À emporter, Audio, Musique d'ensemble, Musique de chambre et récital

Les derniers secrets de J.S Bach par l’ensemble NeoBarock

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : reconstitution des versions présumées perdues des œuvres publiées comme BWV 1015, 1028, 1029 et 1043. NeoBarock Ensemble. 1 CD Ambitus Musikproduktion. Notice en allemand, anglais, français et russe. Durée : 55:55

 

Il semblerait que ne nous ai pas tout dit et que des merveilles se cacheraient encore sous le catalogue de ses œuvres. L’ensemble NeoBarock nous entraîne en quelque sorte à la recherche de la sonate philosophale…

Bach_Metamorphose_NeoBarock_Ambitus MusikproduktionNon, de nouvelles fouilles archéologiques n’ont pas été effectuées dans les contrées de Cothen ou Weimar. Nous n’aurons pas d’ajout supplémentaire à la liste déjà longue du catalogue BWV du Cantor de Leipzig. À la vérité, les nouvelles œuvres de Bach se trouvent là où elles sont déjà et, dans le cas de cet enregistrement, dans les opus 1029, 1028, 1043 et 1015. Maren Ries, premier violon, nous explique dans le livret sa démarche artistique. L’ensemble NeoBarock est parti du constat que l’œuvre de Bach manquait étrangement de formations de chambre, hormis quelques monuments, comme l’Offrande musicale, et surtout que le compositeur avait toujours su habilement retravailler ses œuvres pour en changer la forme sans en altérer le fond. Une œuvre n’était jamais considérée comme immuable, encore moins comme achevée. Certaines structures de ses compositions montrent clairement qu’elles sont basées sur des transcriptions. savait jongler avec les réemplois de ces propres œuvres pour les adapter à de nouvelles structures.

C’est ainsi que NeoBarock a entreprit de suivre le chemin tracé et d’imaginer, sans prétention d’authenticité, une nouvelle formulation d’œuvres existantes, la reconstitution de leurs versions originales présumées, en particulier, ici, pour les Sonates pour viole et clavecin BWV 1028 & 1029, les Sonates pour violon et clavecin BWV 1015, et le célèbre Duo concertant pour deux violons en ré mineur BWV 1043.

Nous assistons ici à la restitution de ces œuvres, nous pourrions dire à leur transformation alchimique, car rien n’a changé à l’évidence, mais tout a été transformé. Nous retrouvons ces sonates dans un effectif composé de deux violons et basse continue, en forme de sonate en trio. Et le résultat est stupéfiant de fluidité, et d’évidence. C’est engagé sans tomber dans le piège de la surenchère des affects. L’esprit de la sonate en trio reste au cœur du geste et des attaques d’archets, avec autant d’incises lumineuses que d’humilité devant le texte.

Voici une démarche vivifiante où la découverte ne cesse de nous surprendre. C’est, de plus, un authentique hommage à la composition.

 

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : reconstitution des versions présumées perdues des œuvres publiées comme BWV 1015, 1028, 1029 et 1043. NeoBarock Ensemble. 1 CD Ambitus Musikproduktion. Notice en allemand, anglais, français et russe. Durée : 55:55

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.