Archives de l’auteur : Pascal Lagrange

avatar

À propos de Pascal Lagrange

Pascal Lagrange est musicien d’orchestre depuis plus de trente ans. Titulaire d’un MBA de management de projets culturels, il est créateur de sites internet dédiés à la production de spectacles vivants. Il est l’auteur du livre "Regards sur le spectacle vivant français" paru chez Edilivre. Il collabore à la rubrique Opinions de ResMusica depuis mai 2017.

L’enfance de l’art ou l’immaturité du public

Comment m’a pris l’idée de rapprocher les comportements alimentaires des enfants avec les choix des spectateurs…d’ailleurs choisissent-ils ? Mais il en ressort que si l’enfant fait état de son appétence pour des goûts et saveurs qui se répètent, le spectateur qui n’écoute que la même musique trahit une immaturité similaire à celle d’un enfant. Saucisse-purée ou steak-frites ? Pour l’opéra, faire un état des lieux des œuvres proposées est facile. Depuis des décennies, ...

L’excellence française à l’heure du virage générationnel

Voici le temps des anniversaires, sept orchestres français fêtent leurs 40 ans (1) et l’Orchestre National de France deux fois 40 ans. Soit globalement une vie de travail pour un musicien. Est-ce aussi une fête pour les jeunes musiciens ? C’est en 1975 que l’ORTF cesse d’exister, avec lui le réseau d’orchestres de radio disparaît. Marcel Landowski est chargé de reconstituer et de développer le maillage des orchestres en France. Ainsi de 1969 ...

La passion selon Star Wars

Cela fait déjà quelque temps que les institutions culturelles confrontées à la décroissance de leur public tentent de suivre les modes, celles dictées par les mass-média. Que ce soit pour les nouvelles consommations ou divertissements, on assiste également à une mondialisation standardisée de la culture. Et les orchestres ne sont pas en reste. Face à la mutation des comportements des consommateurs, les orchestres adoptent de nouvelles techniques dignes des meilleurs spécialistes ...

Mais qui a tué le style français de nos orchestres ?

Car il y avait bien un style français d'orchestre, jusqu’à ce que ce qui faisait ses spécificités disparaisse peu à peu. C’est en France que les musiciens d’Europe et des États-Unis venaient perfectionner leur art et y apprendre ne serait-ce que le vibrato. Au début du XXe siècle, nombreux sont les orchestres à jouer sans vibrato et les chefs voyageant de plus en plus, le style chantant des Français est apprécié ...

Le jour où la musique est devenue savante

Grande musique, musique sérieuse, classique ou contemporaine sont autant de qualificatifs pour la musique dite "savante". Mais "savante", l'est-elle vraiment ? Pourquoi parle t-on de musique savante ? Par opposition aux musiques qui ne le seraient pas, comme par exemple les musiques populaires de tradition orale, que l’on nomme maintenant "musiques traditionnelles". Ce qui ne veut pas dire que ce sont des musiques simples, ou qui, si elles l’ont été, le sont ...

L’orchestre, reflet des mutations du monde du travail

L’organisation des sociétés en strates subordonnées les unes aux autres n’a-t-elle pas peu à peu contaminé le monde de la musique classique ? C’est à partir du XVIIIe siècle que se sont mises en places les techniques de management des hommes. D’abord dans les hôpitaux et les exploitations agricoles : l’objet de cette démarche était de gagner en efficacité afin d’apporter les meilleurs soins possibles aux hommes, et aux choses produites à ...

Comment vendre un concert ?

Victimes de la massification des moyens de communication des médias, les institutions culturelles ne reculent devant aucune limite ou tabou pour tenter d’émerger et vendre leurs concerts. Pour y parvenir, les propositions sont multiples et l'image est devenue l’outil majeur de communication. Image choquante, image transgressive, le mot d’ordre semble être : exister coûte que coûte. Au risque de dénaturer le concert et la représentation d'opéra, en les confondant avec des ...

Opéras et orchestres français, que nous révèlent les crises ?

Culture et crise sont des mots qui se retrouvent de plus en plus souvent associés. Pourtant on ne se borne à les assembler que pour dépeindre les conséquences de l’une sur l’autre sans pour autant chercher à en comprendre l’ensemble des effets. Certes est dénoncée la baisse du nombre de productions des opéras et orchestres, les suppressions de postes artistiques - ici des musiciens, là des danseurs.... Mais ce ne ...