Audio, Musique de chambre et récital, Parutions

Musiques anglaises et françaises du XVIIᵉ siècle pour claviers par Constance Taillard à Versailles

Plus de détails

Henry Purcell (1659-1695) : The Fairy Queen (sept extraits) ; Voluntary in D minor for double organ Z. 719 ; Suite pour clavecin n° 4 en la mineur Z. 336 ; How happy the lover (King Arthurn acte IV). Guillaume-Gabriel Nivers (1632-1714) : Suite du cinquième ton. Jean-Baptiste Lully (1632-1687) / Jean-Henri d’Anglebert (1629-1691) : Ouverture de Cadmus et Hermione ; Les songes agréables d’Atys ; Passacaille d’Armide. Nicolas Lebègue (1631-1702) : Suite du premier ton. Louis Couperin (1626-1641) : Fantaisie en récit de basse ; Duo ; Fugue sur le cromorne. John Blow (1649-1708) : Cornet Voluntary in A minor. Constance Taillard, clavecin Blanchet (1746) et orgue de la chapelle royale de Versailles (1710). 1 CD Château de Versailles Spectacles. Enregistré à Versailles en décembre 2020. Livret en français, anglais et allemand. Durée : 78:32

 

Réunir de la musique pour clavier puisée dans les répertoires anglais et français du baroque constitue un beau défi, relevé par aux instruments historiques de la Chapelle de Versailles. Ce nouveau volume (n° 6) de la collection autour de l’orgue royal nous révèle de troublants rapprochements de styles.

Chaque nouveau CD enregistré à Versailles avec l’orgue retrouvé de la Chapelle royale est un évènement. Le programme encore une fois ici nous réserve de belles surprises, notamment grâce à de la musique de . La pochette nous donne un avant-goût d’outre-Manche avec ce titre intriguant « Versailles-Westminster » et cette rue londonienne au soleil couchant ornée de ses célèbres taxis noirs : Ambiance !

occupe une place de choix dans ce programme avec des œuvres originales et d’autres transcrites à partir d’opéras : The Fairy Queen et King Arthur. Les pièces d’orgues de ce compositeur sont très rares mais d’une grande intensité. Le Voluntary en sol majeur est une pièce mystique dont la première partie reste unique dans toute la littérature : un fond d’orgue qui offre une harmonie audacieuse, douloureuse et novatrice suivi d’un petit allegro de moindre importance. Le Voluntary en ré mineur lui, conçu pour un orgue à deux claviers pousse dans ses derniers retranchements l’art du discours baroque par une volubilité étonnante et une invention d’écriture que seul un esprit supérieur pouvait produire. Les extraits d’opéras apportent chacun leur climat, souvent lié à la danse dont la reine demeure la chaconne. Un autre auteur vient confirmer cette excellence d’écriture par un récit de cornet inventif et joyeux.

Ces pièces anglaises placées à proximité d’œuvres françaises du même temps se révèlent parfois étonnement proches par leur esprit et leur écriture. La Chaconne de King Arthur prend des allures lullystes et l’écriture de Purcell se montre de connivence avec celle de . Dans cette Europe musicale du XVIIᵉ siècle, l’Angleterre semble par moments un peu oubliée et pourtant si importante. C’est l’une des grandes qualité de ce disque d’avoir mis en résonance ces textes musicaux. De plus, l’orgue classique français illumine ces auteurs d’outre-manche souvent limités à des orgues plus basiques et moins riches en couleurs variées.

Les auteurs français présents ici sont en grande partie eux-mêmes liés à Versailles puisque presque tous furent organistes du roi en ces lieux, le premier Guillaume Nivers dont on peut écouter ici une Suite en huit mouvements où se développe le nouveau genre du récit accompagné. A sa suite, enrichit encore l’écriture : on lui doit l’invention des célèbres pièces méditatives dites « en taille » (Cromorne ou Jeu de tierce). A l’instar des pièces de Purcell les opéras de Lully sont aussi représentés, transcrits pour le clavier par Jean-Henri d’Anglebert, autre expert en la matière. Comment ne pas succomber aux charmes de le Passacaille d’Armide ou aux Songes agréables d’Atys ? La nostalgie de rejoint à certains moments celle de Purcell, c’est troublant.

, jeune organiste et claveciniste aborde ces répertoires avec une assurance et une maturité qui enchanteront l’auditeur, heureux d’apprécier son jeu expert et sensible. Quelques pièces jouées sur un magnifique clavecin historique versaillais signé en 1746 par François-Etienne I Blanchet alternent agréablement avec le jeu à l’orgue où l’interprète s’y montre particulièrement raffinée. Pour l’orgue, son approche est intense, le son est puisé au fond du clavier et pétri tel une pâte qui dans les plein-jeux transperce la large acoustique de la chapelle. Que la musique soit gaie, mélancolique, rapide ou retenue, il y a dans cette interprétation une flamme interne que l’on ressent intensément et qui magnifie les textures de l’orgue. Il faut bien cela sans doute pour exalter de tels répertoires ou la rhétorique occupe une place centrale. L’orgue de la chapelle est en grande forme, il sonne ici à merveille grâce notamment à une captation particulièrement équilibrée. L’enregistrement, réalisé en hiver, est en général très favorable à un état sonore optimum pour l’orgue et cela s’entend !

Dirigée par Laurent Brunner, la collection autour de cet orgue royal est désormais riche de sept volumes, on en espère d’autres car leur dimension pédagogique est certaine et les choix des programmes toujours réalisés avec beaucoup d’à propos.

(Visited 186 times, 2 visits today)

Plus de détails

Henry Purcell (1659-1695) : The Fairy Queen (sept extraits) ; Voluntary in D minor for double organ Z. 719 ; Suite pour clavecin n° 4 en la mineur Z. 336 ; How happy the lover (King Arthurn acte IV). Guillaume-Gabriel Nivers (1632-1714) : Suite du cinquième ton. Jean-Baptiste Lully (1632-1687) / Jean-Henri d’Anglebert (1629-1691) : Ouverture de Cadmus et Hermione ; Les songes agréables d’Atys ; Passacaille d’Armide. Nicolas Lebègue (1631-1702) : Suite du premier ton. Louis Couperin (1626-1641) : Fantaisie en récit de basse ; Duo ; Fugue sur le cromorne. John Blow (1649-1708) : Cornet Voluntary in A minor. Constance Taillard, clavecin Blanchet (1746) et orgue de la chapelle royale de Versailles (1710). 1 CD Château de Versailles Spectacles. Enregistré à Versailles en décembre 2020. Livret en français, anglais et allemand. Durée : 78:32

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.