Mot-clef : Franziska Gottwald

LA_VERITA_OHP_O_7804_SB

La Vérité vivaldienne à l’épreuve de la famille à Schwetzingen

Une équipe musicale solide et une mise en scène agréable et efficace servent une oeuvre qui aurait bien mérité d'être jouée sans coupures. Année après année, le théâtre de Heidelberg propose à son public une expédition hivernale au théâtre rococo du château voisin de Schwetzingen, le petit Versailles des électeurs palatins. Après une longue période consacrée aux opéras napolitains, c'est cette année Vivaldi qui est à l'honneur : il faut regretter ...
schaller

La consécration brucknérienne du discret Gerd Schaller

Chef discret, peu connu en France, Gerd Schaller s’est affirmé, disque après disque, comme l’un des grands interprètes brucknériens actuels. Il arrive aujourd’hui au terme d’un cycle d’enregistrements majeur. Avec cette symphonie d’étude composée en 1863, il boucle une intégrale des onze symphonies remarquable par l’emploi de partitions mises en forme par le musicologue américain William Carragan et qui a permis d’entendre des passages jusque là inconnus de la 3e et ...
ton_koopman_lyon_vign

Noël avec Ton Koopman

Tout bien pensé, il est rare que l'on ait envie de parler de l'atmosphère d'un concert. On peut trouver les interprétations plus ou moins réussies, les artistes plus ou moins sympathiques, tantôt froidement professionnels, tantôt gentiment émus. Mais d'ordinaire, le spectateur sur son siège, qui vient savourer quelques instants musicaux, reste retranché dans sa tour d'observation ; quand le concert est réussi, il recueille quelques émotions, dont il jouit personnellement, et ...
Du Golgotha vers la paix

Du Golgotha vers la paix

Concerto Köln / RIAS Kammerchor Première journée de la «Bachfest» 2011 qui s’étale sur tout le weekend, cette version germanique de la monumentale Passion selon saint Matthieu atteint sans aucun doute à une sorte de perfection : la vision globale de l’œuvre du chef Hans-Christoph Rademann, la sonorité de l’orchestre, l’homogénéité de l’ensemble des solistes, la spontanéité des interventions chorales, tout concourt à donner cette impression d’évidence à la musique, et donc ...