FBS-ResMusica-mégaBannière

Pulse et Quartet, deux œuvres nouvelles de Steve Reich

À emporter, CD, Musique d'ensemble

Steve Reich (né en 1936) : Pulse, pour ensemble ; Quartet, pour deux vibraphones et deux pianos. International Contemporary ensemble : Josh Modney, Gabby Daz, Michi Wiancko, Pauline Kim, violons ; Kyle Armbrust, Wendy Richman, altos ; Claire Chase, Alice Teyssier, flûte ; Joshua Rubin, Campbelle MacDonald, clarinette ; Jacob Greenberg, piano ; Greg Chudzik, guitare basse. Colin Currie Group : Colin Currie, Sam Walton, vibraphone ; Philip Moore, Simon Crawford-Phillips, piano. 1 CD Nonesuch Records. Enregistré en mai 2016 à Air Studios, Lyndhurst Hall, Londres (Quartet), et en mai 2017 à Oktaven Audio, Mount Vernon, New-York (Pulse). Durée : 31:59

 

steve-reich-pulse-quartetDeux pièces récentes de sont réunies dans cet album, et présentent le prolongement des recherches du compositeur sur la perception du temps et des durées, sur l’unité du matériau thématique. Un véritable instant de plaisir, à l’écoute d’œuvres écrites avec une grande finesse.

Pulse a été composée en 2015 pour quatre violons, deux altos, deux flûtes, deux clarinettes, piano et basse électrique. Le projet du compositeur relève clairement d’une démarche d’évolution progressive de la matière sonore, qui reprend des outils chers au maître du minimalisme : le déphasage, la répétition, au service d’une pensée singulière du temps. Il s’agit d’une commande de la Philharmonie de Paris, de Carnegie Hall Corporation, Los Angeles Philharmonic Association, Kölner Philharmonie / Köln-Musik Gmbh et de the Barbican.

Écrite pour deux pianos et deux vibraphones en 2013, la pièce Quartet est interprétée par le Collin Currie Group. Dans les trois mouvements de cette œuvre, qui suivent les codes de tempi du concerto en trois mouvements, nous pouvons entendre des références au matériau motivique de pièces phares de l’œuvre de . Le motif générateur initial est issu du thème de Violin phase, le rythme s’en trouve modifié et les procédés de stratification différenciés. Steve Reich est véritablement dans une prolongation de ses caractéristiques d’écriture, il affine son geste, travaille sur des subtilités perceptives de l’évolution et de la transformation du matériau thématique. L’objet n’est plus seulement l’émergence de motifs, mais Steve Reich parvient à proposer un discours polyparamétrique en utilisant cet outil qu’il maîtrise depuis longtemps pour l’écriture du temps. Le mouvement lent s’inscrit immédiatement dans le prolongement des recherches sur le timbre initiées dans le premier mouvement. Steve Reich nous conduit dans un univers plus fragmenté en nous plongeant au cœur de la résonance et de l’exploration du spectre harmonique. Au-delà du retour du caractère initial, le troisième mouvement présente un nouveau visage du motif générateur de Violin phase, à la fois transformé par le deuxième mouvement, mais aussi par des gestes d’écriture liés à une pensée électronique. La conception pulsée du temps propre à la première pièce de cet album trouve des résonances dans ce dernier mouvement dont certaines couleurs harmoniques renvoient progressivement à des références au langage de la pop.

Banniere-clefdor1-aveclogo

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.