À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Facce d’Amore : un essai réussi de Jakub Józef Orliński

Plus de détails

Facce d’amore. Airs de Francesco Cavalli (1602-1676), Giovanni Antonio Boretti (1638-1672), Giovanni Bononcini (1670-1747), Alessandro Scarlatti (1660-1725), Georg Friedrich Haendel (1685-1759), Luca Antoio Predieri (1688-1767), Nicola Matteis (1670-1713), Francesco Bartolomeo Conti (1681-1732), Johann Adolf Hasse (1699-1783). Jakub Józef Orliński, contre-ténor. Il Pomo d’oro ; direction: Maxim Emelyanychev. 1 CD Erato. Enregistré à la Villa San Fermo, Lonigo, Italie en mars 2019. Notices en allemand, anglais, français. Durée : 76 minutes

 

Après un premier CD Anima Sacra constitué d’airs sacrés, « Facce d’amore » est le fruit d’une seconde collaboration de avec et l’ensemble Il Pomo d’Oro.

Jakub Józef Orliński_Facce d'amore_EratoLe contre-ténor quitte le répertoire religieux et aborde le milieu de l’opéra avec comme fil conducteur l’état amoureux qui donne le titre à cet enregistrement, entre passion et désespoir, en balayant toute la période baroque, de Cavalli à Hasse. Comme beaucoup d’enregistrements contemporains, il ne s’agit plus de ne proposer qu’une carte de visite vocale, mais d’explorer des airs jamais enregistrés et dont on découvre la primeur mondiale.

L’ambitus de la voix d’Orliński est assez central, mais la jeunesse du chanteur s’entend aussi dans nombre d’inflexions enfantines aux harmoniques fruitées. Il parvient néanmoins à jouer de toutes ses facettes vocales en usant des sons droits et blanchis, nourris de façon expressive. Parfois, en relâchant habilement la pression du souffle, il parvient à naviguer avec aisance dans des phrases au joli délié. L’exploration dans les notes graves se fait sans appui ni heurts ce qui confère à l’ensemble un aspect ravissant, et cela n’empêche pas Orliński de s’imposer (comme dans l’air de Nerone d’Orlandini et Mattheson). L’engagement émotionnel est manifestement plus important dans les moments les plus élégiaques (l’air d’Aminta de Bononcini) que les aspects un peu plus victorieux (Fra gl’assalti di Cupido du Pirro e Demetrio d’Alessandro Scarlatti) ; un peu de mordant dans le rare Muzio Scevola de Haendel ou de folie dans l’Orlando du même compositeur complèterait par un plus de chair une trop élégante perfection, car Orliński nous apporte la preuve qu’il peut s’animer dans l’agitation de Scipione de Predieri (Scipione il giovane). C’est finalement dans le célébré air conclusif de l’Orfeo de Hasse (composé pour le castrat Farinelli) que la chatoyance du timbre se fait le plus entendre et emporte l’auditeur ravi d’observer qu’avec ce deuxième enregistrement, Jakub Józef Orliński confirme son 1er album.

Plus de détails

Facce d’amore. Airs de Francesco Cavalli (1602-1676), Giovanni Antonio Boretti (1638-1672), Giovanni Bononcini (1670-1747), Alessandro Scarlatti (1660-1725), Georg Friedrich Haendel (1685-1759), Luca Antoio Predieri (1688-1767), Nicola Matteis (1670-1713), Francesco Bartolomeo Conti (1681-1732), Johann Adolf Hasse (1699-1783). Jakub Józef Orliński, contre-ténor. Il Pomo d’oro ; direction: Maxim Emelyanychev. 1 CD Erato. Enregistré à la Villa San Fermo, Lonigo, Italie en mars 2019. Notices en allemand, anglais, français. Durée : 76 minutes

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.