Flash info

Au Grand Théâtre de Genève, l’audacieuse première saison d’Aviel Cahn

 

Le moins qu’on puisse dire est que, pour sa première saison, , le nouveau directeur du Grand Théâtre de Genève, bouscule les codes. Libérant ses énergies à la lumière d’une audacieuse programmation, ouvre sa saison avec une nouvelle production de Einstein on the Beach de et la clôt avec le mythique Saint François d’Assise d’Olivier Messiaen. Entre ces deux piliers de l’art lyrique contemporain, Voyage vers l’Espoir, une création mondiale du compositeur suisse d’après le film éponyme de Xavier Koller, Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1991. Parmi les six autres opéras au programme, on notera Les Huguenots de Giacomo Meyerbeer, une nouvelle production des Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau, alors que le répertoire « classique » verra l’Aïda de Giuseppe Verdi, La Cenerentola de Gioacchino Rossini, L’Orfeo de Claudio Monteverdi dirigé et mis en scène par Ivan Fischer et un Entführung aus dem Serail de Mozart revisité. Trois soirées de ballets et sept récitals de chant complèteront cette première saison d’, dont un des buts affirmés est de faire du Grand Théâtre de Genève un catalyseur de tous les arts. À suivre. (JS)

(Visited 749 times, 1 visits today)
 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.