Dans la spirale du son avec François-Bernard Mâche

À emporter, Biographies, DVD, DVD Musique, Essais et documents, Livre, Musicologie

François-Bernard Mâche, le compositeur et le savant face à l’univers sonore. Livre-DVD collectif sous la direction de Márta Grabócz et de Geneviève Mathon. Éditions Hermann. 418 p. Juillet 2018. 38 €

 

francois-bernard-mache-le-compositeur-et-le-savant-face-a-l-univers-sonoreEn 2015, une vingtaine de musicologues et l’Ensemble Accroche Note ont célébré le 80e anniversaire du compositeur , également penseur de la musique et scientifique. Ce livre accompagné d’un DVD résulte d’un colloque international (deux chapitres sont en anglais), de tables rondes et d’un concert.

Les multiples facettes de cette personnalité originale sont présentées et analysées dans un ouvrage complet et donc indispensable. Jean-Claude Risset donne le la en soulignant la dissidence et la radicalité de la démarche d’un musicien tournant le dos à l’« idéologie formaliste » de la musique sérielle et cherchant, à l’inverse, à puiser dans la totalité du réel sonore, à la fois « matériau brut » et « modèle à déchiffrer ». Robert Muller enfonce le clou en relevant deux expressions trouvées sous la plume du compositeur : « musique qui nous touche » et « force symbolique » de la musique. aplanit toutes les frontières, qu’elles séparent les styles, les civilisations ou les domaines d’expression. Non seulement, il cherche à faire émerger les archétypes persistant dans les cultures, passagères par définition, mais aussi à dépasser les productions strictement humaines en créant une « zoomusicologie ». Il n’aspire pas à innover en puisant exclusivement dans la tradition occidentale dans le but de la poursuivre, ni trouver l’inspiration en « bidouillant » dans un laboratoire : son questionnement est anthropologique et la nature est son modèle. Comme le signale Robert Muller, il y a une dimension religieuse dans le projet de Mâche, qui synthétise les tendances divergentes de l’esprit humain, balayant de fait l’illusion d’une autonomie de la musique.

On comprend que, chez ce compositeur, le « pourquoi » prime sur le « comment », ce qui fait dire à Georges Bériachvili, que sa « troisième voie » ne relève pas de l’esthétique, mais de l’éthique, celle d’une triple harmonisation : entre l’homme et l’environnement, l’homme et sa propre histoire, et enfin entre le moderne et l’intemporel. De son côté, Makis Solomos parle d’une « pensée de l’écologie du son ». Son article très éclairant creuse plusieurs pistes. Par exemple, concernant son rapport à la nature, Mâche se distingue de John Cage dans la mesure où, pour lui, le compositeur demeure un intermédiaire qui développe, c’est-à-dire opère une abstraction, « attitude naturaliste qui n’est pourtant ni figurative ni imitative ». Il ne s’agit pas de reproduire le monde naturel sensible, mais d’en saisir le secret de l’existence et des processus, et ainsi de dégager des formes communes à l’homme et à la nature. Solomos illustre son propos en décrivant, partitions à l’appui, L’Estuaire du temps (1993). Cette pièce pour orchestre et échantillonneur fait ressentir une temporalité tout d’abord linéaire, puis de l’instant et enfin cyclique. Dans le premier mouvement, celle du temps linéaire, on passe du monde sonore naturel (mer, vent…) au langage humain (mots de plusieurs langues ou inventés), puis à un univers hétérogène où prédominent les sons d’origine animale. Un mariage s’établit entre l’évocation de sons naturels que produisent les instruments et les sons réels générés par l’échantillonneur. On connaît l’intérêt de Mâche pour le temps immobile, perceptible en musique, où passé et avenir sont présents dans l’instant. Et la forme spirale est l’un des invariants, qu’il exploite depuis Éridan (1986).

Le DVD restitue le concert donné à Strasbourg le 1er décembre 2015 par l’Ensemble Accroche Note (6 œuvres de Mâche), un entretien avec le compositeur (des musicologues et des musiciens) et une table ronde de compositeurs. L’ensemble est complété par une rapide présentation des auteurs et la bibliographie du maître.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.