À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Bach et ses fils avec Jan Willem Jansen à Alençon

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Prélude et fugue en mi mineur BWV 533 ; Chorals « Jesus Christus unser Heiland » BWV 666 ; « Allein Gott » BWV 715 et BWV 663 ; Fantaisie et fugue en ut mineur BWV 537. Carl Philipp Emanuel Bach (1741-1788) : Prélude Wq. 70/7 ; Fugue en ré mineur H. 372 ; Adagio en ré mineur H 352 ; Suite pour horloge à flûtes Wq. 193 ; Fantaisie et fugue Wq. 119/7. Wilhelm Friedemann Bach (1710-1784) : Chroal « Christus, der du bist Tag » ; Fugue en sol mineur. Johann Christoph Friedrich Bach (1732-1795) : Variations « Ah ! vous dirai-je maman ». Jan Willem Jansen à l’orgue Jean Daldosso (2016) de la basilique Notre-Dame d’Alençon (Orne). 1 CD Ctésibios. Enregistré du 26 au 28 septembre 2017. Livret en français. Durée totale : 64:41

 

alençon_jansen_ctesibios (800x722)Ce programme montre une nouvelle fois l’héritage musical de transmis à ses fils, avec certains changements radicaux, témoins d’une nouvelle époque musicale. , à l’orgue d’Alençon nouvellement reconstruit propose une rencontre au sommet depuis des pièces les plus amusantes à d’autres plus savantes…

Récemment, le duo Vernet-Meckler proposait un programme autour de la famille Bach. Ce nouvel enregistrement complète et creuse un sujet inépuisable, mettant l’accent sur les diverses influences d’un père génial sur ses fils à la recherche d’un style nouveau. Carl Philipp Emanuel, sans doute le plus doué de sa génération, à l’origine de la symphonie dite « classique », garde en lui et applique tout ce savoir savant de la fugue et de la fantaisie issu de son père. Mais le voici aussi intéressé par cette fameuse horloge à flûtes, petit orgue automatique qui nécessite une courte musique pour signifier chaque heure qui passe. Wilhelm Friedemann lui, semble rester plus attaché à la tradition avec fugues et chorals. Quant à Johann Christoph Friedrich, le plus jeune des trois, il nous est présenté ici avec des variations dont Mozart proposa aussi les siennes sur le même thème.

L’intérêt de cet enregistrement réside aussi sur les cinq œuvres de Johann Sebastian puisées dans les chorals et les pièces libres, fantaisies, préludes et leurs fugues associées. prend à bras le corps ces chef-d’œuvres au travers de registrations solides et originales. L’attention se prolonge aussi grâce à la beauté des sonorités « retrouvées » de l’orgue de la basilique d’Alençon. Son histoire commence en 1537 avec les facteurs Simon le Vasseur et Gratien de Cailly, dont on conserve encore le buffet original. Par la suite, et comme souvent pour tant d’orgues, le temps fait son œuvre et l’instrument passe par un grand nombre de transformations au cours des siècles. En 2016 s’achève une nouvelle restauration-reconstruction réalisée par Jean Daldosso. Il s’agit d’un orgue moderne mais dans l’esprit des instruments de la Renaissance, aux saveurs sonores épicées, en adéquation avec l’esthétique de son buffet.

La palette sonore est riche, et les œuvres très différentes permettent l’écoute de nombreux mélanges parfois traditionnels, voire inhabituels. Le toucher vif et profond de J.W.Jansen apporte une limpidité de jeu très appréciable, utilisant tour à tour quelques registrations de l’époque Renaissance, à l’imitation des instruments anciens. La prise de son nette et précise permet d’apprécier chaque détail des œuvres et de l’orgue. La Fantaisie en ut mineur de Johann Sebastian chante sa mélancolie sur les jeux de fond à l’harmonie montante alors que la fugue de la fantaisie d’Emanuel rappelle irrésistiblement le clavier bien tempéré. l’interprète sait nous guider dans ce jeu de pistes, que seule cette étroite filiation père-fils semble nous expliquer. Jan Willem Jansen fut à Toulouse le compagnon de route musical de Xavier Darasse qui en son temps fit connaitre au discophile l’œuvre de Carl Philipp. On retrouve ici cet esprit quelque peu mondain issu du siècle des Lumières. Ce disque nous aidera à mieux apprécier le difficile passage entre le génie écrasant d’un père et l’éclosion d’un monde musical nouveau porté par ses propres enfants.

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Prélude et fugue en mi mineur BWV 533 ; Chorals « Jesus Christus unser Heiland » BWV 666 ; « Allein Gott » BWV 715 et BWV 663 ; Fantaisie et fugue en ut mineur BWV 537. Carl Philipp Emanuel Bach (1741-1788) : Prélude Wq. 70/7 ; Fugue en ré mineur H. 372 ; Adagio en ré mineur H 352 ; Suite pour horloge à flûtes Wq. 193 ; Fantaisie et fugue Wq. 119/7. Wilhelm Friedemann Bach (1710-1784) : Chroal « Christus, der du bist Tag » ; Fugue en sol mineur. Johann Christoph Friedrich Bach (1732-1795) : Variations « Ah ! vous dirai-je maman ». Jan Willem Jansen à l’orgue Jean Daldosso (2016) de la basilique Notre-Dame d’Alençon (Orne). 1 CD Ctésibios. Enregistré du 26 au 28 septembre 2017. Livret en français. Durée totale : 64:41

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.