À emporter, Audio, Opéra

L’Agrippina de la tournée 2019 enfin en CD

Plus de détails

Georg Friedrich Haendel (1685-17519 : Agrippina, drama per musica en trois actes, sur un livret de Vincenzo Grimani. Avec : Joyce DiDonato, Agrippina ; Franco Fagioli, Nerone ; Elsa Benoit, Poppea ; Jakub Józef Orliński, Ottone ; Luca Pisaroni, Claudio ; Andrea Mastroni, Pallante ; Carlo Vistoli, Narciso ; Biagio Pizzuti, Lesbo ; Marie-Nicole Lemieux, Giunone. Il Pomo d’Oro, direction : Maxim Emelyanychev. 3 CD. Erato 0190295336585. Enregistré du 20 au 28 mai 2019. Notice de présentation trilingue (anglais, français et allemand). Durée : 74:44, 75:58 et 79:39

 

Les concerts avaient enthousiasmé de nombreux publics. Le CD vient confirmer la bonne impression laissée par une distribution triée sur le volet.

AgrippinaLa distribution réunie sur cet enregistrement est peu ou prou la même que celle de la tournée qui avait enchanté divers publics du continent européen au printemps dernier. Si , le relatif point faible de ces représentations, avait alors remplacé au pied levé dans le rôle d’Ottone, c’est maintenant à la jeune star montante de remplacer Sabata. On retrouvera d’ailleurs Lemieux, sur cet enregistrement, dans le rôle épisodique de Giunone. Avec sa voix ronde, chaude et veloutée, Orliński est évidemment idéal pour incarner le seul personnage recommandable, dans sa bonté naïve, de cette invraisemblable saga dans laquelle chacun ment, use et abuse pour arriver à ses fins.

Comme lors des concerts de l’année dernière, le plateau est dominé par la formidable , qui trouve dans ce rôle d’impératrice calculatrice et manipulatrice, mais néanmoins maternelle et attentionnée, un des grands rôles de sa vie. Fagioli est impayable dans sa composition de sale gamin pourri et gâté, qui déraille dès qu’un de ses caprices n’est pas immédiatement satisfait. Pisaroni, avec sa belle voix de basse rompue à la souplesse du chant baroque, est encore plus royal au disque dans son incarnation de l’empereur Claudio, et le grain sensuel du timbre d’ ressort très bien à l’enregistrement, ce qui nous vaut une Poppea piquante et pimpante, dont les vocalises perlées illustrent idéalement la soif de richesses et de pouvoir de la jeune intrigante. Excellents seconds rôles du côté de Lemieux, mais aussi de Mastroni, Pizzuti et Vistoli.

À la tête de son ensemble Il Pomo d’oro, dont il est le chef attitré depuis 2016, le Russe trouve le juste ton pour donner à cet ouvrage on ne peut plus théâtral le petit grain de folie dont il y a besoin, sans pour autant en faire des tonnes comme certains de prédécesseurs. Une version d’Agrippina, un des tout premiers chefs d’œuvre lyriques de Haendel, à mettre au sommet d’une déjà belle, riche et abondante discographie.

Plus de détails

Georg Friedrich Haendel (1685-17519 : Agrippina, drama per musica en trois actes, sur un livret de Vincenzo Grimani. Avec : Joyce DiDonato, Agrippina ; Franco Fagioli, Nerone ; Elsa Benoit, Poppea ; Jakub Józef Orliński, Ottone ; Luca Pisaroni, Claudio ; Andrea Mastroni, Pallante ; Carlo Vistoli, Narciso ; Biagio Pizzuti, Lesbo ; Marie-Nicole Lemieux, Giunone. Il Pomo d’Oro, direction : Maxim Emelyanychev. 3 CD. Erato 0190295336585. Enregistré du 20 au 28 mai 2019. Notice de présentation trilingue (anglais, français et allemand). Durée : 74:44, 75:58 et 79:39

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.