Danse , Livestream, Musique de chambre et récital

Kaori Ito et Francesco Tristano dans les Suites anglaises à La Scala Paris

Plus de détails

La Scala, Paris. 28-III-21. Kaori Ito et Francesco Tristano : Suite anglaise. Arrangements et improvisations autour de Jean-Sébastien Bach – Suite anglaise n° 1 en la majeur, BWV 806, Suite anglaise n° 2 en la mineur, BWV 807, Suite anglaise n° 3 en sol mineur, BWV 808, Suite anglaise n° 4 en fa majeur, BWV 809, Suite anglaise n° 5 en mi mineur, BWV 810, Suite anglaise n° 6 en ré mineur, BWV 811. Chorégraphie et interprétation : Kaori Ito. Piano : Francesco Tristano
Spectacle sans public diffusé sur le site et la page Facebook de La Scala Paris

Autour des Suites anglaises de Bach, une extraordinaire improvisation de la danseuse et chorégraphe et du pianiste Francesco Tristano filmée en livestreaming depuis le théâtre La Scala Paris.

Francesco Tristano a renouvelé l’expérience de la séance d’enregistrement en streaming de son dernier album, On Early Music, filmée en février, en invitant la danseuse japonaise à le rejoindre sur scène. Autour de l’Intégrale des six Suites Anglaises de Jean-Sébastien Bach, ils élargissent tous deux leur champ d’action sur fond d’improvisation pour un moment unique et magique.

Entre chaque Suite, Francesco Tristano transforme son instrument, alternant entre piano arrangé, percussions et improvisation de jazz. Quel que soit le style, il est brillant ! Ses poignets ultra fins sont ceints de bandeaux d’éponge noire, filmé d’au-dessus, ses mains semblent des éperviers prêts à s’envoler. Les Suites anglaises de Bach semblent comme des diamants noirs, éclairés de l’intérieur, par ces éclats musicaux venus d’ailleurs.

Kaori Ito met son style inimitable au service de Bach, et se prête, elle aussi, à l’improvisation, au fil des propositions musicales de Francesco Tristano. Jambes et pieds nus, légèrement en dedans, tout son corps se met en mouvement, depuis ses hanches qui forment pivot jusqu’aux bras désarticulés. Sa robe rouge et ses longs cheveux noirs ponctuent le spectacle d’éclairs. Espiègle et allègre, elle va jusqu’à proposer un remake de french cancan sur l’une des Suites. Sautillante ou ancrée dans le sol, elle prend possession de tout l’espace autour du piano. Enfin, comme une mère araignée, elle épouse le corps du pianiste assis à son piano, posant ses bras sur ses bras, ses épaules sur ses épaules, sa tête sur sa tête.

Gageons que pour les deux artistes, habitués du théâtre La Scala Paris, cette rencontre en augure de nombreuses autres, aussi fantastiques et fascinantes.

(Visited 170 times, 1 visits today)

Plus de détails

La Scala, Paris. 28-III-21. Kaori Ito et Francesco Tristano : Suite anglaise. Arrangements et improvisations autour de Jean-Sébastien Bach – Suite anglaise n° 1 en la majeur, BWV 806, Suite anglaise n° 2 en la mineur, BWV 807, Suite anglaise n° 3 en sol mineur, BWV 808, Suite anglaise n° 4 en fa majeur, BWV 809, Suite anglaise n° 5 en mi mineur, BWV 810, Suite anglaise n° 6 en ré mineur, BWV 811. Chorégraphie et interprétation : Kaori Ito. Piano : Francesco Tristano
Spectacle sans public diffusé sur le site et la page Facebook de La Scala Paris

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.