Banniere-clefsResMu728-90

Un livre autour d’Aurélien Dumont, compositeur alter-moderniste

À emporter, Essais et documents, Livre

Aurélien Dumont, La fécondité de l’écart. Ouvrage collectif. Éditions 2e2m, Collection À la ligne ; janvier 2018. Texte français et anglais ; 167 p.

 

image_zoom_72Comme chaque année au mois de janvier, l’ publie un ouvrage monographique consacré à son compositeur en résidence. Cette année, il s’agit d’.

est actuellement pensionnaire de la Villa Medicis et compte aujourd’hui plus de quarante œuvres à son catalogue. Diplômé de la formation doctorale SACRe (Science Art Création Recherche), il a travaillé sur le concept d’altérité, ce qui l’a amené à élaborer et théoriser la notion originale d’Objets Esthétiquement Modifiés (OEM) qui situe son rapport à l’histoire et à la mémoire. Soucieux d’élargir son champ d’action à d’autres domaines de la création, il collabore activement avec hommes de lettres et plasticiens, dont les contributions et témoignages sont ici consignés, aux côtés d’articles de compositeurs, musicologues et journalistes.

Mentionnons tout d’abord l’étude synthétique et magistrale (Sens, essence du son) de . Le musicologue cerne la pensée du compositeur et en scrute, partitions en mains, les incidences au niveau des techniques d’écriture, osant même, avec L’artisanat curieux, un titre « esthétiquement modifié ». (Le goût de l’ « autre » : une archéologie de la rencontre) revient sur les notions d’altérité et de narrativité au centre de la démarche d’Aurélien Dumont, et propose une analyse de Flaques de Miettes, œuvre de 2008 qu’il considère comme un jalon essentiel dans la production de celui qui fut son élève en classe d’analyse au CNSM, et avec qui il partage une passion pour la culture japonaise. Aurélien Dumont a demandé à plusieurs poètes, amis et collaborateurs, d’écrire de courts textes en lien avec sa musique, qui alternent des articles plus conséquents. Ainsi les poèmes de Dominique Quélen, Véronique Bergen et François Rannou. Visant l’écart et sa fécondité, argumente sous le titre de Morales post-sécheresse, tandis que Frédéric Forte fixe sur le papier 55 objets (esthétiquement modifiés) – Minijupe (André Courrèges, printemps-été 1965), Erreur de calcul (sur cahier d’écolier), ciel d’orage (copie de Van Gogh) etc. – qu’il faut savourer en intégralité. Plus sérieusement, Aurélien Dumont et la vidéaste Jennifer Douzenel répondent aux questions de Florence Trocmé concernant Baïnes, l’œuvre écrite à quatre mains que l’, sous la direction de , a créée en janvier dernier. « Lui et moi dessinons des paysages, les mêmes » dit en substance .

Précieux et traduit en anglais qui plus est, l’ouvrage est indispensable pour qui veut pénétrer l’univers d’Aurélien Dumont, compositeur, chercheur et penseur de la musique d’aujourd’hui.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.