Danse , Flash info

Six écoles de ballet internationales dansent la restriction physique

Plus de détails

Pendant le confinement, l’École de Danse de l’Opéra national de Paris a répondu à l’invitation de la School de Londres qui a proposé à six écoles de ballet internationales (la School, la Canada’s Ballet School, l’École de danse de l’Opéra national de Paris, la Royal Danish Ballet School et la Accademy) de travailler avec la chorégraphe Didy Veldman à explorer le thème de la restriction physique sous la forme d’un défi chorégraphique créatif. Le Clavier bien tempéré de est l’une des sources d’inspiration du projet.
La chorégraphe Didy Veldman a utilisé la vidéoconférence pour réunir plus de 120 jeunes danseurs de 23 pays, issus de six des meilleures écoles de ballet au monde. Ils ont travaillé par groupes de 16 à 25 élèves formés en fonction des 13 fuseaux horaires dans lesquels ils se trouvaient. Les élèves se filmaient eux-mêmes et soumettaient régulièrement leurs images. 11 filles et 11 garçons de 1ère division de l’Ecole de Danse de l’Opéra participent à cette aventure dont le résultat n’est pas encore finalisé. Sur ces 22 élèves, six sont actuellement dans leurs familles à l’étranger (1 au Canada,1 en Italie, 2 en Espagne, 1 en Suède et 1 en Serbie). (DG)

Plus de détails

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.