Danse , Flash info

Le Théâtre de Chaillot assume d’accueillir des compagnies internationales en 2020-2021

Confiant dans l’avenir, , président directeur général du Théâtre national de la danse de Chaillot a dévoilé ce matin sa saison 2020-2021, qui sera marquée par la découverte de multiples scènes étrangères. Plus de 19 pays sont en effet représentés dans cette programmation entièrement dédiée à la danse, en provenance d’Italie, d’Inde, d’Afrique, d’Australie, d’Israël ou de Taiwan. « Il faudra accepter la possibilité de changements de dernière minute, du fait de ces artistes venant du lointain » a néanmoins prévenu , qui refuse en matière scientifique, intellectuelle ou artistique toute tentation d’un repliement à l’intérieur de nos frontières, dû à la crainte de l’épidémie. « Chaillot est un lieu d’hospitalité qui offre la chance d’être en dialogue avec le lointain. » Pour permettre aux spectateurs plus de flexibilité dans la réservation de leurs billets, un Pass Liberté disponible dès le 24 juin est mis en place pour la première fois.

Début de la saison 2020-2021 le 14 octobre

La saison 2020-2021 commencera néanmoins un peu plus tard qu’à l’accoutumée, le 14 octobre, avec la compagnie de répertoire italienne Aterballetto. Pendant l’été, les professionnels de la danse pourront répéter leurs créations interrompues par la crise sanitaire dans les studios et plateaux de Chaillot. Le théâtre, très vaste, a pris toutes les précautions nécessaires pour qu’aucun spectateur ne puisse craindre de s’y rendre à l’automne. « J’ai grande confiance dans le désir du public de revenir au théâtre. Jamais je n’accepterai que l’on vienne à Chaillot en ayant le sentiment que l’on est dans une infirmerie » a affirmé son directeur.
L’automne sera également propice à la réflexion autour de la danse, puisque le théâtre accueillera le 16 septembre une rencontre professionnelle organisée par le Syndeac et le 21 novembre une journée baptisée « Rassemblement ! » donnant la parole aux professionnels à l’occasion de ces 100 ans. Un anniversaire qui sera célébré en présence du ministre de la Culture, qui baptisera le Grand Foyer « foyer de la danse » et parlera des enjeux du secteur chorégraphique et de l’avenir du théâtre, dont l’ambitieux programme de travaux de rénovation, dont le démarrage est prévu dans deux saisons, a été avalisé. Un avenir qui se jouera peut-être sans , dont le troisième mandat arrive à expiration le 5 avril 2021, date à laquelle il atteindra presque l’âge de 67 ans. (DG)

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.