banclefsdor2017

Philippe Grisvard fait briller le clavecin de Haendel

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Handel, works for keyboard. William Babell (1690-1723) : Prelude presto en fa majeur. Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : The ouverture of Rinaldo (arr. W. Babell), Suite II en fa majeur HWV427, Lascia ch’io pianga (arr. W.Babell), Allegro en fa majeur HWV 427, Prelude en ré mineur HWV 563, Air en si bémol majeur HWV 469, Sonate larghetto en sol mineur HWV 580, Cappriccio en sol mineur HWV 464, Chaconne en sol majeur HWV 435, Suite en mi mineur HWV 438, Fugue en la mineur HWV 609, Sonatina en la mineur HWV 584. Wilhelm Friedrich Zachow (1663-1712) : Cappriccio en ré mineur. Johann Mattheson (1681-1764) : Prelude en si bémol majeur. Johann Philipp Krieger (1649-1725) : Toccata en la mineur. Philippe Grisvard, clavecin. 1 CD Audax-records, enregistré à Toblach en février 2016. Durée : 68’03

 

Les Clefs du mois

philippe grisvard audaxLa virtuosité du Famoso Sassone est ici servie par la fougue du claveciniste , qui nous offre son premier disque en soliste.

Ce que le titre ne dit pas, c’est que ce programme associe une majorité de pièces pour clavecin de Haendel à quelques pièces de compositeurs de son entourage: ses professeurs Zachow et Krieger, son ami Mattheson, et Babell qui publia à Londres en 1717 des arrangements pour clavecin d’extraits de ses opéras. Ces transcriptions de l’époque sont de très précieux témoignages de l’inventivité et de la liberté d’ornementation avec lesquelles Haendel transportait ses auditeurs. Ce sont d’ailleurs ces démonstrations de virtuosité qui font le fil conducteur du programme choisi par , qui nous offre là un feu d’artifice sonore. On ne peut qu’admirer sa science de l’ornementation, particulièrement riche dans les reprises de chaque mouvement des suites et dans les airs. Cette ornementation luxuriante ne nuit en rien à la clarté du discours, et les mouvements lents sont d’une grande expressivité.

Ce disque est le premier enregistrement de Philippe Grisvard comme soliste, lui qui est surtout connu comme continuiste, recherché par les meilleurs ensembles baroques du moment, comme l’Ensemble Diderot, le Concert d’Astrée avec lequel il a participé à de nombreuses productions d’opéras de Haendel, ou, comme vu récemment, l’ensemble L’Achéron.

tous les dossiers(1)

Mots-clefs de cet article
  • Mireille Podeur

    Très beau disque, une grande générosité . Bravo !

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.