Archives de l’auteur : Charlotte Saulneron-Saadou

avatar

À propos de Charlotte Saulneron-Saadou

Docteur en musicologie de l'université Paris-Sorbonne, Charlotte Saulneron-Saadou s'est spécialisée dans l'Opéra en France de la fin du XVIIIe au début du XIXe siècle. Après plusieurs expériences de direction de chœur et treize belles années dans l'enseignement musical (direction d'établissement et responsable pédagogique notamment), elle a choisi de s'orienter vers le secteur administratif de la fonction publique d'Etat sans trop s'éloigner de la musique. Elle collabore à Resmusica depuis 2016.
Rigoletto_richard_termine

Le Rigoletto du Met, pas bling-bling pour un sou

La mise en scène de Michael Mayer qui transpose Rigoletto dans le Las Vegas des années 60 avait fait grand bruit lors des premières représentations au Metropolitan Opera en 2013. Cela s’avère être une transposition assez superficielle de l’œuvre de Verdi et plutôt conventionnelle en réalité. Avec une distribution vocale principalement composée de ceux d’il y a 4 ans, Željko Lučić dans le rôle-titre en tête, mais agrémentée d’une Olga ...
Capture

Le rideau de l’Opéra Comique se lève de nouveau

A l'occasion de la réouverture de la salle Favart, fermée depuis juillet 2015 en raison de travaux de restauration et de mise en conformité de la salle, Resmusica vous propose un voyage dans le temps, l'Opéra Comique ayant été à la fin du XVIIIe siècle au cœur de l'activité lyrique parisienne. A l’aube de la Révolution française, de nombreuses scènes sont consacrées au théâtre lyrique. Pour la ville de Paris, les trois ...
Livre

La flûte enchantée d’Eric Chaillier, lu et relu

En musicologie, avant de se lancer dans une énième publication consacrée au célèbre opéra de Mozart Die Zauberflöte, il faut vraiment bien anticiper sur ce que ce travail va apporter de novateur au regard des nombreuses études déjà existantes. Après la lecture de La flûte enchantée, opéra merveilleux et multiple, pas sûr qu’Éric Chaillier se soit réellement posé la question. Mais où est passé Mozart ? Ce n'est qu’à la 109e ...
4

Au Met, la démesure d’Aida ne prend pas d’âge

La production à grand spectacle d’Aida concoctée par Sonja Frisell il y a bientôt trente ans, ferait presque oublier la trame de cet opéra et les protagonistes sur scène par un déploiement de tableaux visuels plus sublimes les uns que les autres. La direction musicale de Daniele Rustioni est tout aussi rutilante alors que la distribution vocale reste à la hauteur du spectacle sans se noyer dans toute cette démesure. Ce ...
lea desandre vign

Léa Desandre, la nouvelle Alcione de l’Opéra Comique

Ce début de saison à l’Opéra Comique fait la part belle aux jeunes artistes. Après le metteur en scène Thomas Jolly et son Fantasio, voici la jeune mezzo-soprano franco-italenne Léa Desandre pour qui cette nouvelle production d’Alcione de Marin Marais, avec à la tête de ce projet la chorégraphe Raphaëlle Boitel, la metteure en scène Louise Moaty et Jordi Savall à la direction musicale, est une première occasion d’interpréter un ...
83a4d7d119f53cd5afd33fb12b81202f

L’élection de Jacques Chirac en 1995, c’est aussi…

… la relance de la construction de la grande salle de la Cité de la musique à Paris Inaugurée le 12 janvier 1995 par François Mitterrand, la Cité de la musique est habituellement présentée comme faisant partie des « Grands travaux » lancés en 1981 par le président de la République. Mais la Cité de la musique telle que nous la connaissons en 2017, dépasse largement l’idée d’un seul homme, et si cela ...
Disque

Uthal de Méhul, pour ceux qui jouent le jeu

À l’occasion de la commémoration du bicentenaire de la mort d’Étienne-Nicolas Méhul, (voir le dossier proposé par ResMusica), le célèbre Palazzetto Bru Zane et son directeur artistique Alexandre Dratwicki, consacrent un disque à Uthal, opéra considéré comme l’un des plus « romantiques » du compositeur. Les invraisemblances du livret, ses alexandrins désuets, le charme musical suranné… C’est en acceptant toutes les maladresses de cette œuvre et les codes propres à l’opéra-comique de ...
YYM_lg

À la Philharmonie, Yo-Yo Ma ne joue pas

Un récital du soliste vedette Yo-Yo Ma fait toujours salle comble. Cette étape à la Philharmonie dans sa tournée mondiale à l’occasion de la sortie du nouvel album Songs from the Arc of Life ne fait pas exception à la règle. Sa popularité, le violoncelliste la doit à son ouverture d’esprit l’entraînant régulièrement au-delà de la sphère de la musique classique, mais aussi à ses nombreuses collaborations prestigieuses, dont ce ...
debargue

L’intense virtuosité de Lucas Debargue

Lorsque l’on connaît le travail de Lucas Debargue, la programmation de ce concert du dimanche matin au Théâtre des Champs-Élysées n’a rien de surprenant. C’est sur des territoires pleinement conquis que nous entraîne le jeune pianiste, entre la musique de Liszt qui l’a accompagné lors de  la finale du concours Tchaïkovski, puis celle de Medtner dont il connaît les quatorze sonates sur le bout des doigts. Les retombées de son ...
Couverture

Regards multiples pour le dictionnaire de musique de Rousseau

Les colloques donnent souvent lieu à des publications. C'est le cas pour Regards sur le Dictionnaire de Musique de Rousseau qui découle du colloque international organisé à l’occasion du tricentenaire de Rousseau en mars 2012 par le Centre de littérature et poétique comparée de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et par l’École Normale Supérieure, colloque intitulé Le Dictionnaire de musique de Rousseau et sa réception européenne. En ce siècle qui ...
Pierrot_Gabriele Alessandrini 2

Pierrot lunaire peut se japoniser mais ne se chante pas

Le Pierrot lunaire actuellement présenté à l’Athénée peut surprendre : les 21 mélodrames de Schoenberg sont ici associés au bunraku, théâtre de poupées japonaises. Alors que ces marionnettes traditionnelles et l’esthétique de cet art du pays du Soleil Levant s’accordent parfaitement à toutes les couleurs de la musique du Viennois, c'est l’approche du Sprechstimme de Marie Lenormand et la transparence de l’ensemble Musica Nigella qui nous déroutent. Cela ne faisait pas ...
cover-1024x1024-960x960

Les racines latines de Simon Ghraichy

Simon Ghraichy est le pianiste qui monte. Sa prestation au théâtre des Champs-Élysées début mars était accompagnée de la sortie de son troisième album Héritages, premier enregistrement chez l’un des labels les plus prestigieux. Ce succès, loin de lui faire tourner la tête, lui permet de défendre un répertoire hispanique et latino-américain qui lui colle à la peau. C’est un album épatant, débordant de fougue, d’audace et d’une identité artistique ...
1. opera sauvetage

L’effet de mode de l’opéra sauvetage ou comment inspirer Beethoven

Le 26 mars, jour des 190 ans de la mort du plus connu des musiciens romantiques, nous donne l’occasion de nous pencher sur les origines de son unique opéra, Fidelio, composé entre 1805 et 1814. L’opéra sauvetage s’est développé rapidement en France durant la Révolution française, principalement dans l’opéra-comique, puis est assez vite passé de mode sous l’Empire après que le grand opéra se le fut approprié. Ce type d’ouvrage ...
jokazaki

Ravel d’après Ravel sous les doigts de Junko Okazaki

Artiste discrète, Junko Okazaki est une grande habituée de la salle Gaveau. En présentant un programme presque identique à son récital organisé la saison dernière dans ce même lieu à l’occasion du 140e anniversaire de Maurice Ravel, l’un de ses compositeurs de prédilection avec Frédéric Chopin et Gabriel Fauré, la pianiste japonaise propose avec subtilité, pudeur et élégance une sorte de retour aux sources en défendant la vision interprétative ravélienne de ...
Philippe Delval 4

Aux origines de l’opéra, l’authenticité des Arts Florissants

Même si les opéras de Monteverdi demeurent en bonne place dans le répertoire des grandes maisons d’opéra actuelles, les 250 ans de sa naissance le mettent particulièrement à l’honneur cette année : après Il ritorno d’Ulisse in Patria aux Champs-Élysées, et L’Incoronazione di Poppea à l’Opéra de Vichy, voici l’Orfeo par l’un des ensembles de musique baroque les plus reconnus au monde : Les Arts Florissants. Quelques pierres en carton-pâte, un peu de ...
Sensualité, lyrisme et poésie pour le Poppée à Vichy

Sensualité, lyrisme et poésie pour le Poppée à Vichy

Les 450 ans de la naissance de Monteverdi sont l’occasion pour les grandes maisons d’opéra de proposer de nouvelles productions de ses œuvres les plus célèbres : après Il ritorno d’Ulisse in Patria aux Champs-Élysées, et avant l’Orfeo à l’Opéra Royal de Versailles par les Arts Florissants, voici donc la recréation de L’Incoronazione di Poppea produite par l’Opéra de Lyon et coréalisé avec l’Opéra de Vichy. À la sortie de cette ...
10486666_313612568825568_2544236495976416882_n

Les Emportés redécouvrent les trésors oubliés du patrimoine musical français

Les Emportés ont choisi de faire redécouvrir au public Stratonice d’Étienne-Nicolas Méhul dans le cadre des commémorations de la mort de ce compositeur français de la période révolutionnaire. Le directeur artistique, Maxime Margollé, nous révèle ce qui a conduit la compagnie à se spécialiser dans ce répertoire ainsi, que sa vision personnelle de la musique de Méhul. ResMusica : Il est fréquemment décrété qu’en France, la seconde moitié du XVIIIe siècle ...
LE RETOUR D ULYSSE DANS SA PATRIE - 
Compositeur : Claudio MONTEVERDI - 
Direction musicale : Emmanuelle HAIM - 
Mise en scene : Mariame CLEMENT - 
Scenographie : Julia HANSEN - 
Lumieres : Bernd PURKRABEK - 
Avec : 
Rolando VILLAZON (Ulysse) - 
Magdalena KOZENA (Penelope) - 
Le 18 02 2017 - 
Au Theatre des Champs Elysees - 
Photo : VIncent PONTET

L’umana fragilità d’Ulysse au théâtre des Champs-Élysées

Entre une mise en scène souvent ridicule, une tête d’affiche en la personne de Rolando Villazón qui n'est pas à la hauteur de nos espérances, une prise de rôle de Magdalena Kožená en Pénélope honorable mais sans plus, et notre frustration de voir de brillants chanteurs cantonnés à des seconds rôles, c’est déçue que nous sortons du théâtre des Champs-Élysées après la première de cette nouvelle production de l’opéra de ...
weber3

Mario Hacquard et les mélodies polonaises de Chopin

Il peut paraître risqué de proposer les mélodies polonaises de Frédéric Chopin dans une version française, même si celle de Victor Wilder est la plus connue et la plus aboutie. Pourtant, la souplesse de jeu de la pianiste Anna Zassimova et la conviction vigoureuse du baryton hors-norme Mario Hacquard permettent d’entendre dans ce disque de beaux moments musicaux, dans un format simple et populaire. La démarche créatrice de Frédéric Chopin s’est ...
Werther-3_Chantal-Droller

Un Werther bien encadré mais surtout bien entouré à Massy

Avec cette nouvelle production créée à Metz au début du mois, nous rejoignons Werther dans une salle de musée. Plaisante sans être originale, la mise en scène de Paul-Emile Fourny tourne autour d’un Sébastien Guèze ne paraissant malheureusement pas à la hauteur du rôle alors qu’il est admirablement soutenu par le talent du chef David T. Heusel, par Mireille Lebel qui incarne une élégante et raffinée Charlotte et par la ...
Sébastien Gaxie et Volodia Serre, loin d’être des hommes ridicules

Sébastien Gaxie et Volodia Serre, loin d’être des hommes ridicules

Même si la création d’un opéra contemporain ne peut pas toujours correspondre à un événement, cela génère, par essence, une curiosité que tout un chacun doit régulièrement satisfaire. Ce sentiment était donc manifeste avant d’assister à l’opéra de Sébastien Gaxie et Volodia Serre, Je suis un homme ridicule au Théâtre de l'Athénée. À la sortie de cette première représentation, nous pouvons affirmer que cette adaptation de la nouvelle de Fédor Dostoïevski ...
2017-02-26 07_13_20-maîtrise notre dame de paris adulte - Recherche Google

La théologie mariale d’hier et d’aujourd’hui avec la maîtrise de Notre-Dame de Paris

Un concert de chant sacré à la Cathédrale de Notre-Dame de Paris assuré par sa Maîtrise, que ce soit le chœur d’enfants ou d’adultes, est toujours une jolie parenthèse dans notre tourmente parisienne. Ce soir, l’atmosphère spirituelle de cette musique désincarnée, a la capacité d’entraîner même le spectateur ne souscrivant pas forcément à la théologie mariale sur laquelle est basée cette représentation. Au XVe comme au XVIe siècle, les églises ...
couverture

Le rituel obscur d’Azahar

On ne pourra pas reprocher à Simon-Pierre Bestion, directeur artistique de La Tempête, un manque de parti-pris dans ce nouvel enregistrement intitulé Azahar. Mais malgré sa volonté d’élaborer une nouvelle forme de liturgie, ce rituel méditatif paraît in fine très linéaire et trop austère, alors que se côtoient pourtant dans cette programmation Guillaume de Machaut, Igor Stravinsky, Alphonse Le Sage et Maurice Ohana. Le collectif La Tempête est né de ...
Monts du Reuil 2

Les Monts du Reuil, artistes lyriques tout-terrain de Reims

Sans les deux compagnies Les Monts du Reuil et Les Emportés, nous n’aurions pas beaucoup entendu résonner en France la musique d’Étienne-Nicolas Méhul dont nous avons tracé le portrait dans un précédent article. Les directrices artistiques Hélène Clerc-Murgier et Pauline Warnier nous révèlent ce qui les a conduits à se spécialiser dans ce répertoire et leur vision de la musique de Méhul que Les Monts du Reuil défendront durant toute cette ...
FANTASIO

Jacques Offenbach

opera-comique en trois actes sur un livret de Paul de Musset
cree a l'Opera Comique en 1872

direction musicale Laurent Campellone 
mise en scene Thomas Jolly
collaborateur artistique Alexandre Dain 
decors Thibaut Fack 
costumes Sylvette Dequest 
lumieres Antoine Travert et Philippe Berthome

assistant direction musicale Claire Levacher 
assistant mise en scene Katja Krueger 
assistant mise en scene pour le choeur Pier Lamande 
assistant creation costumes Magali Perrin Toinin 
chef de Chant Martin Surot 
chef de choeur Mathieu Romano

Fantasio Marianne Crebassa
Le roi de Baviere Franck Leguerinel 
La princesse Elsbeth Marie-Eve Munger 
Le prince de Mantoue Jean-Sebastien Bou 
Marinoni Loic Felix 
Flamel Alix Le Saux 
Sparck Philippe Estephe 
Facio Enguerrand de Hys 
Max Kevin Amiel 
Hartmann Flannan Obe 
Rutten, le tailleur, le garde Suisse Bruno Bayeux

choeur Choeur Aedes
orchestre Orchestre Philharmonique de Radio France

production Opera Comique
coproduction Grand Theatre de Geneve, Opera de Rouen - Normandie, Opera national de Montpellier, Croatian National Theater in Zagreb
corealisation Theatre du Chatelet 

editeur d'apres l'edition critique de Jean-Christophe Keck OEK - Boosey & Hawkes-Bote & Bock, Berlin

Le Fantasio tendre et enchanteur de l’Opéra-Comique

Des travaux retardés ? Peu importe puisque pour le lancement de la nouvelle saison de l’Opéra-Comique, le public avait rendez-vous au Théâtre du Châtelet afin d’assister à la première représentation de Fantasio. Dans un univers sombre tout autant que féérique, menée d’une main de maître par Laurent Campellone et Thomas Jolly, cette nouvelle production révèle une musique bien moins fantasque que celle à laquelle nous a accoutumé le brillant amuseur du ...
Capture

Mais pourquoi avoir oublié Méhul ?

Symphoniste accompli, c'est pourtant sur la scène lyrique qu’Étienne-Nicolas Méhul connaît ses plus grands succès entre la période révolutionnaire française et le Premier Empire, avec pas moins de trente-cinq ouvrages dans son catalogue. Plus grand compositeur à succès de son temps, membre de l’Académie des Beaux-Arts, médaillé de la toute première promotion de la Légion d’honneur, fondateur du Conservatoire de Paris (l’un des événements les plus déterminants de l’Histoire de la musique ...
songline_couv_hd

Songline, l’essentiel est dans la voix de Marc Mauillon

Songline, itinéraire monodique est une démarche artistique admirable, qui rejoint tout droit le tréfonds de nos âmes. Au fil d'un parcours introspectif, l’artiste revient aux origines de son instrument : la voix. Inspiré du livre The Songlines (Le Chant des pistes), ouvrage basé sur la recherche de Bruce Chatwin des itinéraires chantés des aborigènes australiens, l’intitulé du dernier disque de Marc Mauillon a « perdu son pluriel et devient personnel : une proposition, une direction, ...
Les Emportés, ou le bonheur de retrouver Stratonice de Méhul

Les Emportés, ou le bonheur de retrouver Stratonice de Méhul

Avis aux amoureux d’opéra-comique : ne ratez sous aucun prétexte cette Stratonice ! Nous étions une petite cinquantaine de spectateurs à avoir trouvé, pour cette représentation parisienne de Stratonice, le « Passage vers les étoiles ». Et pourtant, au regard du peu d’empressement des grandes institutions à commémorer comme il se doit le bicentenaire de la mort d'Étienne-Nicolas Méhul, plus grand compositeur d’opéra en France entre la fin du XVIIIe siècle ...
_F9A0366©OlivierMetzgerModds

Thomas Jolly, incarnation d’une audacieuse réouverture pour l’Opéra-Comique

C’est un Thomas Jolly étonnamment serein et très épanoui que nous rencontrons à un peu moins d’un mois de la première représentation de la nouvelle production qui donnera le coup d’envoi de la nouvelle saison de l’Opéra-Comique. Après une entrée très remarquée dans le monde lyrique avec Eliogabalo de Cavalli à l’Opéra de Paris, à seulement 35 ans, voici le metteur en scène de retour avec Fantasio d'Offenbach.  « C’est un très ...
Musiciens

Così fan tutte à Garnier, entre redondances et ennui

Peu de chorégraphes ont véritablement réussi à convaincre lorsqu’ils se sont essayés à la mise en scène d’opéra. Le « laboratoire des amants » de la célèbre chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker ne fera pas exception à la règle pour cette nouvelle production de Cosí fan tutte présentée à l’Opéra Garnier. Même si la distribution vocale se révèle agréable et homogène et que le souffle de Philippe Jordan à la baguette ...