Audio, Musique de chambre et récital, Parutions

Second volet des mélodies de Sigurd Lie par la soprano Marianne Beate Kielland

Plus de détails

Instagram

Sigurd Lie (1871-1904) : Wartburg (5 poèmes) ; Sange sub rosa (7 poèmes) ; Sol-laug ; Sidste Sange (3 poèmes) ; Fire sanger fra Haugtussa ; Aladdins Vuggevise ; Alt vat dig ; Morild ; Dey unge, brusende Foraar ; Som hvitørn at seile ; Sommer ; Staten ; Det er et gammelt Kvæde. Marianne Beate Kielland, mezzo-soprano ; Nils Anders Mortensen, piano. 1 CD Lawo. Enregistré en l’église Sofienberg, Oslo, 7-10 juin et 8 novembre 2022. Notice en anglais (poèmes non traduits). Durée : 69:04

 
Instagram

Ce second volume des mélodies de réalisé, comme le premier, avec la voix savoureuse de la mezzo-soprano et le piano élégant de Nils Anders Mortensen, aborde les pièces de maturité de ce compositeur disparu à 33 ans.

Le programme, toujours décliné selon l'ordre chronologique de composition, commence par un passionnant cycle nommé Wartburg reposant sur des poèmes de Theodor Caspari qui prend pour thème la riche histoire du château de Wartburg en Thuringe. Martin Luther y trouva refuge entre mai 1521 et mars 1522 et, plus tard, Johann Wolfgang Goethe le visita à plusieurs reprises tandis que Richard Wagner y trouva l'inspiration pour certains pages de son opéra Tannhäuser. De toute évidence Theodor Caspari (1853-1948), romancier écrivain voyageur, critique littéraire et pédagogue, puisa également ses vers dans cette histoire qui, à son tour, conduisit à poser ses notes inspirées d'une grande variété de timbres, de thèmes et de climats.

Les mélodies suivantes appartiennent aux derniers recueils ou mélodies publiés par . Le compositeur les pare habilement et successivement d'ombres et de lumières nordiques. Ainsi, Sange sub rosa, Sol-laug et Sidste Sange, toutes inspirées par les poèmes de Idar Handagard (1874-1959), médecin, botaniste, écrivain, socialement engagé, reçoivent une lecture élégante grâce au timbre assuré et délicatement expressif de la mezzo-soprano et à l'accompagnement en osmose et assuré du pianiste Nils Anders Mortensen.

Les mélodies restantes, non publiées de son vivant, furent retrouvées sous forme de manuscrits et ultérieurement publiées dans le livre Songs, seulement en 1999. Son approche lointainement romantique nationale est palpable dans les quatre chants tirés de Haugtussa du journaliste, dramaturge, écrivain et poète norvégien Arne Garborg (1851-1924) qui inspira également à Edvard Grieg, en particulier, un célèbre cycle en 1895.

Ce recueil met en avant de belles lignes mélodiques modérément brodées et souvent avec des amplitudes vocales assez réduites, sur des poèmes de Adam Oehlenschläger, Nils Collett Vogt, Helge Rode et Anders Hovden.

L'art de Sigurd Lie apparait avant l'irruption toute proche d'une modernité représentée par Claude Debussy et Arnold Schönberg, et bien que contemporain du monde wagnérien et du premier romantisme germanique, n'est que rarement représentatif du national-romantisme norvégien, contrairement aux pratiques de nombre de ses compatriotes contemporains. On trouvera des similitudes avec la manière d'un Schumann ou d'un Grieg, néanmoins grandement amputée de leur lyrisme passionné. Il se caractérise finalement par une écriture singulière, robuste, inspirée par un art sincère mais jamais louangeur.

Une exploration saisissante des Mélodies de Sigurd Lie qui nous convainc combien cet art le stimulait et ne saurait être cantonné à la renommée du seul titre célèbre Snee (Neige), inclus dans le premier volume.

Voir aussi :

Des mélodies peu fréquentées de Sigurd Lie pour mezzo-soprano et piano

(Visited 44 times, 1 visits today)

Plus de détails

Instagram

Sigurd Lie (1871-1904) : Wartburg (5 poèmes) ; Sange sub rosa (7 poèmes) ; Sol-laug ; Sidste Sange (3 poèmes) ; Fire sanger fra Haugtussa ; Aladdins Vuggevise ; Alt vat dig ; Morild ; Dey unge, brusende Foraar ; Som hvitørn at seile ; Sommer ; Staten ; Det er et gammelt Kvæde. Marianne Beate Kielland, mezzo-soprano ; Nils Anders Mortensen, piano. 1 CD Lawo. Enregistré en l’église Sofienberg, Oslo, 7-10 juin et 8 novembre 2022. Notice en anglais (poèmes non traduits). Durée : 69:04

 
Mots-clefs de cet article
Instagram
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.