À emporter, Audio, Musique symphonique

Concertos pour violon de Schoenberg et Brahms par Jack Liebeck

Plus de détails

Arnold Schoenberg (1874-1951) : Concerto pour violon op. 36. Johannes Brahms (1833-1897) : Concerto pour violon op. 77. Jack Liebeck, violon ; BBC Symphony Orchestra, direction : Andrew Gourlay. 1 CD Orchid Classics. Enregistré du 15 au 17 octobre 2019 aux BBC Maida Vale Studios, London. Notice en anglais. Durée : 77:15

 

Le violoniste présente un nouvel album de concertos directement en lien avec son histoire familiale.

Schoenberg_Brahms_Jack Liebeck_Andrew Gourlay_Orchid ClassicsPour sa quarantième année, revient à son passé et ses racines, à travers un programme musical fait d’un concerto très célèbre et d’un autre plus rare, même si maintenant définitivement installé au répertoire. Issu d’une famille juive d’origine allemande, a toujours entendu de son grand-père, le violoniste accompli Walter Liebeck, à qui l’on conseille dès 1934 de quitter l’Allemagne pour l’Afrique du Sud, que le plus grand concerto pour violon était celui de Brahms. Lorsque entreprend son nouvel album, il s’attèle alors à ce chef-d’œuvre de la littérature musical, et lui cherche un couplage cohérent. L’évidence apparaît avec le Concerto pour violon de , grand défenseur de Brahms et lui-même émigré aux États-Unis en 1933, où il se met à la composition de son ouvrage dès l’année suivante, année d’émigration du grand-père précité.

Le projet personnel de Liebeck, qui après Sony Music enregistre aujourd’hui pour le label londonien Orchid Classics, est donc enclenché. Encore faut-il qu’il ait une valeur musicale pour se justifier. Et c’est ici que l’on prend plaisir, dès les premières mesures, à découvrir l’une des meilleures versions récentes du Concerto en ré opus 36 de Schoenberg. Le violon s’y montre immédiatement très concentré sans être jamais dur, lyrique en même temps que toujours maintenu dans une atmosphère de doute. Loin de la modernité exagérée d’Hilary Hahn avec Salonen, ou du renouveau recherché par Isabelle Faust (avec Daniel Harding, Liebeck retrouve plutôt les sonorités modérées du passé, à l’image de la version Zeitlin-Kubelik. Pour l’accompagner, le , légèrement en retrait par la prise de son, bénéficie de la direction précise et sans excès d’un chef qui, comme le soliste, doit son début de carrière au Hallé Orchestra.

Beaucoup plus enregistré, le Concerto pour violon opus 77 de Brahms ne démérite pas sous ces mêmes artistes. Le violon toujours méditatif (magnifique Adagio) affiche une superbe matité dans cette partition souvent exagérée par les virtuoses. Évidement, la concurrence est ici plus rude, même chez les modernes, où Vadim Repin avec Chailly (DG, Clef ResMusica) bénéficie de la densité du Gewandhausorchester Leipzig en arrière-fond, quand Gil Shaham s’accompagnait d’Abbado et des Berliner (DG). Mais là encore, le beau Guadagnini de 1785 de Liebeck ramène plus facilement au traitement d’un Heifetz et de ce style interprétatif, tandis que le BBC Symphony dirigé par recherche un son aéré, sans jamais vouloir massifier une partie d’orchestre ici toujours claire, pour laquelle on apprécie la souplesse des cordes autant que la luminosité des bois.

Plus de détails

Arnold Schoenberg (1874-1951) : Concerto pour violon op. 36. Johannes Brahms (1833-1897) : Concerto pour violon op. 77. Jack Liebeck, violon ; BBC Symphony Orchestra, direction : Andrew Gourlay. 1 CD Orchid Classics. Enregistré du 15 au 17 octobre 2019 aux BBC Maida Vale Studios, London. Notice en anglais. Durée : 77:15

 
Mots-clefs de cet article
  • Denis Forest

    Il y a erreur sur les numéros d’opus des oeuvres, ils sont inversés dans l’article. Ré majeur est la tonalité du Brahms.

    • Merci pour votre vigilance, nous avons corrigé cette inversion

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.