Flash info

Streaming : amélioration de la rémunération des artistes-interprètes en France

 

Jean-Philippe Mochon, le Médiateur de la musique et du livre au Ministère de la Culture depuis octobre 2020, est un conseiller d’Etat qui, pour être peu médiatique n’en est pas moins un redoutable négociateur. C’est avec sa technique aussi courtoise qu’affûtée qu’il a réussi à arracher aux organisations d’artistes-interprètes et de producteurs phonographiques un accord garantissant une rémunération minimale appropriée et proportionnelle aux artistes diffusés en streaming.

C’est non sans un certain lyrisme que six organisations d’artistes-interprètes (ADAMI, CFDT F3C, Snam CGT, SNM-FO, SFA-CGT, Spedidam) ont annoncé que l’accord signé le 12 mai dernier « scelle une nouvelle relation de confiance entre producteurs et artistes-interprètes », au terme d’« échanges soutenus, exigeants mais surtout respectueux ».

Les principales avancées sont :

  • Un taux minimum de « royalties » dues aux artistes-interprètes principaux pour la diffusion de leurs titres en streaming
  • Une avance minimale garantie de 1000€
  • Un intéressement au succès des titres en streaming au bénéfice des musiciens
  • Une rémunération forfaitaire au bénéfice de tous les musiciens
  • Un renforcement du FONPEPS, fonds privé/public soutenant l’emploi artistique
  • D’autres mesures d’encadrement des rémunérations

L’accord sera réévalué et adapté à l’évolution du marché de la musique. (JCLT)

(Visited 205 times, 1 visits today)
 
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.