Essais et documents, Livre, Parutions

Daniel Barenboim : la musique éveille le temps

Plus de détails

La musique éveille le temps. Daniel Barenboim. Fayard/Collection Pluriel. Juin 2022. 224 p. 8 €

 

Avec cette réédition dans la collection Pluriel (poche) de « La musique éveille le temps » publié chez Fayard en 2008, poursuit sa réflexion menée déjà depuis des années sur les rapports transversaux (notamment politiques) de la musique envisagée dans une perspective humaniste.

Pianiste et chef d’orchestre reconnu de tous, donne le ton dès le Prélude : « ce livre est destiné aux esprits curieux désireux de découvrir les parallèles entre la musique, la vie et cette sagesse qui devient audible pour l’oreille pensante » ; vaste et audacieux projet qui s’inscrit dans le prolongement d’une pensée initiée dès son premier livre « Une vie en musique » (1991), puis dans « Parallels and Paradoxes » (2004) en collaboration avec Edward Saïd.

Dans ce livre le musicien aborde successivement, de façon avouons-le quelque peu éclectique, les rapports entre son, pensée et silence dans l’interprétation musicale, puis précise les caractéristiques de plusieurs formes musicales (fugue, sonate, variation) avant de souligner la différence entre Écouter et Entendre (écouter, c’est entendre avec la pensée). Sont ensuite précisés la hiérarchie entre l’œil et l’oreille (d’abord la compréhension avec l’oreille puis la perception par l’œil dans l’opéra), mais aussi les liens existants entre mémoire et pensée, entre musique et morale et entre musique et marketing. La philosophie n’est pas oubliée avec un important rappel de la pensée de Spinoza et de son questionnement sur « le fini et l’infini » (l’Homme « pense » et Dieu « cause » le monde plus qu’il ne le crée) fournissant à l’auteur le substrat à certaines extrapolations politiques (démocratie) et musicales (l’interprétation résultant d’un dialogue entre pensée, émotion et intuition). De la conjonction entre musique et politique dans un projet humaniste naitra en 1999, à Weimar pour le 250e anniversaire de la naissance de Goethe, le (référence au West-östlicher Divan de Goethe) réunissant des musiciens palestiniens, israéliens, syriens, jordaniens et libanais dans un impressionnant syncrétisme musical, première esquisse d’un dialogue et d’un premier pas dans la reconnaissance et l’acceptation de l’autre, qui trouvera son accomplissement dans le concert historique donné à Ramallah en Cisjordanie en août 2005.

A partir d’ une longue analyse géopolitique de la situation au Moyen-Orient Daniel Barenboim dégage un certain nombre de propositions pour parvenir à une paix durable (reconnaissance de l’État palestinien et de la minorité palestinienne vivant en Israël, évacuation des territoires occupés…). Usant d’une analogie assez osée entre œuvre musicale et conflit israélo-palestinien il précise, pour appuyer son propos, qu’en musique lorsque deux voix existent simultanément, toutes deux possèdent la même légitimité (comme dans le dialogue contrapuntique où sujet et contresujet se complètent l’un l’autre)… Une terre pour deux peuples, pour tous les peuples, telle est « l’exigence de l’esprit » qui régit le destin social et politique de l’humanité.

En postlude, sont regroupées quelques réflexions du maestro, dont certaines étaient jusqu’à ce jour inédites, concernant Mozart, Furtwängler, Boulez, Edward Saïd, Wagner et quelques exemples musicaux visant à éclairer certaines affirmations musicales.

Au terme de cette lecture, il faut bien avouer que l’on reste impressionné, voire quelque peu abasourdi, par le foisonnement des idées qui ne va pas sans une certaine simplification à visée didactique, et touche ainsi aux limites du genre : défaut bien excusable compte tenu de l’ampleur et de l’ambition du propos. Un livre qui n’en reste pas moins comme un cri sincère, profondément humaniste qui affirme sa foi en la musique, peut-être de façon un peu utopique, mais le progrès n’est-il pas ce qu’il reste de l’utopie lorsqu’elle s’est réalisée… A méditer.

(Visited 364 times, 1 visits today)

Plus de détails

La musique éveille le temps. Daniel Barenboim. Fayard/Collection Pluriel. Juin 2022. 224 p. 8 €

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.