Concerts, La Scène, Musique de chambre et récital

Felicity Lott & Angelika Kirchschlager aux Champs-Elysées

Plus de détails

Théâtre des Champs Elysées, 11/05/2004, Carl Loewe (1796-1869) et Robert Schumann (1810-1856) : Cycle Frauenliebe und Leben – La vie et l’amour d’une femme sur un texte d’Adalbert von Chamisso ; Johannes Brahms (1833-1897), Hugo Wolf (1860-1903) et Felix Mendelssohn-Bartoldy (1809-1897) : Chants et duos ; Dame Felicity Lott: soprano, Angelika Kirschlager: mezzo-soprano, Graham Johnson: piano.

La rencontre de ces deux reines du chant, la soprano de légende et la mezzo autrichienne , éminentes mozartziennes et straussiennes, a conquis le public du Théâtre des Champs-Elysées. Une fête de la voix accompagnée au piano par maître incontesté de cette discipline exigeante qu’est l’accompagnement. Autour du cycle La vie et l’amour d’une femme, elles ont construit un magnifique programme avec les duos et chants d’amour de Brahms, Wolf et Mendelssohn.

C’est en 1830 qu’Adalbert von Chamisso publie son recueil poétique L’amour et la vie d’une femme qui va connaître un succès littéraire important. L’auteur raconte à la première personne le parcours sentimental d’une femme et touche les lecteurs au cœur par l’émotion de cette femme avec sa première rencontre, les préparatifs du mariage, l’annonce de la naissance, la solitude, l’attente de la mort, les conseils à sa fille. Six ans plus tard, en 1836 Carl Loewe le met en musique. Et en 1840, en deux jours d’écriture les 11 et 12 juillet, Robert Schumann l’immortalise. Il en fait un chef-d’œuvre de la littérature musicale romantique surpassant en tout point la composition de Loewe qu’il relègue quelque peu dans l’oubli. Il place l’amour et les mouvements de l’âme avant tout (on pense à l’amour sublime qui l’unit à Clara), délaissant les textes de Chamisso sur le veuvage et la mort de l’héroïne et intitule l’œuvre L’amour et la vie d’une femme en remplacement de L’amour d’une femme. Il chante d’une façon poignante et inoubliable sa rencontre avec Clara, l’amour qu’elle lui témoigne. On pressent déjà la douleur et les déchirures de sa vie d’homme. Mais, l’amour est plus fort que la mort. L’intelligence du programme présenté par ces deux grandes interprètes est d’avoir su intégrer à l’intérieur du cycle de Loewe et Schumann des Lieder de Brahms, Wolf et Mendelssohn créant ainsi une cohésion romantique qui ajoute encore plus d’émotion à l’extase bouleversante de Schumann.

et Angelika Kirschlager qui maîtrisent leur art à la perfection disent et chantent les poèmes avec naturel, simplicité, pudeur, mélancolie, passion et déchirement. Avec leurs timbres chauds et délicats, elles magnifient les textes, les transcendent à l’infini des sentiments de l’héroïne. Leurs voix sont un émerveillement de couleurs et de noblesse pour ces poèmes où chaque mot-roi est prononcé à la perfection et s’épanouit dans sa plénitude. Le dialogue de la jeune mezzo autrichienne que tout les grands chefs du monde s’arrachent avec son aînée à l’expérience, la vivacité, la pétillance et l’élégance devenues légendaires est un pur régal pour les passionnés de la voix. Au piano, les accompagne avec une discrète virtuosité sentimentale et une musicalité qui sait créer pour chaque poème l’atmosphère propice aux sentiments. Rythmes, couleurs, attaques, tout est mené à un sommet de perfection pianistique.

Crédit photographique : Felicity Lott – Photo (c) DR

Plus de détails

Théâtre des Champs Elysées, 11/05/2004, Carl Loewe (1796-1869) et Robert Schumann (1810-1856) : Cycle Frauenliebe und Leben – La vie et l’amour d’une femme sur un texte d’Adalbert von Chamisso ; Johannes Brahms (1833-1897), Hugo Wolf (1860-1903) et Felix Mendelssohn-Bartoldy (1809-1897) : Chants et duos ; Dame Felicity Lott: soprano, Angelika Kirschlager: mezzo-soprano, Graham Johnson: piano.

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.