À emporter, Audio, Musique de chambre et récital, Opéra

La romance de Valentina Naforniță

Plus de détails

Valentina Naforniță – Romance. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Airs de Don Giovanni KV.527, Le Nozze di Figaro KV.492, Idomeneo KV.366, Zaïde KV.344. Piotr Illitsch Tchaïkovski (1840-1893) : Romance en do mineur op. 47/7, air de Yolantha op. 69. Antonin Dvorak (1841-1902) : Air de Rusalka op.114. Eugen Doga (1937) : Te stiam numai din nume, Ochiul tau iubit, Valsul. Valentina Naforniţa (soprano). Münchner Rundfunkorchester. Direction musicale : Keri-Lynn Wilson. Enregistré au Studio 1 de la Radio Bavaroise en juin 2019. 1 CD Outhere. Notice de présentation en allemand et en anglais. Durée : 56:06

 

Après huit ans de présence auprès de la troupe du Wiener Staatsoper, la soprano sort son premier disque sous son propre nom.

Valentina Nafornita_Keri-Lynn Wilson_Münchner Runddfunkorchester_OMF RecordsElle affirme que Mozart est son compositeur favori. Et de sa voix superbe, chargée d’harmoniques, elle rend vocalement certainement un bel hommage au compositeur En particulier dans l’air de Zerlina de Don Giovanni « Vedrai, carino, se sei buonino ». Pleine de promesse, la jeune soprano projette son discours vocal avec une grande luminosité. Elle déborde de jeunesse, d’insolence, de pureté. Sa manière la plus simple d’aborder ce personnage se fond au plus près de l’art du maître de Salzbourg.

En passant à la seconde plage de cet enregistrement, on se réjouit d’avance des couleurs de la voix fruitée et magnifiquement colorée de la jeune femme. Mais dans cet air de Susanna des Nozze di Figaro « Giunse alfin il momento… Deh vieni non tardar » le registre semble moins bien lui convenir. Si les aigus restent enchanteurs, le bas-médium soudain perd les belles harmoniques qu’on lui avait reconnues un peu plus tôt. La voix si brillante se ternit. Le contraste est suffisamment important pour qu’on pense avoir mal entendu l’air précédent. Alors on y retourne et, en le comparant, on n’a plus l’impression de cette heureuse voix fruitée qui nous avait charmée quelques minutes auparavant. Une inconstance qu’on retrouve dans les airs tirés de Idomeneo, et dans une moindre mesure dans le « Ruhe Sanft, mein holdes Leben » de Zaïde, quand bien même on apprécie la joliesse du vibrato. Avec quelques corrections d’ouverture vocale, une meilleure précision dans la projection des consonnes, nul doute que l’opéra comptera une soprano de grande qualité.

Slave d’origine, se montre très convaincante dans les airs de Tchaïkovski et de Dvořák, mais c’est certainement dans les trois mélodies du compositeur moldave Eugen Doga que la soprano s’affirme le mieux. Sur ces musiques mélancoliques, elle exprime un langage musical qui s’accorde parfaitement avec la compréhension profonde du texte. Ces cantilènes romantiques lui permettent de développer sa voix en progression vers les aigus, lui laissant le temps de soigner les autres registres. Elle laisse alors apparaître les grandes qualités d’une voix dont l’agilité doit encore se peaufiner pour appréhender avec plus de conviction le répertoire de l’opéra.

A l’accompagnement, la baguette de la cheffe s’emploie superbement à diriger un tout en retenue et en musicalité exacerbée. Malgré ces réserves, un beau disque, qui révèle une artiste dotée d’un bel instrument vocal auquel quelques légères retouches devraient favoriser l’avènement d’une prometteuse carrière.

Plus de détails

Valentina Naforniță – Romance. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Airs de Don Giovanni KV.527, Le Nozze di Figaro KV.492, Idomeneo KV.366, Zaïde KV.344. Piotr Illitsch Tchaïkovski (1840-1893) : Romance en do mineur op. 47/7, air de Yolantha op. 69. Antonin Dvorak (1841-1902) : Air de Rusalka op.114. Eugen Doga (1937) : Te stiam numai din nume, Ochiul tau iubit, Valsul. Valentina Naforniţa (soprano). Münchner Rundfunkorchester. Direction musicale : Keri-Lynn Wilson. Enregistré au Studio 1 de la Radio Bavaroise en juin 2019. 1 CD Outhere. Notice de présentation en allemand et en anglais. Durée : 56:06

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.