À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Un Brahms de haut niveau par le pianiste Gabriele Carcano

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : Sonate n°3 en fa mineur, op.5 ; Variations sur un thème de Robert Schumann, op. 9 ; Scherzo en mi bémol mineur, op. 4. Gabriele Carcano, piano. 1 CD Oehms Classics. Enregistré en janvier 2016 au studio 2 de la Bayerischer Rundfunk à Munich. Durée : 67″46.

 

Les Clefs ResMusica

cover-brahm-carcano-oehmsDu répertoire pour piano seul de Brahms, le pianiste italien retient trois pièces des années 1853-54, que nous hésitons à qualifier « de jeunesse » tant elles sont abouties. Un enregistrement de haut niveau, au jeu profond et varié.

Comment ne pas être saisi par l’entrée magistrale dans la troisième sonate, dont la dimension symphonique, en son temps déjà soulignée par Robert Schumann, est ici évidente ? Mais aussi par la suavité et la délicatesse de l’Andante qui le suit, puis l’énergie qui mène le Scherzo, comme le Scherzo op. 4 qui clôt le disque, sans toutefois correspondre à l’indication de « rasch und feurig ». Aussi dans l’ensemble, le pianiste semble contenir la fougue et la passion propres à ces œuvres dans un tempo ample qui lui permet de soigner ses couleurs et son jeu, sans pour autant perdre en énergie ni en légèreté. Il sait conduire la musique à son climax : les accords finaux de la sonate apparaissent comme l’aboutissement lumineux et naturel d’une brillante coda.

Avec les Variations op. 9, le pianiste fait entendre un aspect peut-être plus inattendu de l’œuvre de Brahms, et fortement empreint de l’influence musicale de Schumann et probablement de sa liaison personnelle avec la famille de son aîné. Dédiées à Clara, elles s’appuient sur un thème des Bunte Blätter, dont il cite d’autres pièces (la variation 9 faisant par exemple allusion à la pièce n° 5). Les pièces rêveuses et contemplatives alternent avec les pièces passionnées et vives, à l’image des êtres schumaniens Eusebius et Florestan. Le pianiste est convaincant dans ces différents registres.

, trentenaire italien qui a travaillé un temps avec Aldo Ciccolini et son disciple Nicholas Angelich (parfois réunis sur scène) est un pianiste actif sur les scènes italiennes, allemandes, et dans une moindre mesure françaises. Il mène un travail soigné et mûri dans ce répertoire allemand qui semble fait pour lui.

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : Sonate n°3 en fa mineur, op.5 ; Variations sur un thème de Robert Schumann, op. 9 ; Scherzo en mi bémol mineur, op. 4. Gabriele Carcano, piano. 1 CD Oehms Classics. Enregistré en janvier 2016 au studio 2 de la Bayerischer Rundfunk à Munich. Durée : 67″46.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.