À emporter, CD, Musique de chambre et récital, Musique symphonique

Jean Rogister, compilation d’enregistrements anciens

Plus de détails

Jean Rogister (1879-1964) – Œuvres de la Grande Guerre : Concerto pour alto et orchestre en la majeur ; Lamento et Allegro energico ; Quatuor à cordes n° 2 en fa mineur ; Adieu pour orchestre à cordes et alto. Thérèse-Marie Gilissen, Anne Leonardo, alto. Quatuor Gong. Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, direction : Jean-Paul Dessy. Orchestre Symphonique de Pécs, direction : Marc Trautmann. 1 CD Musique en Wallonie « Collection 14-18 » MEW1787. Enregistré en septembre 1993 au Théâtre de Pécs, Hongrie ; en avril 1999 à la Chapelle de Bolland, et en juillet 1999 à l’Église de Horrues, Belgique. Notices en français, néerlandais, anglais, allemand. Durée : 60:49.

 

mew_jean_rogisterAprès les réalisations de la Collection 14-18 consacrées à Georges Antoine (MEW1473), Joseph Jongen (MEW1575) et Eugène Ysaÿe (MEW1681), Musique en Wallonie continue la série avec un disque consacré à des pages du temps de la Grande Guerre de . Ce compositeur liégeois, particulièrement attachant, mériterait assurément une exploration bien plus complète de son œuvre qu’actuellement.

Mais contrairement aux CD Joseph Jongen et Eugène Ysaÿe respectivement enregistrés en juillet 2014 et novembre 2015 expressément pour la Collection 14-18, le disque  consiste en une compilation sélective d’œuvres appropriées à cette série, issues d’enregistrements bien plus anciens : le Concerto pour alto et orchestre en la majeur (1914) est issu d’un CD Koch/Schwann-Musique en Wallonie de septembre 1993 et se prive hélas ainsi du superbe Concerto pour violon en sol mineur ; le Quatuor à cordes n° 2 en fa mineur (1914) provient d’un CD Cypres d’avril 1999, et perd dans l’opération son frère le Quatuor à cordes nº 6 en ut mineur ; enfin les œuvres restantes, enregistrées en juillet 1999, abandonnent entre autres la merveilleuse Suite en sol mineur pour flûte et orchestre à cordes op. 114…

Jean Rogister (1879-1964), ce pur Liégeois du quartier d’Outremeuse, fut également un pur musicien baignant dans l’incomparable École Liégeoise du violon qu’il enrichit en tant qu’altiste tout aussi brillant comme pédagogue que comme interprète dans diverses formations : Quatuor Charlier, Quatuor Chaumont, Ensemble Piano et Archets, avant de fonder en 1925 sa propre formation, le Quatuor de Liège, qu’il conduisit à travers toute l’Europe et qui connut une renommée internationale, notamment par les tournées américaines accomplies en 1930, 1932 et 1933. Enfin, chambriste dans l’âme (il est également un virtuose de la viole d’amour), il crée dès 1933 l’Association pour la Musique de Chambre (A.M.C.) sur instruments anciens, initiative bien en avance sur son temps…

La Première Guerre Mondiale l’amène à se consacrer essentiellement à la composition, sa vocation secrète, et le Concerto pour alto et orchestre en la majeur ainsi que le Quatuor à cordes n° 2 en fa mineur, tous deux de 1914, sont les œuvres principales de ce CD. Si le Concerto pour alto semble bizarrement issu directement du célèbre Concerto pour violoncelle n° 1 en la mineur op. 33 de Saint-Saëns, le Quatuor à cordes n° 2 nous paraît plus personnel : c’était d’ailleurs apparemment la forme musicale favorite du compositeur puisqu’il en composa huit tout le long de sa carrière (1902, 1914, 1921, 1926, 1927, 1928, 1931, 1940).

Le Lamento initialement écrit pour quatre violoncelles, est ici présenté pour ensemble à cordes : il s’agit de l’une des pages les plus poignantes du musicien, composée en 1916 suite au décès de sa jeune femme, Juliette Orval, des suites de sa maternité. L’Adieu pour orchestre à cordes et alto (1919), dédié « à Mademoiselle Lydie Schor », sa future seconde épouse, témoigne tout autant de son don de mélodiste hors pair.

Les interprètes de ce disque sont d’un enthousiasme communicatif, avec une mention particulière pour l’excellent , musiciens issus de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège. Maintenant, si tout disque Rogister comme celui-ci est trop rare et donc vraiment précieux et bienvenu, peut-être pour le proche 140e anniversaire de la naissance du compositeur aurait-il été opportun de rééditer en un petit coffret de trois CD les enregistrements initiaux dans leur intégralité, ou enfin de publier les trois superbes symphonies (admirable Symphonie n° 2 en ré mineur « Wallonne » (1932) !) dont le remarquable chef d’orchestre et compositeur belge Daniel Sternefeld (1905-1986) avait été le seul à enregistrer une intégrale studio pour la RTBF, qui moisit inexorablement dans les archives…

Plus de détails

Jean Rogister (1879-1964) – Œuvres de la Grande Guerre : Concerto pour alto et orchestre en la majeur ; Lamento et Allegro energico ; Quatuor à cordes n° 2 en fa mineur ; Adieu pour orchestre à cordes et alto. Thérèse-Marie Gilissen, Anne Leonardo, alto. Quatuor Gong. Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, direction : Jean-Paul Dessy. Orchestre Symphonique de Pécs, direction : Marc Trautmann. 1 CD Musique en Wallonie « Collection 14-18 » MEW1787. Enregistré en septembre 1993 au Théâtre de Pécs, Hongrie ; en avril 1999 à la Chapelle de Bolland, et en juillet 1999 à l’Église de Horrues, Belgique. Notices en français, néerlandais, anglais, allemand. Durée : 60:49.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.