À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Nouvelle version à Cologne de la Saint Jean de Bach par Masaaki Suzuki

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Passion selon Saint-Jean. James Gilchrist, ténor (évangéliste) ; Hana Blazikovà, soprano ; Damien Guillon, alto ; Zachary Wilder, ténor ; Chrsitian Immler, basse (Jésus) ; Bach Collegium Japan ; direction : Masaaki Suzuki. 2 SACD hybrides BIS Records. Livret en français, anglais et allemand. Enregistrés en concert à la Philharmonie de Cologne (Allemagne) du 14 au 17 mars 2020. Durée totale : 105:28

 

Après une première mouture réalisée au Japon en 1999, propose une nouvelle version de la Saint Jean de Bach réalisée à Cologne, manière de remettre sur le métier un ouvrage qu’il connaît plus que tout autre. Sans renier une nouvelle fois ses convictions interprétatives, il offre une vision contrastée, faite d’urgence et d’apaisement.

Bach_Passion-selon-Saint-Jean_Cologne_BIS-RecordsDepuis longtemps s’est fait une place de choix dans l’interprétation de la musique ancienne, en particulier celle des œuvres de . Dès les années 70, venu du Japon, il étudia aux Pays-bas auprès de Ton Koopman au conservatoire Sweelinck d’Amsterdam. À partir de là, il a développé une activité en Europe en dirigeant plusieurs ensembles dont le Collegiale vocale de Gand de Philippe Herreweghe durant les années 90. Au Japon, il créa à la même époque le , avec lequel il a enregistré une importante discographie consacrée à Bach. Il est également très apprécié en tant que claveciniste et organiste.

Il est sans doute bon de rappeler brièvement ce parcours pour comprendre le très haut niveau des productions de cet artiste. Ici, il a réuni ses musiciens à la Philharmonie de Cologne en Allemagne pour une nouvelle approche de la Passion selon saint Jean de Bach. Dès le premier chœur de cette œuvre emblématique, on ressent un rythme rapide marqué par l’urgence de la partition ! On retrouve là ce que Philippe Herreweghe proposait lors de ses premières interprétations à la fin des années 70 et qui pouvait surprendre un public habitué aux versions néo-classiques des années 50 et 60. Dès lors, une belle filiation dans l’interprétation « historiquement informée » s’établissait. Dans la suite du présent enregistrement, le déroulement de l’action n’apporte pas de surprise particulière sur le plan musical, si ce n’est bien sûr ce style sans compromis propre à cette école venue des Flandres.

Le chœur japonais est parfait dans son rôle de médiateur et sait se montrer des plus émouvants notamment dans les chorals. Le fil conducteur revient à l’évangéliste qui présente l’action : le ténor apporte une vision théâtrale et frémissante, grâce à un timbre de voix limpide, à la diction parfaite. Les autres solistes de cette production se situent dans une bonne moyenne sans remettre en cause les références discographiques de leurs rôles respectifs. Les instrumentistes apportent une belle part de réussite dans cette deuxième version du chef japonais, la première remontant à 1999.

Au bout d’une action au comble du drame, Bach termine sa passion par un chœur d’espérance « Ruth wolh » (Repose en paix), sorte de berceuse céleste que Suzuki rend de manière sublime, par une ambiance d’apaisement total d’un charme indéfinissable. Bach termine enfin cette passion par le choral « Ach Herr », l’un des plus longs contenus dans le recueil de chorals initié par Martin Luther. Bach l’avait bien choisi pour terminer en gloire cette partition.

Voici une version de grande qualité du label Bis qui s’insère agréablement dans cette discographie Bach du grand chef japonais.

À lire aussi, Clef ResMusica :

Masaaki Suzuki offre un Bach nouveau à l’orgue de Freiberg

(Visited 395 times, 1 visits today)

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Passion selon Saint-Jean. James Gilchrist, ténor (évangéliste) ; Hana Blazikovà, soprano ; Damien Guillon, alto ; Zachary Wilder, ténor ; Chrsitian Immler, basse (Jésus) ; Bach Collegium Japan ; direction : Masaaki Suzuki. 2 SACD hybrides BIS Records. Livret en français, anglais et allemand. Enregistrés en concert à la Philharmonie de Cologne (Allemagne) du 14 au 17 mars 2020. Durée totale : 105:28

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.