Plus de détails

Paris. Salle de réception de la Mairie du XXème arrondissement 4.IV.2003. Dvorak : Symphonie n°9 (4ème mouvement), 3 Danses Slaves ; Kaufmann : Sinfonia (création mondiale) ; Giraud : Décision/Indécision ; Markku : Trumpet Party ; Bernstein : West Side Story (extraits). Maîtrise du Conservatoire du XXème arrondissement direction : Laurent Saudain), Musique de la Garde Républicaine, direction : Capitaine Dominique Gable.

Kaufmann / Giraud / Markku / Bernstein

Salle comble pour ce concert gratuit de l’une des trois principales formations musicales du ministère de la Défense (avec l’orchestre de la Garde Républicaine et le chœur de l’Armée Française) précédé d’une « Batterie Napoléonienne » garantie d’époque, avec fausses moustaches et bonnets à poils.

Le programme s’ouvrait sur un arrangement du finale de la Symphonie « Du nouveau monde » d’Antonin Dvorak rendu assourdissant par l’acoustique de la salle, guère propice à ce genre d’orchestre de plein air. Cette « ré-orchestration » en elle-même n’est pas déplaisante, abstraction faite d’un solo incongru de vibraphone et d’un manque d’articulation de l’ensemble. Les trois extraits des Danses Slaves proposés ensuite se prêtent davantage à ce type de formation d’instruments à vent.

Entre les deux extraits du compositeur tchèque était proposée la création mondiale de la Sinfonia de . Dans cette œuvre dramatique à l’orchestration fine et recherchée, qui affirme ses influences (Mahler, la musique klezmer, …), le compositeur d’origine polonaise utilise abondamment l’ostinato rythmique, donnant l’impression d’une avancée implacable vers une issue tragique. Le résultat sonne tel un mélange de post-expressionnisme et de musique de film de ou John Williams, type Liste de Schindler. Un style de création contemporaine « surprenant » en ce début de XXIème siècle.

En position centrale, l’incontestable clou de la soirée, Décision/Indécision de . Courte et concise (6 minutes à peine), cette œuvre en trois parties enchaînées dédiée au chat de la compositrice, Nestor, se présente comme un parangon des musiques spécifiques aux orchestres d’harmonie : une fausse marche militaire au ton assez martial, un passage lent, chaloupé, réminiscence des « marching-bands » de la Nouvelle-Orléans, et un finale qui sonne comme un lointain souvenir de fêtes populaires. Le titre tient à la structure de cette pièce, qui alterne passages « précis », nettement affirmés sur les plans rythmiques et mélodiques, et d’autres « indécis » tels les glissandi de timbales du finale, ces deux caractéristiques se superposant parfois – dans la deuxième partie, entre une basse obstinée ponctuée de contretemps et des solos d’instruments à vent de plus en plus complexes suggérant une forme d’improvisation. L’interprétation proposée par La Musique de la Garde Républicaine reste assez froide et distante, privant l’auditeur de la poésie et de l’humour qu’a inspiré le félin Nestor à sa maîtresse.

La dernière partie du concert rassemblait les poncifs des orchestres d’harmonie : répertoire pompier, exécutions poussives, … Trumpet Party de Markku est le genre d’œuvre à oublier illico : partition de forme rondeau pour trois trompettes à l’unisson et ensemble d’instruments à vent digne de la pire des musiques de cirque, malgré l’excellence des jeunes solistes, élèves en Troisième cycle du Conservatoire du XXème. L’ultime page du concert présentait un « medley » des plus célèbres morceaux de la comédie musicale West Side Story de Leonard Bernstein (il n’y manquait que « Maria ») dû au chef d’orchestre de la soirée, le capitaine . Un arrangement pompier, avec la participation de la Maîtrise du Conservatoire du XXème, le tout dirigé continûment au même tempo, faisant du fameux Somewhere un paso-doble et du célébrissime America (simplifié à l’extrême) une « banda » de tauromachie dont même Escamillo n’aurait voulu.

(Visited 80 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Salle de réception de la Mairie du XXème arrondissement 4.IV.2003. Dvorak : Symphonie n°9 (4ème mouvement), 3 Danses Slaves ; Kaufmann : Sinfonia (création mondiale) ; Giraud : Décision/Indécision ; Markku : Trumpet Party ; Bernstein : West Side Story (extraits). Maîtrise du Conservatoire du XXème arrondissement direction : Laurent Saudain), Musique de la Garde Républicaine, direction : Capitaine Dominique Gable.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.