À emporter, CD, Musique symphonique

Un Sibelius ampoulé et atone sous la baguette de Søndergård

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : En saga, op. 9 ; Finlandia, op. 26 ; Le Cygne de Tuonela, op. 22 n° 2 ; Les Océanides, op. 9 ; Valse triste, op. 44 n° 1 ; Suite du Roi Christian II, op. 27. BBC National Orchestra of Wales, direction : Thomas Søndergaard. 1 CD Linn (Outhere). Notice en anglais. Durée : 75:06

 

sibelius_sondergaard_linnCe choix judicieux de diverses pièces orchestrales de n’apporte pas, loin s’en faut, la satisfaction attendue. Explication.

La musique saisissante et fantastique de Sibelius appartient pleinement au meilleur de la production instrumentale occidentale et ses farouches contestataires de jadis n’avancent plus d’arguments plausibles et convaincants. A contrario, ce constat implique nécessairement une lecture en adéquation avec l’esprit du plus célèbre des compositeurs finlandais. C’est dire que les inflexions dynamiques, les nuances du coloris instrumental, les effets timbriques et l’illustration de ce monde sonore raffiné unique ne sauraient se contenter d’approximation ni de précipitation. On l’aura compris ce décryptage dû à l’Orchestre de la BBC du Pays de Galles laisse dubitatif sur l’intérêt de cet enregistrement d’autant qu’à sa tête un chef nordique, le Danois , pouvait paraître suffisamment armé pour nous offrir la substantifique moelle de l’art du maître finlandais.

Dès les premières mesures du poème symphonique En saga, le ton est donné et l’on constate avec regrets l’absence de souffle et de vision, le gommage intempestif des nuances et le prosaïsme de l’intention. Si le rendu d’En saga pose de nombreux problèmes interprétatifs, la célébrissime Finlandia se montre moins exigeante… pour autant son esprit conquérant et déterminé tout autant que son contenu valeureux et zélé sont excessivement et étrangement négligés. Le même ressenti naît à l’écoute de la Valse triste et d’un Cygne de Tuonela si souvent source de méditation et de rêverie.

La richesse inépuisable des idées mélodiques de Sibelius s’exprime avec délice dans la belle Suite du Roi Christian II que les interprètes jouent, enfin, très correctement.

L’absence d’un travail plus approfondi et patient nous prive d’une version correcte, ce qui nous rappellera les franches réussites de Neeme Järvi (DG), Osmo Vänskä (BIS) et Jukka-Pekka Saraste (RCA).

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : En saga, op. 9 ; Finlandia, op. 26 ; Le Cygne de Tuonela, op. 22 n° 2 ; Les Océanides, op. 9 ; Valse triste, op. 44 n° 1 ; Suite du Roi Christian II, op. 27. BBC National Orchestra of Wales, direction : Thomas Søndergaard. 1 CD Linn (Outhere). Notice en anglais. Durée : 75:06

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.