Mot-clef : Deborah Polaski

Image de une

Nikolai Schukoff, le berger pyrénéen de Tiefland au Capitole

Après son succès incontestable dans un puissant Lohengrin à Saint-Étienne en juin dernier, Nikolai Schukoff ouvre la saison lyrique du Capitole de Toulouse en incarnant le rôle principal de Tiefland de Eugen d’Albert, ouvrage quasi absent aujourd’hui des scènes lyriques. ResMusica a rencontré le ténor le lendemain de la première. « Pour moi, c’est la différence entre la campagne et la ville qu’il est important d’aborder dans Tiefland. » ResMusica : Pourquoi avoir dit « oui » à ...
lulu_erdmannDG

Lulu en version banjo et accordéon

Mojca Erdmann et Michael Volle sont impeccables, mais le recours à une version tronquée et avec une orchestration contestable de l'Acte III relègue cette Lulu berlinoise au rang des curiosités. Réduire cette production berlinoise de Lulu à l'orchestration de l'Acte III de Lulu par David Robert Coleman à coups de banjo, d'harmonium et d'accordéon (en lieu et place de l'habituel et irréprochable travail de Friedrich Cerha) est peut-être excessif, mais comme l'éditeur Deutsche ...
Photo Bernd Uhlig (2012)

Berg à Berlin, Lulu dominée par le Dr. Schön de Michael Volle

Après le décevant Wozzeck donné la veille par la même équipe Daniel Barenboim / Andrea Breth, dans cette Lulu l'essentiel est sauf à défaut d'être exaltant. Commençons par le pire. Ce qui est joué à Berlin depuis la première de cette production en 2012 n'est pas la version complétée par Friedrich Cerha, mais une "version de Berlin". Cette "version" consiste en la suppression pure et simple du prologue et de tout le premier tableau de ...
Dialogues-des-Car

Dialogues des Carmélites par Carsen et Rattle à Covent Garden

Créés à Amsterdam en 1997, les Dialogues des Carmélites signés Robert Carsen s’imposent sur les plus grandes scènes lyriques comme une production de référence (lire nos chroniques à Amsterdam en 2008 et à la Scala en 2004). Cette soirée londonienne a, s’il le fallait encore, confirmé toutes les qualités de ce brillant spectacle : une mise en scène forte, imposant au regard du spectateur un plateau vide et austère. Une mise ...
Gala ou pas gala ?

Gala ou pas gala ?

Deutsche Oper am Rhein Décidemment, les galas sont très en vogue en Rhénanie ! Après un « Gala Richard Strauss » à Cologne en juin dernier, un « Gala Gustav Mahler » pour l’ouverture de la nouvelle saison du Gürzenich-Orchester, c’est au tour du Deutsche Oper am Rhein de Düsseldorf/Duisburg de proposer un grand gala lyrique pour l’ouverture de sa saison 2009-2010, la première sous l’égide de Christoph Meyer et Axel Kober. ...
Dukas, le temps de l’affirmation

Dukas, le temps de l’affirmation

Ariane et Barbe bleue, unique chef d’œuvre lyrique de Paul Dukas connaît cette saison un retour au premier plan discographique, avec deux versions, et scénique avec trois nouvelles productions à Turin, Francfort et Paris. D’ailleurs, ce coffret Œhms nous offre dans le rôle titre Deborah Polaski qui assurait les représentations parisiennes et il est fort amusant de constater que le coffret est illustré de photos de cette production (par ailleurs ...
Wagner à la pelle

Wagner à la pelle

Orchestre National de Lyon Connu outre-Rhin comme chef lyrique et en France comme chef symphonique, Jun Märkl a finalement choisi pour cette série de concerts (ce jour à Paris et la veille à Lyon) un bon équilibre entre ses deux facettes avec Richard Wagner. Deux choses sautent aux oreilles dès le Prélude de Tristan und Isolde : la fine connaissance de cette musique par le chef et les décalages de l’orchestre. Ces deux ...
Embrasement wagnérien !

Embrasement wagnérien !

Orchestre National de Lyon Au lendemain du concert gratuit donné à l’occasion de la présentation de saison 07/08, l’Orchestre National de Lyon revenait à l’Auditorium rendre un puissant hommage à Wagner, avec un programme riche et tonitruant. Finesse, application, parfaite maîtrise des dynamiques et de l’équilibre sonore, pianissimi d’une rare subtilité… Jun Märkl a su tirer le maximum de son orchestre dans le Prélude de Tristan. Par la grâce de ses gestes ...
Le triomphe de Janice Baird

Le triomphe de Janice Baird dans une Elektra fascinante

Pour ouvrir la nouvelle saison, Angers Nantes Opéra a fait un choix particulièrement ambitieux en programmant Elektra, pour deux représentations à la Cité des Congrès de Nantes et une autre en version de concert au Centre des Congrès d’Angers. Il s’agit d’une première pour chacune des deux villes, et d’un pari ambitieux exigeant un effectif orchestral fourni et une distribution de première volée. De la production marseillaise de Charles Roubaud, ce ...