Concerts, La Scène, Musique symphonique

J’ai fait un rêve …

Plus de détails

Toulouse. Halle aux Grains. 13-V-2004. Edward Elgar : The Dream of Gerontius, op. 38. Mark Tucker (ténor), Alice Coote (mezzo-soprano), Roderick Williams (baryton), Chœurs de la BBC du Pays de Galles, Orchestre National du Capitole de Toulouse, Richard Hickox (direction).

hickox-300x355

Si la musique anglaise dans son ensemble est encore relativement mal connue du public moyen (catégorie certes floue), on peut dire que l’oratorio anglais en particulier est carrément quasi-inconnu en France. Pourtant, l’importance sociale et culturelle des chœurs anglicans et chorales populaires, mariée à un fort sentiment religieux national, ont donné une grande vivacité à la tradition händelienne de l’oratorio durant la période victorienne, d’où une production abondante quoique de qualité variable. Qui se souvient, aujourd’hui, des oratorios de Parry, Stanford ou Mackenzie ?

Bien sûr, The Dream of Gerontius, premier de ses oratorios, montre qu’Elgar a suivi une voie originale et, quoique rarement donnée en concert, cette œuvre a acquis chez nous une certaine notoriété grâce à ses nombreuses versions discographiques (à la disponibilité problématique…). On ne pouvait donc que se féliciter de la venue à Toulouse de , spécialiste incontesté du répertoire britannique et auteur d’un enregistrement tout à fait remarquable chez Chandos.

La partition, malgré un texte passablement boursouflé du cardinal Newman, contient en effet de magnifiques moments, parmi les plus beaux écrits par le compositeur. Mais, malgré le danger du ridicule qu’il pourrait y avoir à s’attaquer à une œuvre aussi « officiellement » reconnue, il faut bien avouer que l’inspiration d’Elgar paraît assez inégale au fil de l’oratorio, ses harmonies célestes évoquant occasionnellement davantage les pages sulpiciennes de Gounod que les joies paradisiaques.

Sans doute le ténor, dont le rôle absolument écrasant est de première importance dans la réussite de l’entreprise, porte-t-il une part de responsabilité dans ce sentiment d’insatisfaction. Mark Tucker est un soliste réputé, sa compétence ne fait donc aucun doute. Pourtant, il peine à habiter une partie manifestement taillée trop large pour lui ; l’aigu, sur le fil du rasoir, est parfois difficile et l’incarnation n’a rien du dramatisme qu’un Peter Pears avait su insuffler. Son agonie de la première partie en paraît parfois un peu interminable.

Par contre, on ne peut que louer les deux autres solistes, au timbre chaud et l’excellent , belle voix et autorité indéniable, très « jugement dernier ».

Richard Hickox à la manière juste pour animer cette longue (un peu longue, parfois…) fresque sans en brusquer jamais le phrasé, et si le sentiment paraît parfois plus décoratif qu’habité, le chef sait parfaitement en équilibrer les divers aspects, de la méditation aux éclats de violence soudains. Sous sa baguette, l’orchestre du Capitole se montre dans une excellent jour, précis, coloré et dynamique.

On parlait en début d’article de la tradition des chœurs anglais. Celui de la BBC galloise est au-dessus de tout éloge. Nombreux, plus d’une centaine de chanteurs, il reste pourtant toujours parfaitement clair dans les rythmes et les attaques : la polyphonie la plus complexe se suit sans aucune difficulté. Surtout, la couleur d’ensemble est belle, parfaitement homogène d’un pupitre à l’autre. Une grande leçon.

Alors, rêvons à notre tour que ce concert ne reste pas une initiative isolée et que l’on puisse entendre sous cette baguette experte d’autres œuvres du répertoire anglais, Vaughan Williams ou Walton -dont le Belshazzar’s Feast vaut bien ce Rêve de Gerontius– par exemple.

Discographie

 : The Dream of Gerontius, Op. 38 (+ Parry). Arthur Davies, Roderick Elms, Gwynne Howell, Felicity Palmer, London Symphony Orchestra, Richard Hickox (direction). 1 CD Chandos N° 8641.

Plus de détails

Toulouse. Halle aux Grains. 13-V-2004. Edward Elgar : The Dream of Gerontius, op. 38. Mark Tucker (ténor), Alice Coote (mezzo-soprano), Roderick Williams (baryton), Chœurs de la BBC du Pays de Galles, Orchestre National du Capitole de Toulouse, Richard Hickox (direction).

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.