À emporter, Actus Prod, CD, Musique de chambre et récital, Opéra

Le ténor lyrique John McCormack, un noble Irlandais

Plus de détails

John McCormack, un artiste patricien – Intégrale des enregistrements électriques Victor et HMV, 1925-1942 ; intégrale des premiers enregistrements sur cylindres et sur disques, 1904 et 1906 ; intégrale des radiodiffusions existantes, 1926-1942. Airs d’opéras et d’opérettes, mélodies et chansons diverses, dont des ballades irlandaises. John McCormack, ténor ; interprètes divers. 1 coffret 16 CD Marston Records 51601-2. Enregistrés entre le 21 septembre 1904 et le 10 septembre 1942 à Londres, New York City, Camden, Hollywood. ADD [mono]. Notices unilingues (anglais) excellentes avec riche iconographie. Durée totale : 20 h 22:22

 

marston_john_mccormack_electric_editionAprès son superbe coffret consacré à l’intégralité des gravures acoustiques Odeon (1906-1909) du ténor (Marston Records 54005-2), Ward Marston voue son savoir-faire exceptionnel à la restauration de tous les enregistrements électriques Victor et HMV (1925-1942) du grand chanteur irlandais. Le résultat tient du miracle.

– A Patrician Artist (Complete Electrical Recordings, 1925-1942) est la suite de l’édition des restaurations par Ward Marston des enregistrements acoustiques complets Odeon de 1906 à 1909, sur le label Marston Records, et de ses restaurations antérieures de l’intégrale des gravures acoustiques Victor et HMV de 1910 à 1924 pour le label Naxos. Avec cette publication, Ward Marston est arrivé à la fin d’un voyage initié il y a plus de vingt-cinq ans – un voyage qui a non seulement sauvegardé une partie du patrimoine national de l’Irlande et de l’histoire de l’enregistrement, mais également celui de tous les mélomanes qui peuvent enfin goûter les qualités d’un grand talent artistique dans des conditions d’écoute exceptionnelles.

Consultant la liste des 425 plages de ce superbe coffret, les amateurs d’airs d’opéras et de mélodies de grands compositeurs se sentiront probablement quelque peu frustrés, vu le déséquilibre entre ce répertoire d’une part, et de l’autre la profusion de diverses ballades irlandaises et chansons populaires de l’époque. Et pourtant voici ces nombreux compositeurs qu’honore avec un art incomparable cet immense artiste qu’était John McCormack (1884-1945) : Bach, Balfe, Bantock, Bax, Beethoven, Boyce, Chaminade, Coleridge-Taylor, Cornelius, Elgar, Fauré, Fibich, Franck, Gounod, Gruber, Haendel, Lehár, Malachkine, Martini, Mendelssohn, Messager, Mozart, Quilter, Parry, Rachmaninov, Schubert, Schumann, Somervell, Richard Strauss, Tchaïkovski, Vaughan Williams, Wagner, Wolf, et, dans un style plus léger, Eric Coates, Jean-Baptiste Faure, Romberg, Haydn Wood…

marston_john_mccormack_beethovenCar c’est d’abord grâce aux chansons populaires que McCormack a conquis le cœur du plus vaste public international, et qu’il est devenu l’une des plus grandes icônes de son temps, équivalente à certains de nos chanteurs de variétés actuels, ces derniers pourtant nettement moins bien formés musicalement – c’est le moins que l’on puisse dire… Il est vrai qu’il faut reconnaître qu’une partie du répertoire de McCormack ne vole pas très haut, loin s’en faut, notamment ces multiples chansons américaines qu’il a gravées, sans doute par nécessité, pour la Victor Talking Machine Company dès avril 1925, et qui sont présentes au tout début de ce coffret, par souci d’intégralité. Et pourtant, sa musicalité d’exception parvient à donner des lettres de noblesse inattendues à ce répertoire, même si le chanteur a tendance à abuser de cette façon parfois agaçante de prendre la note par le dessous, pour des raisons d’expressivité alors typiques de l’époque… On y découvre même à ce propos des interprétations touchantes de deux chansons de Leigh Harline (1907-1969) pour le Pinocchio (1940) de Walt Disney : le célèbre When You Wish Upon a Star, et Little Wooden Head !

Mais à côté de cela, que de découvertes, par dessus lesquelles une magnifique et émouvante interprétation du récitatif Jehova, du, mein Vater ! et air de Jésus Meine Seele ist erschüttert ! de l’oratorio Le Christ au Mont des Oliviers op. 85 de Beethoven, dont la gravure du 27 février 1930 n’avait incompréhensiblement jamais été publiée commercialement par la RCA Victor… Sur la photo ci-dessus, nous voyons Ward Marston tenir en mains le précieux car unique exemplaire test de cette gravure. Et c’est d’ailleurs le moment de lui témoigner notre gratitude pour l’insurpassable travail de restauration sonore de tous ces enregistrements dont certains sont d’une rareté absolue. Dans un article précédent consacré à son édition Chaliapine, nous l’avions qualifiée d’œuvre de toute une vie. C’est également le cas sans hésitation pour cette édition John McCormack, dont les transferts sont au moins égaux et très souvent supérieurs en qualité à ceux de l’anthologie trop réduite en 4 CD Warner Icon 6827642.

Crédit photographique © Mark Stehle. Ward Marston tenant en mains l’unique exemplaire du pressage test du Récitatif et Air de Jésus du Christ au Mont des Oliviers op. 85 de Beethoven, chanté en anglais par John McCormack

Plus de détails

John McCormack, un artiste patricien – Intégrale des enregistrements électriques Victor et HMV, 1925-1942 ; intégrale des premiers enregistrements sur cylindres et sur disques, 1904 et 1906 ; intégrale des radiodiffusions existantes, 1926-1942. Airs d’opéras et d’opérettes, mélodies et chansons diverses, dont des ballades irlandaises. John McCormack, ténor ; interprètes divers. 1 coffret 16 CD Marston Records 51601-2. Enregistrés entre le 21 septembre 1904 et le 10 septembre 1942 à Londres, New York City, Camden, Hollywood. ADD [mono]. Notices unilingues (anglais) excellentes avec riche iconographie. Durée totale : 20 h 22:22

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.