À emporter, Biographies, Livre

Henri Duparc, une biographie par Franck Besingrand

Plus de détails

Henri Duparc (1848-1933). Franck Besingrand. Collection Horizons. Bleu nuit éditeur. 176 pages. 20 €. 2019

 

Henri-Duparc-Bleu nuit serait-il un compositeur oublié ? Pas tout à fait grâce à une petite vingtaine de mélodies qui en font une référence dans le paysage musical français à l’orée du XXe siècle. Franck Besingrand nous fait découvrir avec passion la personnalité de ce musicien attachant et secret.

Déjà riche de nombreux volumes, la collection Horizons chez Bleu Nuit éditeur s’attache à mieux nous introduire dans le monde artistique et musical au travers de biographies bien ciblées. Agréable à lire, largement illustré de documents ou de photographies inédits pour la plupart, le présent ouvrage offre un plan qui permet d’approcher la vie et l’œuvre d’ de manière attractive.

Né à Paris, Henri Duparc devint l’élève de César Franck pour le piano. Ce dernier décèle en lui non pas des qualités de virtuose, mais de compositeur. La mélodie l’attire et sera le fil conducteur de toute son œuvre. L’époque cruellement éprouvée par la grande guerre contre les Allemands met à mal les relations artistiques entre les deux pays. Tiraillé entre Berlioz et Wagner, Duparc se laisse séduire par le mythe allemand et se rend à Munich écouter ses opéras, ce qui aura sur lui une emprise indélébile. Toujours prédestiné à l’écriture mélodique, il compose à l’âge de dix-huit ans une unique Sonate pour violoncelle et piano. D’un lyrisme appuyé, construite de trois mouvements traditionnels, le second, langoureux et romantique, n’est pas sans évoquer une musique de film. Les dix-sept mélodies pour voix avec accompagnement de piano reposent sur des poèmes d’auteurs divers tels Baudelaire, Gauthier, Prudhomme. Huit d’entre elles furent orchestrées par l’auteur. L’écrivain Lucien Rebatet parle « d’une union parfaite de la mélodie et des paroles ». Atteint d’une maladie nerveuse, il termina avec beaucoup de mal son cycle de mélodies, dont la dernière La vie antérieure qui l’occupa de longues années de 1874 à 1884..

Cette biographie comprend un tableau synoptique relatant les grands évènements du monde musical, artistique et politique survenus durant la vie de Duparc. Un catalogue complet des œuvres, une bibliographie sélective ainsi qu’une discographie complètent l’ouvrage en ouvrant quelques portes pour d’autres découvertes. En guise de conclusion, Frank Besingrand laisse parler Duparc en un dernier chapitre rassemblant quelques citations qui sont une invitation à un voyage intérieur : « La musique, la vraie musique, la seule, est la musique d’âme et d’émotion : l’art purement cérébral n’existe pas, il est ce que vous appelez si joliment inutile » (Lettre de 1909).
Après un ouvrage remarqué sur Louis Vierne dans la même collection, l’auteur condense en moins de 200 pages un essentiel efficace sur le portrait d’un musicien français que la postérité a parfois injustement écarté. Cet ouvrage lui rend enfin pleinement justice.

Plus de détails

Henri Duparc (1848-1933). Franck Besingrand. Collection Horizons. Bleu nuit éditeur. 176 pages. 20 €. 2019

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.