Opéra de Zurich donne une nouvelle production de la Forza del destino qu’il convient de placer parmi les plus grands moments d’art lyrique qu’il soit possible de vivre. Abordé sous un angle classique par le metteur en scène Nicolas Joel, l’ouvrage de Verdi décline tout le panel de ce que l’on peut attendre d’une maison d’opéra aussi fastueuse que l’Opernhaus. Les décors magnifiques d’Ezio Frigerio (au bénéfice d’une longue carrière ...
Existe-t-il un Don Carlo parfait ?

Don Carlo ouvre la saison toulousaine

Ouverture de saison en fanfare avec ce Don Carlo très attendu - l’œuvre n’avait pas été donnée à Toulouse depuis 1984 - et succès certain : le spectacle était affiché complet dès les premières représentations et a manifestement charmé le public! Une fois n’est pas coutume, commençons cette chronique par quelques mots de l’orchestre. Car, contrairement à ce qui a pu être écrit ici ou là un peu légèrement, la prestation des ...
L’Europe galante

L’Europe galante

Puccini, La Rondine Accentuant l’élégance parisienne de cette Rondine, Nicolas Joël a placé sa mise en scène sous le signe de la somptuosité, opposant décors Art Nouveau et robes hautes des années folles, les silhouettes droites soulignées par de grandes colonnes contrastant avec les fresques à la Mucha d’Ezio Frigerio et ses superbes verrières. Un Paris très Morand, élégant, superficiel et railleur pour une Traviata des années 20, qui, au lieu ...
Leoš Janácek, Jenufa

Leoš Janácek, Jenufa

Réouverture du Théâtre du Capitole Après plus d’un an de travaux destinés à améliorer la fosse d’orchestre, le cadre de scène, les machineries, les coulisses, le public toulousain semblait manifestement ravi de réinvestir « son » théâtre. Et l’idée était excellente de fêter cette réouverture avec une nouvelle production de Jenufa, belle façon de célébrer le cent-cinquantième anniversaire de Janacek, loin des sentiers (broussailleux…) les plus rebattus du répertoire. Avant tout, il faut saluer ...
Une Flûte animée

Une Flûte animée pour l’inauguration de la saison du Capitole

Nicolas Joel inaugurait cette saison du Théâtre du Capitole hors les murs, pour cause de travaux de rénovation, par cette Flûte enchantée à la Halle aux Grains. Par sa configuration hexagonale, avec une scène centrale, cette salle pose certainement de grands problèmes de mise en scène et d'utilisation de l'espace, ici assez habilement résolus par l'utilisation d'un double escalier hélicoïdal — ressemblant à une molécule d'ADN—  au pied duquel les musiciens ...
Otello sauvé par Desdémone

Otello de Verdi ouvre les Chorégies 2003 sous la protection des intermittents du spectacle

Fallait-il ou non sauver les Chorégies d’Orange 2003, manifestation lyrique estivale la plus populaire de France, en donnant Otello de Verdi à l’heure où renonçaient les illustres voisins, les Festivals d’Aix-en-Provence et d’Avignon ?… Annuler ce festival autofinancé à 80 %, c’était le vouer à une disparition certaine, ce qu’attend depuis huit ans la municipalité Front national d’Orange. Conscients du danger, et comme ils l’ont précisé avant le début de la ...
Fin de Ring au Capitole

Fin de Ring au Capitole

Flamboyant Crépuscule de Richard Wagner Avec ce Crépuscule des dieux se conclut la première Tétralogie intégrale de Nicolas Joël au Théâtre du Capitole de Toulouse, vieux rêve que le metteur en scène caressait depuis longtemps et dont l’achèvement marque certainement une date importante pour ce théâtre. Il faut dire que, mis à part un Or du Rhin très controversé - et controversable - ce Ring se révèle une réussite certaine, même ...
Le spectre de Tatiana

Le spectre de Tatiana

Peter Feranec / Nicolas Joel Opéra réputé peu dramatique, ce dont Tchaïkovski convenait d’ailleurs, Eugène Onéguine doit certainement poser quelques problèmes aux metteurs en scène du fait d’une action mince, plus poétique et psychologique que véritablement théâtrale. Nicolas Joël, dans ce spectacle de 1993, a joué la carte de la simplicité en inscrivant sa mise en scène, classique mais réussie sur le plan esthétique, dans un espace épuré et joliment stylisé, éclairé ...
Idyll avec Siegfried, ou Wotan en emporte le vent.

Idyll avec Siegfried, ou Wotan en emporte le vent.

Nicolas Joel / Pinchas Steinberg Malheureux Siegfried ! Son héroïque papa est tué dans une rixe (voir l’épisode II), la douce Sieglinde trépasse en accouchant au fin fond d’une épaisse forêt ; et, comble de malheur, le gamin, futur Seigneur de l’Anneau est « élevé » par un forgeron minable incapable de ressouder l’épée ! Siegfried en somme a le profil exact du délinquant sauvageon, livré à lui-même ; d’ailleurs il est à deux doigts d’occire son ...
Maîtres Chanteurs de tradition

Maîtres Chanteurs de tradition

Die Meistersinger von Nürnberg C’est sur une vision d’une terrifiante tradition que s’ouvre le rideau au terme de l’ouverture des Maîtres Chanteurs de Nuremberg proposés par le Théâtre du Capitole de Toulouse. Car, s’il se trouve au monde une partition lyrique chargée de tragique, c’est bien Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg. En effet, si l’unique opéra comique de Richard Wagner, conversation en musique de plus de 4h30 traitant de questions purement ...