Mot-clef : Les Emportés

10486666_313612568825568_2544236495976416882_n

Les Emportés redécouvrent les trésors oubliés du patrimoine musical français

Les Emportés ont choisi de faire redécouvrir au public Stratonice d’Étienne-Nicolas Méhul dans le cadre des commémorations de la mort de ce compositeur français de la période révolutionnaire. Le directeur artistique, Maxime Margollé, nous révèle ce qui a conduit la compagnie à se spécialiser dans ce répertoire ainsi, que sa vision personnelle de la musique de Méhul. ResMusica : Il est fréquemment décrété qu’en France, la seconde moitié du XVIIIe siècle ...
Monts du Reuil 2

Les Monts du Reuil, artistes lyriques tout-terrain de Reims

Sans les deux compagnies Les Monts du Reuil et Les Emportés, nous n’aurions pas beaucoup entendu résonner en France la musique d’Étienne-Nicolas Méhul dont nous avons tracé le portrait dans un précédent article. Les directrices artistiques Hélène Clerc-Murgier et Pauline Warnier nous révèlent ce qui les a conduits à se spécialiser dans ce répertoire et leur vision de la musique de Méhul que Les Monts du Reuil défendront durant toute cette ...
Capture

Mais pourquoi avoir oublié Méhul ?

Symphoniste accompli, c'est pourtant sur la scène lyrique qu’Étienne-Nicolas Méhul connaît ses plus grands succès entre la période révolutionnaire française et le Premier Empire, avec pas moins de trente-cinq ouvrages dans son catalogue. Plus grand compositeur à succès de son temps, membre de l’Académie des Beaux-Arts, médaillé de la toute première promotion de la Légion d’honneur, fondateur du Conservatoire de Paris (l’un des événements les plus déterminants de l’Histoire de la musique ...
Les Emportés, ou le bonheur de retrouver Stratonice de Méhul

Les Emportés, ou le bonheur de retrouver Stratonice de Méhul

Avis aux amoureux d’opéra-comique : ne ratez sous aucun prétexte cette Stratonice ! Nous étions une petite cinquantaine de spectateurs à avoir trouvé, pour cette représentation parisienne de Stratonice, le « Passage vers les étoiles ». Et pourtant, au regard du peu d’empressement des grandes institutions à commémorer comme il se doit le bicentenaire de la mort d'Étienne-Nicolas Méhul, plus grand compositeur d’opéra en France entre la fin du XVIIIe siècle ...