À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Le Quintette Belfiato succulent dans Antonin Reicha

Plus de détails

Antonin Reicha (1770-1836) : Quintette à vent en mi bémol majeur, op. 88/2 ; Quintette à vent en mi mineur, op. 88/1 ; Quintette à vent en ré majeur, op. 91/3. Quintette Belfiato. 1 CD Supraphon. Enregistré Salle Dvořák du Rudolfinum, Prague, en juillet 2018. Notice en anglais, allemand, français et tchèque. Durée : 68:04

 

Les Clefs ResMusica

La musique instrumentale du Tchèque , contrairement à ses opéras, a établi sa réputation. En particulier son copieux corpus de 24 Quintettes pour instruments à vent, composés entre 1817 et 1820, qui rencontrèrent un franc succès non seulement à Paris mais aussi dans le reste de l’Europe.

reicha_quinettes_belfiato

Reicha, nommé professeur au Conservatoire de Paris en 1918, pédagogue renommé, s’était lié d’amitié avec Haydn et Beethoven et avait enseigné à Berlioz, Liszt, Franck et Gounod. Dès leur création, les Quintettes à vent s’imposèrent par leurs audaces, leurs nouveautés, leurs trouvailles harmoniques et rythmiques. Ils représentent le meilleur de sa production.

Depuis 2005, le Quintette Belfiato est constitué de musiciens de premier plan formés à Prague et se produisant également dans les plus grands orchestres tchèques. Ensemble et individuellement, ils ont reçu de nombreuses récompenses jalonnant un parcours exemplaire au service de la musique tchèque, tant dans leur pays qu’à l’étranger. Trois des Quintettes de Reicha merveilleusement servis par ce groupe où la cohérence et la cohésion le disputent à l’expression de chaque individualité, servent d’ambassadeurs et de mise en appétit à cette production.

Dans le magnifique premier mouvement Lento-Allegro moderato du Quintette en mi mineur op. 88 n° 2, les Belfiato affichent une énergie communicative, se plient avec souplesse aux variations rythmiques et ne gomment nullement certaines analogies avec la musique de Beethoven. L’opus 88 n° 1 en mi mineur dans son mouvement initial (Introduction. Andante-Allegro ma non troppo) s’impose par sa délicatesse et la succession de motifs à la tension palpable. Le mouvement Andante poco allegretto repose sur six variations accordant à chaque instrument l’occasion de briller davantage. Un Menuetto Allegro plein de vivacité conduit à un Finale rapide tout de raffinement, de virtuosité contenue et de couleurs délicates et changeantes. Tous ces traits se retrouvent exacerbés dans le Quintette en ré majeur op. 91 n° 3, exigeant techniquement mais parfaitement interprété par notre quintette tchèque.

Une lecture radieuse digne de rehausser la place d’ dans ce répertoire et de culminer une discographie où de nombreuses formations se sont illustrées dans le passé (Michael Thompson Wind Quintet/Naxos, Quintet Albert Schweitzer/CPO, Thalia Ensemble/Linn, Quintette à vent français/BnF collection…).

Plus de détails

Antonin Reicha (1770-1836) : Quintette à vent en mi bémol majeur, op. 88/2 ; Quintette à vent en mi mineur, op. 88/1 ; Quintette à vent en ré majeur, op. 91/3. Quintette Belfiato. 1 CD Supraphon. Enregistré Salle Dvořák du Rudolfinum, Prague, en juillet 2018. Notice en anglais, allemand, français et tchèque. Durée : 68:04

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.