bandeau Res Musica

Les pépites du Ballet de l’Opéra de Lyon

Danse , La Scène, Spectacles Danse

Paris. Théâtre de la Ville à l’Espace Cardin. 2-V-2018. Ballet de l’Opéra de Lyon.
Sarabande. Chorégraphie : Benjamin Millepied. Musique : Jean-Sébastien Bach. Costumes : Paul Cox. Lumières : Roderick Murray. Avec Tyler Galster, Sam Colbey, Marco Merenda, Raul Serrano Nunez
Critical Mass. Chorégraphie : Russel Maliphant. Lumières : Michael Hulls. Musique : Richard English, Andy Cowton. Avec Albert Nikolli et Leonnis Pupo-Guillen
Steptext. Chorégraphie, scénographie, costumes et lumières : William Forsythe. Musique : Jean-Sébastien Bach. Avec Julia Weiss, Tyler Galster, Marco Merenda, Roylan Ramos

Le revient à Paris avec un programme de trois petites formes, véritables pépites de son répertoire, signées , et . Les danseurs y sont époustouflants.

Sarabande est un quatuor masculin allègre et spirituel sur la musique de Bach. Créé en 2009 par la compagnie Danses Concertantes, il est entré au répertoire du en décembre 2011 et est, depuis, régulièrement reprogrammé, comme ce fut le cas en 2014 à l’Opéra de Lyon. En pantalon de ville et chemise à carreaux colorés, les quatre interprètes sont frais, délicieux, légers, puissants et virtuoses. Ils épousent dans leur diversité les entrelacs de la chorégraphie gracieuse et enlevée de . Ce cocktail que l’on n’avait pas vu depuis bien longtemps sur une scène parisienne est renforcé par l’intimité et l’exiguïté de la scène principale de l’espace Cardin. On est littéralement hypnotisé par l’excellence de ces danseurs, si proches de nous, et l’on craint parfois qu’un saut ou un déplacement ne les envoie dans les projecteurs, à peine cachés derrière les pendrillons noirs.

Autre atmosphère avec Critical Mass, de l’Anglais , un duo masculin qui oscille entre deux univers musicaux complètement différents. Les rythmes latinos américains d’Andy Cowton sont prétexte à une danse souple et ondoyante, parfaitement chaloupée. avait interprété ce duo lors de sa création en 1998 avec Robert Tannion. Il fait partie du répertoire de la compagnie lyonnaise depuis 2002. Cette danse nonchalante et flexible s’insère dans une écriture chorégraphique plus virile, qui l’encadre et la soutient sur la musique énergique et complexe de Richard English, dans laquelle les danseurs se révèlent. Duo complice et intense qui rebondit et s’épanouit dans le contact et la prolongation de mouvement. Une vraie réussite pour les deux jeunes danseurs que sont et .

À l’entracte, on fait le constat que le point commun entre les deux premières pièces est un certain sens de la fluidité et de la décontraction, ainsi qu’une vision moderne de la masculinité, qui reste encore d’actualité vingt ans après la création de Critical Mass.

Proposé en dernière partie de soirée, Steptext est l’une des premières pièces de , créée en 1985 et transmise aux danseurs lyonnais deux ans plus tard. C’est une pièce difficile qui contient l’essence de l’œuvre future du chorégraphe américain. En interrompant abruptement la musique ou en introduisant des noirs, il joue sur la frustration à la fois des spectateurs et des danseurs. L’élan et la fluidité du mouvement s’en voient brisés. Les danseurs abandonnent leur partenaire pour retrouver un autre membre du quatuor et poursuivre la conversation chorégraphique entamée avec le précédent interprète. Là aussi, les danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon se révèlent très à leur aise, mélange de décontraction et d’hyper technicité, tendus sur un fil. Une superbe soirée de répertoire contemporain.

Crédits photographiques : © Blandine Soulage

Baniere-clefsResMu728-90-2b

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.