À emporter, CD, Musique de chambre et récital, Musique et cinéma

Improvisations inédites de Jean Guillou pour le film Congo Safari

Plus de détails

Jean Guillou (1930-2019) : Biloulou Safari. Improvisations pour le film Congo Safari de Marcel Isy-Schwart. Jean Guillou à l’orgue Gonzalez de l’église Saint-Eustache à Paris. 2 CDs Augure AUG 2001. Enregistré en 1972 à Saint-Eustache (Paris). Livret en français, italien et anglais. Durée totale : 85:15

 

En 1972, le cinéaste Marcel Isy-Schwart propose à d’illustrer en musique son nouveau film Congo Safari. Celui-ci enregistre à Saint-Eustache une grande improvisation de presque une heure trente, restée quasiment inédite. La présente édition nous la révèle intégralement.

guillou_safari_augure nous étonnera toujours. Bien avant tout le monde il fut séduit au tout début des années 70 par la fameuse formule du ciné-concert d’orgue si répandue de nos jours. A la même époque cependant, un autre organiste célèbre, Francis Chapelet, fit de même avec Haroun Tazieff pour illustrer par des improvisations le film Les rendez-vous du diable. Par la suite, il en sortit la pièce Etna 71. Marcel Isy-Schwart, cinéaste du monde, découvrit et fut séduit par le disque Visions cosmiques réalisé par Jean Guillou en décembre 1968 à l’orgue de Saint-Eustache à Paris. Il s’agissait alors d’évoquer par des improvisations la mission lunaire Apollo 8.

Sur le même instrument, Jean Guillou enregistrait en 1972 une improvisation en dix séquences, en vue de la sonorisation d’un film-documentaire consacré aux insectes du Congo, Biloulou Safari. A sa sortie, un microsillon reprenant les extraits sonores choisis pour le film fut édité, en une modeste parution vinyle.

En 2019, l’un des fils du cinéaste disparu fit connaitre l’existence des bandes mères Revox issues de l’enregistrement de 1972, dans un état de bonne conservation et dans l’intégralité du document musical, au travers d’une prise de son analogique, parfaitement équilibrée, caractéristique de cette période faste pour l’enregistrement des orgues. L’état de l’instrument, aussi, est surprenant, par sa justesse et son impact qui fait mouche. Quoique l’on puisse penser de cet orgue Gonzalez (avant sa reconstruction par Van den Heuvel en 1989), il développe un son puissant et structuré, agréable à l’oreille, et complètement adapté au discours musical de Jean Guillou. L’acoustique exceptionnelle de l’église Saint-Eustache est, ici, particulièrement préservée.

Présentée au sein d’un album de deux CD, contenant chacun cinq séquences, on pourra être ébloui par autant d’à propos musical. L’improvisation est forte, dense, inouïe et génère en soi mille et une images. La méconnaissance totale du film, même si on avait pu imaginer un DVD qui le propose dans cet album, ne représente pas un obstacle à l’écoute très suggestive de Jean Guillou. Musique de climats, d’affects, de couleurs, autant de moments enchanteurs que l’auditeur reçoit de plein fouet. Le style habituel de Jean Guillou est bien présent, tout en apportant un discours inédit, faisant de ce document une étape marquante dans la connaissance son art.

Il faut remercier l’éditeur Agure d’offrir un tel document, un an après le décès du musicien. L’iconographie très soignée, ainsi que de riches textes de présentation concourent à la réussite de cette production. Après avoir aimé Vision Cosmiques, on pourra adorer Biboulou Safari, preuve que les archives recèlent encore bien des trésors.

Plus de détails

Jean Guillou (1930-2019) : Biloulou Safari. Improvisations pour le film Congo Safari de Marcel Isy-Schwart. Jean Guillou à l’orgue Gonzalez de l’église Saint-Eustache à Paris. 2 CDs Augure AUG 2001. Enregistré en 1972 à Saint-Eustache (Paris). Livret en français, italien et anglais. Durée totale : 85:15

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.