bandeau RES MUSICA

Premier récital de Jakub Józef Orliński chez Erato

À emporter, CD, Musique d'ensemble, Musique de chambre et récital

Nicola Fago (1677-1745) : « Alla gente a Dio diletta » extrait de Il Faraone Sommerso, Confitebor tibi en sol majeur, Tam non splendet sol creatus en fa majeur ; Johann David Heinichen (1683-1729) : Alma redemptoris mater en fa majeur ; Domènec Terradellas (1711-1751) : « Donec ponam » extrait du Dixit Dominus en sol majeur ; Domenico Sarro (1679-1744) : « Laudamus » Te extrait de la Messa a 5 Voci en fa majeur ; Francesco Feo (1691-1761) : « Juste judex ultionis » extrait du Dies Irae en ut mineur ; Jan Dismas Zelenka (1679-1745) : « Smanie di dolci affetti … S’una sol lagrima » extrait de Gesù al calvario ZWV 62 ; Johann Adolf Hasse (1699-1783) : « Mea tormenta, prosperate » extrait de Sanctus Petrus et Sancta Maria Magdalena ; Gaetano Maria Schiassi (1698-1754) : « L’agnelletta timidetta » extrait de Maria Vergine al calvario ; « Domine Fili unigenite » extrait de la Messa a 5 Voci en do majeur. Jakub Józef Orliński, contreténor. Il Pomo d’Oro, direction : Maxim Emelyanychev. 1 CD Erato. Enregistré en février 2018. Notice de présentation trilingue (français, anglais et allemand). Durée : 75:37

 

OrlinksyDans un programme d’une belle cohérence thématique et de la plus grande originalité, le jeune s’affirme comme un des contreténors les plus prometteurs de sa génération.

La moitié de ce récital de la nouvelle coqueluche parmi les nouveaux contreténors, est consacrée au bien peu connu , dont les trois morceaux retenus sont enregistrés en première mondiale. On saluera donc l’audace du jeune chanteur, d’autant plus que les autres extraits qui composent cet attachant album ne courent pas les rues non plus. En première mondiale, également, des extraits de Domenec Terradellas, , Francesco Feo, Gaetano Maria Schiassi et . Et si les pages de Heinichen, Zelenka et Hasse ont déjà été enregistrées par d’autres, on ne peut pas dire qu’elles sont devenues des tubes du répertoire ! Belle cohérence thématique, donc, pour ce choix de pièces sacrées, données en tournée, et constituées soit de motets à une voix dans leur intégralité, soit d’extraits d’autres motets ou d’oratorios écrits sur un texte latin (Sanctus Petrus et Sancta Maria Magdalena de Hasse) ou italien (Gesù al calvario de Zelenka et Maria vergine al calvario de Schiassi). Une preuve supplémentaire, également, de l’existence lors de la première moitié du XVIIIe siècle d’un véritable style européen issu de l’école napolitaine, qui permet de réunir sous la même bannière des compositions de musiciens italiens, allemands (Hasse et Heinichen), tchèque (Zelenka) et catalan (Terradellas).

La voix de , nous l’avons déjà exprimé dans nos colonnes, est de la plus grande qualité. Égale sur tous les registres, elle ne connaît aucun point faible et elle est servie par une technique exemplaire qui permet au jeune contreténor de faire valoir sa virtuosité sans la moindre ostentation. Trilles et vocalises s’enchaînent dans la plus grande aisance, et le legato de miel ravira les auditeurs les plus exigeants. Peut-être pourrait-on appeler de nos vœux davantage de variété dans l’expression, ce qui permettrait de mieux caractériser des pages qui, sur un programme de plus de soixante-quinze minutes, pourraient parfois paraître indifférenciées. Nul doute que l’expérience du théâtre permettra à notre jeune surdoué de remédier à ce défaut, défaut que pallie ici, d’une certaine manière, l’accompagnement inspiré de l’ensemble Il Pomo d’Oro, sous la baguette toujours experte et efficace de son nouveau chef attitré . Amateurs de nouvelles voix et de nouveaux répertoires, ce CD est pour vous.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.