Une Héroïque sans grande personnalité par Chung et la Staatskapelle de Dresde

À emporter, CD, Musique symphonique

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Symphonie n° 3. Staatskapelle de Dresde, direction : Myung-Whun Chung. 1 CD Profil Hänssler. Enregistré le 27 novembre 2004 à Dresde. Notice bilingue (anglais, allemand) Durée : 52:10

 

Chung-Beethoven-400x400

Documenter l’histoire de la à travers des concerts successifs est le propos de cette édition Profil, qui nous a valu des enregistrements particulièrement mémorables dus aux titulaires historiques de cette phalange vénérable. Mais ce 41e volume (!) dévolu à une Héroïque banale et ronflante de n’enrichit pas une discographie pléthorique.

L’édition de Profil nous a permis de découvrir des concerts du vénérable orchestre sous la baguette de ses chefs successifs avec des pépites signées Boehm, Sinopoli, Haitink ou Thielemann. Il n’est pas sûr en revanche que cette héroïque due à fasse date. Certes l’orchestre est splendide et la captation de ce concert de 2004 expose une fois encore le goût d’un certain spectaculaire et d’une image orchestrale opulente sinon ronflante que cultive le chef coréen et que les auditeurs du « philhar » connaissent bien, un style que flatte évidemment la Staatskapelle.

Mais au-delà de cet impact immédiat incontestable, il manque à ce brillant concert une véritable conception de l’œuvre sur la durée. Nous sommes loin ici des abîmes tragiques de Furtwängler, de la fluidité géniale de Karajan, du dramatisme de Harnoncourt, de l’énergie de Rattle ou des savoureux timbres de Gardiner pour ne prendre que quelques exemples. Dans une discographie aussi pléthorique que celle de cette symphonie, il faut, pour trouver une place, être en mesure de proposer une approche suffisamment personnelle, ce qui n’est pas le cas de celle de Chung. Tout concert, même de grande qualité, ne mérite pas forcément les honneurs du disque (surtout d’un minutage aussi chiche, soit dit en passant) : voici une nouvelle et oubliable démonstration de ce fait bien connu…

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
  • Michel LONCIN

    Eh oui … Rendre « Justice » à la 3ème Symphonie de Beethoven (la préférée du compositeur !) n’est pas donné à tout le monde …

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.