Danse , La Scène, Spectacles Danse

Le Ballet national du Portugal fait danser le 104

Plus de détails

Paris. 104. 27-X-2022. Tânia Carvalho (née en 1976) : S. Musique : Diogo Alvim. Lumières : Mafalda Oliveira et Tânia Carvahlo. Décor : Rui Vasconcelos. Marco Da Silva Ferreira (né en 1986) : Corpos de Baile. Musique : Valentina Magaletti. Costumes : Aleksandar Protic. Lumières : Wilma Montinho. Ballet national du Portugal

Deux créations de et pour le , présentées au 104 en collaboration avec le Théâtre de la Ville, ont clôturé avec rythme et allégresse la saison France-Portugal 2022.

La vingtaine de danseurs invités à se produire sur la scène du 104 – lieu qui se prête étonnamment bien à la danse – ont présenté deux œuvres de leur répertoire au public parisien : S de la chorégraphe et Corpos de Baile de . Il s’agit de deux pièces de style contrasté montrant ainsi au public différentes esthétiques de la scène chorégraphique contemporaine portugaise.

S se présente comme un hommage à l’histoire de la danse reprenant explicitement les codes de la danse classique : Trois danseuses en tutu long et pointes, telles des Sylphides, entrent en scène suivies de danseuses en académiques façon Lifar et toujours sur pointes. Les hommes sont en collant et chemises croisées. S’enchaîne une succession de scènes avec ces trois groupes ainsi qu’un court pas de deux dans un langage mêlant académisme et gestuelle plus contemporaine. La mise à mort finale d’une danseuse en tutu déclare le triomphe de la modernité (relative) sur le classicisme. Ce ballet montre davantage une juxtaposition de tableaux dans un propos narratif continu avec l’impression que les danseurs dansent l’un à côté de l’autre, mais sans énergie d’ensemble. La musique angoissée et diffusée particulièrement fort de ne contribue pas à faire apprécier pleinement cette pièce qui semble inachevée tant dans sa conception que dans son exécution.

Changement d’ambiance avec la seconde pièce et de nouveaux danseurs revêtus de costumes inspirés de la mode street des années 1980-1990. Corpos de Baile de Marco da Silva Ferreira est une pièce inspirée du hip hop basée sur un mouvement de pieds répétitif sur 8 temps que de nombreux spectateurs essayaient de reproduire à la fin de la représentation. Accompagnée en direct par la compositrice et percussionniste , c’est une pièce débordant d’énergie et d’optimisme demandant beaucoup d’endurance aux danseurs. Ici aussi le chorégraphe privilégie les ensemble en donnant cependant à chaque danseur un moment où il se détache sur scène. Les danseurs à l’énergie communicative sont visiblement fatigués à la fin de la pièce mais heureux de l’avoir présentée. Ils terminent leur représentation sous les acclamations méritées du public.

Une belle manière de clôturer la saison France-Portugal 2022 qui a réuni plus de 200 propositions artistiques dans toute la France. A travers des échanges, des expositions, des spectacles et des créations, la France et le Portugal ont montré le dynamisme de leurs liens culturels et la densité de l’amitié artistique qui les unissait.

Crédits photographiques : © Hugo David

(Visited 260 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. 104. 27-X-2022. Tânia Carvalho (née en 1976) : S. Musique : Diogo Alvim. Lumières : Mafalda Oliveira et Tânia Carvahlo. Décor : Rui Vasconcelos. Marco Da Silva Ferreira (né en 1986) : Corpos de Baile. Musique : Valentina Magaletti. Costumes : Aleksandar Protic. Lumières : Wilma Montinho. Ballet national du Portugal

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.