Audio, Musique de chambre et récital, Parutions

Intégrale de l’œuvre d’orgue de Messiaen à Toul

Plus de détails

Olivier Messiaen (1908-1992) : intégrale de l’œuvre pour orgue. Eric Lebrun ; Jean-Paul Imbert ; Michael Matthes ; Jürgen Essl ; David Cassan ; Denis Comtet ; Jonas Apeland ; Mélodie Michel ; Quentin Du Verdier ; Jonas Apeland ; Paul Mérou ; Marie Denis ; Thibaud Fajoles ; Hector Leclerc ; Charlotte Dumas ; Antoine Thomas ; Fanny Cousseau ; Nicolas Procaccini ; Alexis Grizard ; Alma Bettencourt ; Damien Leurquin ; Salomé Gamot ; Charlène Bertholet ; Maria Vekilova ; Oleg Dronikov ; Marion André ; Sacha Dhénin ; Alice Nardo ; Sara Musumeci ; Paul Isnard ; Simon Defromont ; Remi Ebtinger ; Edmond Reuzé ; Leonard Hölldampf ; Xabier Urtasun ; Lars Schwarze ; Pascal Vigneron à l’orgue Curt Schwenkedel (1963) / Yves Koenig (2016) de la cathédrale de Toul (Meurthe-et-Moselle, Grand Est) ; Clément Saunier, bugle. 8 CD Forlane. Enregistrés en la cathédrale de Toul d’avril à septembre 2021. Livret en français. Durées : CD1 : 67:27, CD2 : 68:41, CD 3 : 62:26, CD 4 : 63:00, CD 5 : 62:30, CD 6 : 55:30, CD 7 : 51:10, CD 8 : 53:40

 

En cette année anniversaire des trente ans de la disparition d’, il est bon de saluer ici la parution d’un coffret réunissant toutes les œuvres pour orgue de ce compositeur phare du XXᵉ siècle. Trente six organistes, élèves et professeurs, sont ici réunis pour ce brillant hommage sous la houlette de , initiateur et réalisateur de ce projet exceptionnel.

Une nouvelle intégrale de l’œuvre d’orgue d’, voilà bien un projet ambitieux remplissant huit CD. En effet, deux grands cycles sont venus compléter plus tard les pièces que Messiaen dédia à son instrument, l’orgue : Le mystère de la Sainte-Trinité (1969) et Le livre du Saint-Sacrement (1984-86) qui ne figuraient pas encore dans les intégrales plus anciennes. Ses premières pièces remontent aux années 30 avec les premiers grands cycles et quelques pièces isolées. La plupart de son œuvre d’orgue fait référence aux écritures bibliques et aux interprétations personnelles qu’il en donne. Les titres même des pièces montrent le côté mystique très marqué du compositeur.

2022 commémore à la fois les 800 ans de la cathédrale de Toul et les 30 ans de la disparition du compositeur. C’était une occasion unique de réunir ces deux anniversaires au travers d’un nouvel enregistrement dont a porté le projet, la direction musicale ainsi que la prise de son. L’orgue de la cathédrale de Toul reconstruit en 1963 par Curt Schwenkedel offre une palette de 70 jeux sur 4 claviers et pédalier dans un style néo-symphonique tout à fait idéal pour traduire la musique de Messiaen. Cet instrument a bénéficié d’une grande restauration en 2016 réalisée par Yves Koenig. L’orgue est en parfait état, cela s’entend, on le sait entretenu, surveillé de très près et régulièrement, et il est d’une justesse admirable.

Pour interpréter cette œuvre colossale et plutôt que de la confier à un seul organiste, ce ne sont pas moins de trente six interprètes qui sont réunis dans ce coffret, chacun apportant une pierre à cette immense édifice. Sept organistes professeurs encadrent de nombreux grands élèves issus de divers conservatoires : Paris, Lyon, Saint-Maur, Nancy, Stuttgart et Bruxelles. C’est une formidable initiative de permettre ainsi à de jeunes artistes la possibilité d’accéder à une telle réalisation dont ils s’acquittent déjà avec un grand professionnalisme. Certains se voient confier une pièce, d’autres un cycle complet. Rien n’est figé, et il émerge rapidement des personnalités, des angles d’approche et d’attaque d’un répertoire qui construit un imaginaire sans limites. On apprécie par moment la rigueur, ailleurs un lyrisme porté par une agogique qui rend le discours humain et émouvant. On ressent bien l’implication de tous pour offrir une œuvre générale d’une très grande unité.

La prise de son est d’un parfait équilibre, pour cette musique, pour cet orgue dans son acoustique : tout reste précis et respire profondément. On se délectera donc d’aller vers des pièces connues, aimées, et aussi vers d’autres moins jouées qui seront un prétexte à la découverte. Le dernier disque offre un bonus de grande valeur : la transcription pour bugle et orgue d’un extrait du Quatuor pour la fin du temps écrit à Toul en 1940. Le mouvement Louange à l’éternité de Jésus, initialement pour violoncelle et piano sonne ici grâce à Clément Saunier et Pascal Vigneron dans une atmosphère extatique, rappelant la toute première pièce du coffret, Le banquet céleste. C’est une belle manière de terminer cette intégrale qui – à n’en pas douter – fera date dans la discographie d’Olivier Messiaen. Après le maitre lui-même (EMI 1956), Louis Thiry (Calliope 1972), Olivier Latry (DGG 2000) entre autres, cette parution s’inscrit parmi les grandes réalisations jamais consacrée à celui qui fut l’un des plus grands compositeurs du XXᵉ siècle.

(Visited 375 times, 5 visits today)

Plus de détails

Olivier Messiaen (1908-1992) : intégrale de l’œuvre pour orgue. Eric Lebrun ; Jean-Paul Imbert ; Michael Matthes ; Jürgen Essl ; David Cassan ; Denis Comtet ; Jonas Apeland ; Mélodie Michel ; Quentin Du Verdier ; Jonas Apeland ; Paul Mérou ; Marie Denis ; Thibaud Fajoles ; Hector Leclerc ; Charlotte Dumas ; Antoine Thomas ; Fanny Cousseau ; Nicolas Procaccini ; Alexis Grizard ; Alma Bettencourt ; Damien Leurquin ; Salomé Gamot ; Charlène Bertholet ; Maria Vekilova ; Oleg Dronikov ; Marion André ; Sacha Dhénin ; Alice Nardo ; Sara Musumeci ; Paul Isnard ; Simon Defromont ; Remi Ebtinger ; Edmond Reuzé ; Leonard Hölldampf ; Xabier Urtasun ; Lars Schwarze ; Pascal Vigneron à l’orgue Curt Schwenkedel (1963) / Yves Koenig (2016) de la cathédrale de Toul (Meurthe-et-Moselle, Grand Est) ; Clément Saunier, bugle. 8 CD Forlane. Enregistrés en la cathédrale de Toul d’avril à septembre 2021. Livret en français. Durées : CD1 : 67:27, CD2 : 68:41, CD 3 : 62:26, CD 4 : 63:00, CD 5 : 62:30, CD 6 : 55:30, CD 7 : 51:10, CD 8 : 53:40

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.