Bannière-Web-ResMusica-728x90

Frammenti intimissimi de Jacques Lenot par le Quatuor Tana

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Jacques Lenot (né en 1945) : Frammenti intimissimi pour quatuor à cordes. Quatuor Tana. 1 CD L’oiseau prophète. Enregistré au studio dada à Bruxelles en septembre 2016. Durée : 64:00

 

xJacques_Lenot_Frammenti_intimissimi.jpg.pagespeed.ic.jj5FaKfxqAAux sept quatuors enregistrés par les Tana chez Intrada, viennent s’ajouter aujourd’hui les cinq nouveaux opus de cet enregistrement, une offrande du compositeur à chacun de ses interprètes et amis, sous la forme du fragment dont le premier célèbre la phalange au complet.

Si l’écriture des Frammenti intimissimi (Fragments très intimes) diffère en fonction de la personnalité des quatre interprètes ( remaniant son troisième fragment suite au départ de Peter Jansen), l’empreinte stylistique du compositeur n’en est pas moins unifiante.

À l’écoute du premier fragment (dédié à tous), s’entend cette manière, originale autant que distanciée, de cerner un espace de résonance avec quelques figures en animation, dans un jeu de variation perpétuelle où les cordes sont tout à la fois autonomes et solidaires.
C’est sur une trame légère aux espacements silencieux que s’origine le jeu du violoncelle, celui de dans le deuxième fragment. L’instrument souverain y déploie son chant éperdu – l’un des plus émouvants jamais écrit par le compositeur -, indifférent au contexte sonore toujours renouvelé.
Une demi-obscurité règne dans le fragment 3, où la ligne du deuxième violon (Ivan Lebrun) s’anime et tressaute sur le fond discret des autres cordes, « comme pianotées avec les doigts ».
L’aire de jeu est encore autre, dans le numéro suivant, où, sur la toile arachnéenne tissée par le trio, l’alto de Maxime Désert exerce sa griffe nerveuse.
Quant à , premier de cordée, il doit assumer les aléas d’une trajectoire louvoyant entre mobilité et immobilité (fragment 5), avant d’amorcer la coda, « malinconia intimissima », dont l’arrêt suspensif traduit l’inachèvement.

Frammenti intimissimi sont autant de « messages adressés » qui aiguisent l’imaginaire sonore du compositeur. Il revient aux Tana, à leurs archets ductiles et à la finesse de leur jeu, d’en approcher le mystère et la profondeur.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.