Archives de l’auteur : Patrice Imbaud

avatar

À propos de Patrice Imbaud

Patrice Imbaud mène actuellement une double activité de chirurgien des Hôpitaux et de chroniqueur musical. Ayant collaboré pendant de nombreuses années à la revue de musicologie « L’éducation musicale » il rejoint ResMusica en 2017.
036_K65A1064

Lisette Oropesa impressionne à la Scala dans I Masnadieri

Avec I Masnadieri cette année, après Giovanna d’Arco lors de son investiture en 2016 et tout dernièrement Attila, Riccardo Chailly, directeur musical de la Scala de Milan, poursuit sa remise au jour des opéras de jeunesse de Giuseppe Verdi. Une renaissance salutaire, très attendue, qui marque les débuts de la soprano Lisette Oropesa sur la scène scaligère, sous la direction de Michele Mariotti, dans une mise en scène de David ...
daniel harding ODP

Les adieux de Daniel Harding à l’Orchestre de Paris

Après trois ans à la tête de l’Orchestre de Paris, Daniel Harding tire sa révérence avec ce concert d’adieu qui met en miroir, dans un contraste surprenant, la douloureuse Symphonie n° 4 de Sibelius et le très virtuose Concerto pour violon de Brahms, avec Janine Jansen en soliste. Un programme très symbolique qui résume à lui seul les états d’âme bipolaires qui marquèrent le cours d’une collaboration rapidement avortée. Neuvième directeur ...
dgi3

Un Don Giovanni plein de promesses au Palais Garnier

Éminemment classique dans sa mise en scène comme dans sa direction musicale, cette nouvelle production de Don Giovanni à l’Opéra de Paris vaut surtout par une distribution reposant pour l’essentiel sur de jeunes chanteurs. En succédant à la décapante et inusable vision de Michael Haneke, la mise en scène d’Ivo van Hove parait évidemment bien sage, voire indigente et, en tous cas, diamétralement opposée à la précédente, par sa fidélité au ...
Krystian Zimerman en récital à la Philharmonie de Paris

Krystian Zimerman en récital à la Philharmonie de Paris

Rare à la scène comme au disque, le pianiste Krystian Zimerman fait un retour remarqué à Paris, après cinq ans d’absence. Krystian Zimerman, qu’il serait indécent de présenter, fait partie de ces pianistes mythiques au même titre qu’Horowitz ou Michelangeli qui ne voyagent jamais sans leur piano. Personnalité hors du commun par son approche globale des œuvres (musicologique, interprétative, technique et acoustique), il fait de chacune de ses apparitions en concert ...
5b0825e4a7293

Mariss Jansons dirige l’Orchestre Philharmonique de Vienne au TCE

Alors qu’on célèbre à Vienne le 150e anniversaire du Wiener Staatsoper, les Wiener Philharmoniker restent fidèles à leur traditionnel rendez-vous parisien, avenue Montaigne, dirigés aujourd’hui par un Mariss Jansons fatigué dont l’interprétation peine à convaincre. Il faut reconnaître que depuis 1924 les liens sont forts entre les Wiener Philharmoniker et le Théâtre des Champs-Élysées, renforcés par une résidence exceptionnelle établie depuis 1990. Chacun de leur passage prend, dès lors, valeur d’évènement ...
Un Andrea Chénier d’anthologie avec Roberto Alagna à Londres

Un Andrea Chénier d’anthologie avec Roberto Alagna à Londres

Avec cette  production, désormais classique, d’Andrea Chénier d’Umberto Giordano, dans la mise en scène de David McVicar, Roberto Alagna, associé à Sondra Radvanovsky et Dimitri Platanias, fête somptueusement sa 100e représentation au Royal Opera House de Covent Garden. Compositeur de la jeune école vériste Umberto Giordano, restera pour la postérité comme le compositeur d’un seul opéra, Andrea Chénier, qui nous conte les amours malheureuses du téméraire poète et de la rêveuse Madeleine ...
75843-paavo-jarvi-2---credit-kaupo-kikkas

Paavo Järvi et le Philharmonia sur les traces de Mvravinski

En tournée avec le Philharmonia Orchestra, pour un concert unique à Paris au Théâtre des Champs-Élysées, Paavo Järvi livre une interprétation saisissante de la Symphonie n° 6 de Tchaïkovski, tandis que le violoniste russe Vadim Repin exalte toute l’expressivité du Concerto pour violon de Sibelius. Dès les premières mesures de l’Ouverture d’Egmont de Beethoven, le ton est donné : l’ambiance, ce soir, est au drame. Dans un mélange de grandeur ...
MGZ_0845Eli14-599x398

Éliane Reyes en récital au Goethe Institut de Paris

Dans le cadre du cycle « Piano mon amour » de la saison Blüthner, l’Institut Goethe de Paris reçoit la pianiste Éliane Reyes pour un récital très inspiré, passionnant par son éclectisme qui convoque nombre de compositeurs figurant déjà dans son imposante discographie. Pianiste prodige, assez discrète sur les scènes parisiennes, épouse du compositeur Nicolas Bacri, Éliane Reyes, adoubée par les plus grands comme Vladimir Ashkenazy et Martha Argerich, est reconnue pour la ...
3760127223344

Quatuor pour la fin du Temps par Raphaël Sévère et le Trio Messiaen

Véritable vitrail musical, le Quatuor pour la fin du Temps révèle toutes ses couleurs ardentes et extatiques dans cette interprétation remarquable du Trio Messiaen, assisté de Raphaël Sévère à la clarinette. Usant d’un instrumentarium identique à celui d'Olivier Messiaen, les Court Studies du compositeur britannique Thomas Adès forme une introduction idéale au Quatuor. Très contrastées ces six pièces, extraites de son opéra « The Tempest » semblent déjà abolir le temps dans une ...
Dupont

En première mondiale, l’œuvre symphonique de Gabriel Dupont

Avec cet album consacré au corpus symphonique de Gabriel Dupont qui sera pour beaucoup une agréable découverte, Patrick Davin et l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège rendent un bel hommage à ce compositeur français injustement oublié. Élève de Massenet, titulaire d’un deuxième Prix de Rome (après Caplet, mais devant Ravel), Gabriel Dupont (1878-1914) est l’auteur d’une œuvre assez éclectique, comprenant nombre de mélodies, de pièces pour piano et d’opéras dont la célèbre ...
47769_g

Berlioz et Sibelius dans les valises du Philhar

Dans une sorte de répétition générale, avant le départ pour une tournée de six concerts en Espagne du 4 au 10 mai, Mikko Franck teste une dernière fois ses troupes, avec ce programme convoquant Berlioz et Sibelius, associé pour l’occasion à la violoniste, Hilary Hahn, artiste en résidence à Radio France. Pilier du répertoire violonistique, le Concerto pour violon et orchestre de Sibelius, composé en 1905, exige à la fois virtuosité ...
mikko franck

Mikko Franck donne des ailes au Philhar

Pour ce concert éclectique sur le thème des oiseaux, associant Rimski-Korsakov, Chopin, Rautavaara et Stravinsky, Mikko Franck exalte le ramage très coloré du Philharmonique de Radio France, tandis que Nelson Freire livre  une interprétation envoûtante et intimiste du Concerto n° 2 de Chopin. Composée pour partie en 1907, puis complétée par Glazounov et Steinberg en 1913, après la mort du compositeur, la Suite symphonique du Coq d’Or reprend cinq épisodes marquants ...
maria-jose-siri-manon-lescaut-par-david-pountney

À la Scala de Milan, Manon Lescaut de Puccini dans sa rarissime version originale

Au-delà de son intérêt musicologique, cette nouvelle production milanaise de Manon Lescaut tire son indiscutable attrait de l’interprétation poignante de María José Siri, de la direction flamboyante de Riccardo Chailly et de la somptueuse mise en scène de David Pountney. Dans le cadre de son intégrale des opéras de Puccini, le directeur musical de la Scala surprend une fois de plus par son insatiable curiosité musicologique. Après Turandot complété par ...
brahms hermes couteau dolce volta

Un Brahms ardent par Geoffroy Couteau et le Quatuor Hermès

Pour ce premier opus d’une intégrale consacrée à la musique de chambre de Johannes Brahms, le pianiste Geoffroy Couteau et le Quatuor Hermès proposent une lecture incandescente du Quintette pour piano et cordes opus 34, associée à une vision plus méditative des Klavierstücke opus 76. Après une intégrale remarquée de l’œuvre pour piano solo de Johannes Brahms, publiée par le même label en 2016, Geoffroy Couteau réaffirme sa passion pour ...
gabor-kali-by-ludwig-olah

Bartók, des racines et des ailes par Gábor Káli et le Budapest Festival Orchestra

Lors d’un week-end thématique consacré par la Philharmonie de Paris à Béla Bartók, le Budapest Festival Orchestra, dirigé par le jeune chef Gábor Káli, remplaçant Iván Fischer souffrant, dresse un saisissant et authentique portrait du compositeur hongrois, révélant sa figure de Janus, en alternant musiques populaires et musiques savantes. Le premier volet de ce concert emprunte à la veine folklorique du compositeur hongrois rendant ainsi un hommage légitime à ses importantes ...
Augustin Dumay

Augustin Dumay and Friends referment le salon Brahms à la Philharmonie

Pour clore cette série de trois concerts consacrée à la musique de chambre de Johannes Brahms, intitulée « Salon Brahms », le violoniste Augustin Dumay propose un programme s’appuyant sur des œuvres de la maturité, dans un portrait en clair-obscur du compositeur, entre passion et nostalgie. Le Trio pour alto, violoncelle et piano ouvre de manière assez fade cette soirée dans le cadre intime de l’Amphithéâtre de la Philharmonie. Non pas du ...
Bernard Haitink dirige le LSO à la Philharmonie de Paris

Bernard Haitink dirige le LSO à la Philharmonie de Paris

Pour son 90e anniversaire Bernard Haitink offre une lecture captivante et bouleversante de la Symphonie n° 4 de Gustav Mahler. Bernard Haitink revient aujourd’hui à Paris en compagnie du London Symphony Orchestra, lors d’un concert unique dont le programme (hélas sans grande originalité !) apparie le Concerto pour violon de Dvořák, joué par Isabelle Faust en soliste, et la Symphonie n° 4 de Mahler. Le Concerto pour violon de Dvořák, composé entre ...
SOKHIEV-582-594-Tugan-Sokhiev-credit-Marc-Brenner

À Paris, Ivan le Terrible par Tugan Sokhiev et les forces du Bolchoï

Deux ans après une mémorable Pucelle d’Orléans de Tchaïkovski, Tugan Sokhiev revient à la Philharmonie de Paris, à la tête de ses troupes du Bolchoï, pour Ivan le Terrible de Rimski-Korsakov en version de concert.   Premier des quinze opéras de Rimski-Korsakov, plusieurs fois révisé (1868-1895) par le compositeur, censuré par les autorités, mal aimé et volontiers ignoré du grand public, cette Pskovitaine, rebaptisée Ivan le Terrible en 1909, lors de ...
0881488150162

Programme Richard Strauss original par Thielemann et Dresde

Le nouvel opus de l'« Edition Staatskapelle Dresden » dirigée par Christian Thielemann vaut autant pour l’originalité de son programme, avec les rares œuvres pour vents de Richard Strauss, que pour la qualité des pupitres de la phalange saxonne. Pour l’essentiel, Richard Strauss composa sa musique pour vents aux deux extrêmes de sa longue vie. Œuvres de jeunesse pour le Concerto n° 1 pour cor (1883) et la Sérénade pour vents opus 7 (1881) ...
781

Nézet-Seguin et les Berliner Philharmoniker à Paris

De passage à Paris pour un concert unique, dans le cadre d’une tournée européenne, les Berliner Philharmoniker conduits par le talentueux Yannick Nézet-Seguin, se livrent à un grand écart symphonique périlleux en appariant La Mer de Debussy et la Symphonie n° 5 de Prokofiev. Véritable exercice d’orchestre et de direction, il faut bien avouer que ce programme ressemble, de prime abord, au mariage de la carpe et du lapin, et pourtant… ...
Un Requiem de Berlioz saisissant par Pablo Heras-Casado

Un Requiem de Berlioz saisissant par Pablo Heras-Casado

Grande veillée funèbre à la Philharmonie de Paris pour ce concert mettant en miroir deux œuvres aussi dissemblables que l’intimiste Musique funèbre de Witold Lutosławski et la Grande Messe des morts d’Hector Berlioz, sous la baguette de Pablo Heras-Casado à la tête des forces de l’Orchestre de Paris renforcées par l’Orfeón Donostiarra. Il y a assurément plusieurs chemins à la maison du Père, et autant de visions de l’Au-delà comme en témoignent ...
IMG_1913

Un féerique Casse-noisette par Gustavo Dudamel et le Los Angeles Philharmonic

Avec ce Casse-noisette, Gustavo Dudamel, à la tête de ses troupes de Los Angeles, signe une nouvelle interprétation de référence du célèbre ballet de Tchaïkovski. Enregistré live au Walt Disney Concert Hall en décembre 2013, ce nouveau Casse-noisette, dans la version intégrale du ballet, séduit tout à la fois par la justesse et l’élégance de la direction, par la splendeur de sa réalisation instrumentale, et par la qualité de la ...
gergiev

À Paris, l’alpha et l’omega mahlériens par Gergiev et les Münchner Philharmoniker

Dans un surprenant et formidable raccourci du corpus symphonique mahlérien, Gergiev à la tête des Münchner Philharmoniker livre une interprétation exemplaire de la Symphonie n° 4 et du Chant de la Terre. Si le fougueux chef russe est un mahlérien reconnu de longue date, auteur d’une intégrale des symphonies avec le LSO, il faut également rappeler que les créations de la Symphonie n° 4 et du Chant de la Terre eurent ...
180073

Jakub Hrůša et les Bamberger Symphoniker décevants dans Mahler

Dans le cadre du week-end thématique consacré à Gustav Mahler par la Philharmonie de Paris, les Bamberger Symphoniker dirigés par leur nouveau directeur musical Jacub Hrůša peinent à convaincre dans une Symphonie n° 3 en pointillé. En dehors de leurs origines communes (l’orchestre fut constitué après la Seconde Guerre mondiale par des musiciens germanophones tchèques passés à l’Ouest), il faut rappeler les affinités tenues qui unissent le compositeur autrichien et la ...
3-Dernieres-symphonies

Le dernier Mozart par Mathieu Herzog et l’ensemble appassionato

Loin des querelles de clocher, ne prétendant appartenir à aucun courant esthétique, ne répondant ni aux préceptes baroqueux, ni à un quelconque classicisme archaïsant, ce Mozart de Mathieu Herzog et de l’ensemble appassionato séduit par la justesse synthétique et consensuelle de son inspiration et par la théâtralité de son interprétation. Ceux qui souhaitaient écouter Mozart dans le confort ronronnant d’un cantabile douillet en seront pour leurs frais ! Point de galanterie dans ...
Riccardo-Chailly-©-Silvia-Lelli

Riccardo Chailly et Maxim Vengerov avec la Filarmonica della Scala à Paris

Pour ce concert unique à Paris, Riccardo Chailly, à la tête de la Filarmonica della Scala, et le violoniste Maxim Vengerov réalisent des interprétations remarquables du Concerto pour violon n° 1 de Chostakovitch et du Concerto pour orchestre de Béla Bartók. C’est dans la profondeur des cordes graves et du basson, dans une ambiance d’attente inquiète que débute le Nocturne du Concerto pour violon n° 1 de Dimitri Chostakovitch, tandis que ...
anaclase_nelsons-wiener

Mendelssohn et Schumann par Andris Nelsons à la Philharmonie de Paris

Pour ce deuxième concert à Paris dans le cadre de sa tournée européenne, le Gewandhausorchester Leipzig met en miroir la Symphonie n° 4 dite « Italienne » de Mendelssohn et la Symphonie n° 2 de Schumann. L’interprétation originale d’Andris Nelsons interroge et séduit, en clarifiant Schumann et en densifiant Mendelssohn. L’Ouverture de Ruy Blas de Mendelssohn donne le ton d’un concert qui retrouve, ce soir encore, une phalange saxonne de haute tenue, où ...
andris nelsons

Retour aux sources pour Andris Nelsons et le Gewandhausorchester Leipzig

Dans un programme d’une rare cohérence, conçu comme un retour aux sources leipzigoises, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, dirigé par son directeur musical Andris Nelsons et accompagné de la pianiste Hélène Grimaud en soliste, porte la musique de Mendelssohn et de Schumann.  En associant les deux compositeurs pour cette tournée européenne, le chef letton et la prestigieuse phalange allemande rendent un vibrant hommage à l’école de Leipzig, tenante de la grande ...
OryRouen3©JeanPouget

L’Opéra de Rouen révèle Perrine Madoeuf dans le Comte Ory

Bel canto oblige, cette nouvelle production du Comte Ory, par ailleurs peu convaincante, fournit à la jeune soprano Perrine Madoeuf l’occasion d’une brillante interprétation. Dans la droite ligne du Voyage à Reims composé trois ans auparavant, Le Comte Ory de Rossini (1828) tient à la fois de l’opéra comique français et de l’opéra buffa italien. En s’appuyant sur une ancienne légende picarde, son livret, nous narre les assauts du libertin Comte Ory ...
707

Les éclatantes Dissonances de David Grimal à la Philharmonie de Paris

Une fois de plus, Les Dissonances enthousiasment le public parisien dans un programme haut en couleur associant Prokofiev, Korngold et Stravinski. Qui aurait pu prédire le fabuleux destin des Dissonances, en 2004, lors de sa création, alors que certains regardaient naître cette aventure d’un œil amusé ? Un collectif de musiciens du plus haut niveau, appartenant aux plus grandes phalanges internationales, regroupés autour du violoniste David Grimal, décidé à faire de ...