FBS-ResMusica-mégaBannière

Un nouvel indispensable sur Bach signé Gilles Cantagrel

À emporter, Essais et documents, Livre

Gilles Cantagrel. J.-S. Bach, l’œuvre instrumentale. Buchet Chastel. 475 p. 27 €. Janvier 2018

 

Les Clefs d'or 2018

41y897lqrFLAprès Les Cantates de Jean-Sébastien Bach (2010) et J.-S. Bach, Passions, Messes et Motets (2011), achève son parcours complet et systématique dans l’œuvre de , avec ce livre consacré à l’œuvre instrumentale.

Bien qu’appuyé sur plusieurs décennies de recherches et de publication (dont la biographie de référence Bach en son temps), cet ouvrage représente comme les deux précédents un effort considérable pour rassembler en une somme l’état de la connaissance sur toute une catégorie d’œuvres de Bach.

Le livre s’ouvre sur une partie brève mais éclairante, Bach et l’instrument, où retrace la vie du Cantor de Leipzig du point de vue de son rapport à la musique instrumentale et aux instruments. Les parties suivantes sont consacrées aux œuvres proprement dites, en fonction de leur instrumentation : les œuvres pour orgue d’abord, puis celles pour clavecin, pour d’autres instruments solo, la musique de chambre et enfin la musique concertante et pour ensemble. Éventuellement ouverte par une introduction générale (particulièrement riche et intéressante pour les deux premières), chacune de ces parties développe les œuvres, classées par type de pièce ou par grand recueil. Chaque numéro de catalogue est alors abordé, sous l’angle de sa genèse (et éventuellement de son authenticité), de ses caractéristiques propres (analyse musicologique, allant jusqu’au niveau de chaque mouvement voire chaque thème ou sujet), de son instrumentation, et parfois de son interprétation, de sa transmission et de sa postérité. réserve certes une place de choix aux grands cycles (quinze pages sur L’Offrande musicale, vingt-cinq sur les Variations Goldberg, trente sur L’Art de la fugue et quarante sur Le Clavier bien tempéré), mais il donne aussi l’impression de ne négliger aucune œuvre. Il faut dire que son érudition, appuyée sur une expression d’une clarté remarquable, rend la moindre page passionnante à lire.

Car ce n’est pas la forme d’un usuel aux rubriques formatées et au contenu avant tout informatif que prend cet ouvrage. Loin de se limiter à commenter le catalogue BWV, Gilles Cantagrel, avec une approche très rédigée, se montre soucieux d’exposer et discuter les différentes hypothèses, et n’hésite pas à faire de belles digressions sur des sujets tels que les canons, auxquels il consacre une partie entière, dans une exception heureuse au découpage du livre par instrument. On perçoit également le souci de sans cesse relier les œuvres aux éléments biographiques dont on dispose. Cette approche, mais aussi la structuration de l’ouvrage ainsi qu’une rédaction qu’on devine étalée dans le temps et, bien entendu, les multiples reprises que Bach a faites de ses œuvres, font que l’on n’échappe pas à de nombreuses redites, qui pourront frapper le lecteur désireux d’enchaîner les plus de 400 pages de texte. Un accès par œuvre (facilité par la présence d’un double index, par numéro de catalogue et par ordre alphabétique) bénéficie en revanche de cette caractéristique, en épargnant au lecteur de nombreux renvois.

Ce nouvel ouvrage de référence, qui plus est parfaitement composé, a sa place assurément dans la bibliothèque de tout professionnel ou amateur intéressé par l’œuvre de .

Banniere-clefdor1-aveclogo

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.